Les bidochons en balades

Les bidochons en balades

Un week end à Doëlan

 

 

 

L'occasion d'une invitation nous permets de passer ce week end d'octobre 2011 à Doëlan dans le Finistère.

 

Doëlan fait parti de la commune de Clohars Carnoët, qui inclu aussi le Pouldu.

 

Première étape, la pointe de Trevignon. Situé entre Concarneau et Pont Aven, Trevignon est un site classé qui possède un petit port de pêche, un fort, un petit phare et fait face aux ïles de Glénan.

 

 

 

Moi, je vois une tête de bonhomme, et vous??

 

 

 

Le chemin du retour nous amène à Pont Aven

Pont-Aven est surnommée « la cité des peintres » car de nombreux peintres dont Gauguin y ont séjourné.

 

L’auteur de la chanson La Paimpolaise, Théodore Botrel, est inhumé à Pont-Aven où il vécut une partie de vie.

C'est à Pont-Aven que fut tourné en avril 1975 le film avec Jean-Pierre Marielle intitulé Les Galettes de Pont-Aven.

 

 

 

 

Mélange architectural sur les bords de l'Aven

 

 

 

Drôle de nid pour drôle d'oiseau!!!!!!

 

 

Un sabot ?

 

 

 Un petit coin de paradis

 

 

 

 

 Les 15 moulins de Pont Aven

 

Avant les peintres, ce sont les moulins qui ont fait la réputation de Pont-Aven.

En amont et en aval du pont principal s’échelonnaient une quinzaine de moulins.

 

Certains d’entre eux sont bâtis sur des rochers escarpésau fil de l’Aven.

 

Cette rivière qui descend des Montagnes Noires, voit sa course ralentie par d’énormes blocs de granit formant des barrages naturels.

 

Profitant de cette situation idéale, de nombreux moulins se sont installés.

 

 

 

 

 

 

 

 La ville de Pont-Aven est connue pour les « galettes de Pont-Aven », commercialisées sous le nom breton Traou-Mad, les « bonnes choses » en français. Les galettes de Pont-Aven sont un produit emblématique de la Bretagne.

 

 

 

Sur le chemin du retour, un arrêt au village des chaumières de Kérascoët.

 

Kerascoët est un village breton typique datant du XVIe siècle.

 

La principale originalité du patrimoine du village réside dans le granit que l'on extrayait des carrières voisines. Celui-ci servait à édifier les maisons, certains blocs de près de deux mètres de haut étaient taillés sur place puis érigés en guise de mur.

 

 

 

 

Nous sommes ici au "pays des pierres debout" (mein zao en breton).

 

 

 

 

C'est grâce à une démarche conjointe des élus et des résidents du hameau que Kerascoët a retrouvé son aspect originel.

 

En 1993, le Ministère de l'environnement classait Kerascoët dans le cadre des "Paysages de Reconquête", reconnaissant ainsi l'authenticité du travail de restauration de ce site.

 

 

Dimanche, un petit tour  à pied pour découvrir le port de Doëlan.

Au détour d'un chemin, une lumière particulière.....

 


 

 

 

Et puis, le ciel s'éclaicit

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Erick qui nous refait la ronde de Doëlan....

 

 

 

 

 

 

 

 

Un plan presque tirée de la série Docteur Martin (avec Thierry Lhermite),

La maison aux volets verts, le phare de Doelan

 

 

 

ET voilà, dimanche 15 heures, il faut reprendre la route et rentrer.

Merci encore à Betty Bap et son mari de nous avoir reçu.

Gros bisous à la Tchoupoulette.....

 

Mais nous reviendrons surement.

 

 



10/10/2011
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi