Les bidochons en balades

Les bidochons en balades

Week end à Quimper

 

 

 

Pour commencer ces vacances de Noël, un petit week end dans la région de Quimper.

 

Route vers Quimper et arrivée à midi.

 

Nous prenons la direction de Saint Anne la Palud.

 

Petit arrêt sur le route du Ris, ou un alignement de cabanes de plage attirent l'oeil.

 

 

De la plage nous apercevons Douarnenez.

 

 

 

Nous arrivons devant la chapelle de Sainte Anne la Palud.

 

 

La fameuse chapelle de Sainte-Anne la Palud, qui est, chaque année, le dernier dimanche du mois d’août, le lieu de l’un des Pardons les plus importants de Bretagne, a été édifiée « au fond de la baie de Douarnenez »,

 

La sainte Anne vénérée à Sainte-Anne-la-Palud est une sainte bretonne plus ou moins mythique qui fait partie de ces saints bretons de l'armorique primitive. Elle est souvent assimilée à Saint Anne,  la mère de la Vierge Marie.

 


D'après la tradition orale, en l'an 500, sur les lieux marécageux ou l'on vénérait la Grande Déesses Ana, mère des dieux d'irlande et de bretagne, déesse de la mort mais aussi d ela fécondité et de la renaissance, Saint guénolé aurait édifier une chapelle.

 

 

Ce premier monument plus proche de la mer était certainement entouré de lagunes d'eau saumâtres : en latin paludem signifie marais.

 

 

Nous continuons notre route pour arriver à Ploeven. Sur la place principale (heu!!!la seule place d'ailleurs) une belle église en granit.  L'église Saint Méen.

 

 

 En fait, un espace regroupant la chapelle, l'ossuaire et le calvaire.

 

Dans la moitié du 19èm, il englobait aussi le cimetière.

 

 

Une petite crèperie, La rue des mouettes, nous permet de déguster une galette vraiement EXCELLENTE avec un petit kir qui nous réchauffe car il faut le dire, il fait froid.

 

 

 

Après avoir récupéré des calories, notre route nous amène à Locronan.

La « ville » s’étire entre le  bois du Névet à l’ouest et le bois du Duc à l’Est, au nord la mer au sud Quimper.

 

 

 

Nous déambulons dans les ruelles pavées et admirons l'église sanit ronan et les toits des maisons

 


Hé ! arriver à prendre en photo la place de Locronan sans une voiture et sans âme qui vive...faut vraiment être les bidochons en balades en plein mois de décembre !!!!!!!

 

 

 

Les commerçants de Locronan ont de l'humour

 

 

Notre balade nous amène comme d'habitude au cimetière derrière l'église

 

 

Une petite dernière,

 

 

avant de prendre la direction de Quimper.

 

 

 

Ville fortifiée, construite au confluent de plusieurs rivières (le mot breton Kemper signifie confluent), la ville s'entoure de remparts en pierre.

 

L'odet coupe en deux le centre ville de Quimper. Beaucoup de courant aujourd'hui, suite à la tempête de la nuit dernière.

 

 

L'odet est coupée par de nombreuses passerelles, qui datent du 19èm, lorsque de nouvelles constructions s'implantent sur la rive gauche face aux remparts. L'accès se fait par une passerelle privée.

 

Depuis le XVème siècle, le quartier de Locmaria abrite divers ateliers de potiers, où se développe l'artisanat.
Mais 1690 marque vraiment la tradition de la faïence à Quimper et les origines de la Grande Maison HB-Henriot, quand Pierre Bousquet, maître faïencier, vient rejoindre son père Jean-Baptiste.   

 

 

Les maisons à pans de bois font partie depuis longtemps du paysage urbain. Témoignage d'un savoir-faire médiéval, ces constructions ont jalonné les siècles, du XIVe jusqu'au XIXe  qui en a progressivement abandonné l'usage et les techniques.

 

De nos jours à Quimper, 73 maisons à pans de bois sont conservées

 

 

 Après une bonne nuit, surprise.... il a fait très froid cette nuit et il faut gratter le pare brise bien gelé.

 

Direction Benodet.  Stationnement place de l'église Saint-Thomas Becket. Edifiée au XIIIe siècle, elle ne comptait à l'origine qu'une nef et un petit clocher. Elle fut agrandie au cours du XVIe puis remaniée au XIXe avec réemploi d'éléments anciens.Saint Thomas du Port.

 

 

 

 

 

 

Le levé du soleil à l'entré du port

 

 

 

Bénodet, aujourd'hui station balnéaire réputée de la côte de Cornouaille, a toujours été un lieu reconnu pour son intérêt géographique d'embouchure de l'Odet, navigable jusqu'à Quimper. Sa situation lui vaut son nom en breton de " tête de l'odet ".

 

 

 Nous repartons vers la forêt fouesnant.

 

 

Au détour de la route, quelques surprises

 

Des jeunes cormorans séchant leurs ailes

 

 

Des jeux pour enfants à l'entrée d'un camping

 

 

Un vieux tronc d'arbre sculté dans une propriété

 

Et pour le plaisir, des reflets dans l'eau

 

 

 

 

 

 

 

L'eglise Notre dame d'Izel-Vor (Notre Dame de la Basse Mer) de la Forêt Fouesnant.

 

 

 

 

 

 

 

 et le calvaire datant du XVIème siècle. Il faisait office de chaire à prêcher pour les jours de grosse affluence quand l’église se révèle trop petite.

 

 

 

Les fonds baptismaux datés du XVIIè siècle sont surmontés d’un baldaquin en bois de chêne reposant sur six colonnes corinthiennes.  La cuve du baptême et sa piscine ont été exécutées dans un même bloc de granit.

 

 

Nous reprenons la route pour arrivés à Tharon à 16h, et assister au concert des Gratteux de Guitares dont je vous mets un lien d'une vidéo que j'ai prise cet après midi.

 

Voilà, Bonnes fêtes de fin d'année à tous et à l'année prochaine pour de nouvelles "aventures"!!!!!!!

 

 

 

 

 

 

 



17/12/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi