Les bidochons en balades

Les bidochons en balades

Une journée à la découverte de Niort

 

 

 

 

 

 

 

Janvier 2015 - Nous profitons d'une visite à nos amis installés depuis peu à Niort, pour découvrir cette ville que nous ne connaissons pas.

 

Niort est une commune du centre-ouest de la France, chef-lieu du département des Deux-Sèvres (région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes),150 000 habitants.

 

Son économie repose essentiellement sur le secteur tertiaire (assurances, banques, assistance, consulting informatique et financier, vente par correspondance…). La ville est célèbre pour accueillir notamment le siège des principales mutuelles d'assurance françaises, et est considérée comme la capitale de l' économie sociale française.

Selon la Banque de France, ces différentes activités font de Niort la quatrième place financière française, en termes d'échanges de flux financiers, derrière Paris,Lyon et Lille.

 

 

La Coulée Verte,

 

 

de 15 ha, traverse la ville.


DSC08041.JPG

 


DSC08043.JPG

 

C'est un périple composé de quais et de berges aménagés, de passerelles aux noms évocateurs (le pont des arts, les eaux vives…) permettant de passer d’une rive à l’autre, ou d'îlots en îlots

 

DSC08048.JPG

 


DSC08123.JPG

 


DSC08124.JPG
 

 

Le soleil est de la partie et me permet quelques photos sympas.

 

 DSC08126.JPG

 


DSC08132.JPG

 


DSC08137.JPG

 


DSC08141.JPG

 

 

 

 

Le Donjon

Au bord de la Sèvre niortaise, se dresse un des plus beaux ensembles de donjons jumeaux romans de France. Il formait le réduit central d'un vaste château en forme de quadrilatère qui mesurait 700 m de long.

DSC08049.JPG

 

Les deux donjons sont approximativement carrés. Le donjon sud mesure 28 mètres de hauteur, le donjon nord 23 mètres.

 

DSC08074.JPG

 


DSC08083.JPG

 

 

 

Le Donjon est aujourd'hui classé monument historique. Ancien musée, il abrite parfois des expositions temporaires.

 

DSC08122.JPG

 

 

Le pilori

 

Le pilori c'est l'ancien hôtel de ville, précieux exemple de l'architecture Renaissance, construit à l'endroit où se trouvait le pilori médiéval, Après avoir abrité un temps une librairie, il est aujourd'hui dédié aux expositions temporaires.

 

DSC08093.JPG

 

À la base du beffroi, côté rue Saint-Gelais, derrière le crénelage se trouvent les anciennes armoiries de Niort (fin xive siècle) avec deux sauvages cantonnant une tour.

 

DSC08090.JPG

 

L’église Saint-André 

 

L'édifice actuel, élevé de 1855 à 1863 par l'architecte niortais Segrétain, est considéré à juste titre comme un pastiche assez heureux d'un édifice gothique du xiiie siècle.

DSC08094.JPG

 


DSC08143.JPG

 

 

Les deux flèches de l'église sont visibles d'un peu partout dans le centre de la ville

 

DSC08096.JPG

 


DSC08099.JPG

 

 

Les halles,

 

construites en 1869 par Durand, en fonte et d'acier dans le style de Baltard sont le troisième marché couvert de Niort.

 

DSC08071.JPG

 

 

Le bâtiment actuel formé d'une vaste nef centrale et de deux bas côtés a été cantonné postérieurement de deux galeries ouvertes sur la place du Donjon et la rue Brisson. Chaque façade est ornée en son centre de trois arcatures abritant une porte d'entrée. Celle-ci est surmontée d'un fronton en fonte moulée ornée des figures de Mercure, dieu du Commerce et des voleurs, et des Cérès entourée des attributs de l'agriculture, fruits, légumes, etc.

 

DSC08054.JPG

 

 

Au Moyen Âge, on les appelait « la plus belle cohue du royaume de France », elles abritent le marché du mardi au dimanche, le matin et jusqu'à 14h. Le jeudi et le samedi, le marché s'étale aussi sur le parvis.

 

DSC08076.JPG

 

La caserne Du Guesclin,

 

Du nom de Bertrand du Guesclin, caserne de type Vauban dont la construction fut commencée en 1734.

 

DSC08113.JPG

 

 

La caserne se composait d'un seul corps de bâtiment à trois étages pouvant abriter 720 hommes ; les chambres du rez-de-chaussée servant d'écuries. Ce plan fut agrandi successivement en 1779, 1830, et 1894. Le quartier abrite 43 régiments de cavalerie qui se succèdent pendant 160 ans (les régiments d’Ancien Régime changeaient de garnison plusieurs fois par an).

 

DSC08115.JPG

 

 

Le 7e régiment de hussards marqua la vie quotidienne des Niortais de 1892 à 1919. 

La caserne accueille maintenant le conseil général des Deux-Sèvres.

 

DSC08116.JPG

 

 

Place de la Brêche,

 

ancien lieu de foire, superbe et vaste place qui était surplombée d'un joli jardin public orné de statues auquel on accédait par un escalier monumental ainsi qu'un immense parking de plus de 1000 places. La place a été transformée (2006-2013) pour créer un parking souterrain (530 places), un café, des kiosques, un complexe cinématographique de 12 salles géré par le groupe CGR et un immense jardin public, remplaçant ainsi le parking de surface.

 

DSC08061.JPG

 

Le bas de la place autrefois ouvert à la circulation automobiles a été transformé en esplanade avec terrasses de bars et de restaurants.

 

DSC08060.JPG

 

Le nom de la place provient de la « brêche » ouverte dans les remparts de la ville afin d'agrandir l'espace dédié aux importantes foires royales.

 

DSC08064.JPG

 

la maison de la Vierge 

 

Au no 55 de la rue Saint-Gelais, : cette demeure à pans de bois du xve siècle, actuellement presqu'en ruine, appartenait à une famille très connue. Elle tire son nom d'une statue de la Vierge située dans une niche de la façade. Une poutre en bois, dans la partie basse, lui donne un aspect encore plus remarquable. À l'intérieur, seul l'escalier est d'origine.

 

DSC08117.JPG

 

 

L'atelier du disciple de Palissy

 

A l'intérieur de la bâtisse du XVe siècle, située 16 rue Saint-Jean, on nous dira tout sur les différents styles de faïence. Leurs origines, leurs conceptions...

 

DSC08069.JPG

 


DSC08070.JPG

 

D'autres maisons à pans de bois

 

DSC08080.JPG

 


DSC08084.JPG

 

Les bains douches

 

Les anciens bains juin, 28 rue Baugier. Ce très bel immeuble des premiers bains-douches niortais, construit en 1804 entre deux bras de la Sèvre niortaise, est particulièrement remarquable par sa partie antérieure en forme de tour qui abritait les machines.

 

DSC08086.JPG

 


DSC08088.JPG

 

 

L'esthétique hispanisante de sa façade serait l'œuvre d'un architecte mexicain. 

 

Les dragons 

 

La rue Ricard et ses dragons de bronze. Dans la principale rue commerçante de la ville se dressent deux dragons en bronze (quatre à l'origine, les deux derniers étant installés depuis 2012 rue du Temple) tout droit sortis de la Sèvre niortaise. L’origine de ces dragons est tirée d’une légende qui raconte la victoire d’un chevalier ayant vaincu une de ces bêtes qui hantait le marais poitevin à la fin du xiie siècle.

 

DSC08063.JPG

 

Ces quatre figures élevées au rang d’œuvre d’art continuent, comme dans la légende, à hanter la ville, mais avec une fonction plus pratique : celle de séparer l’espace piéton

 

 

Ancien Hôtel de La Marcardière, 13 rue Jean-Jacques-Rousseau. Avec des colonnes jumelles ioniques, son portail, unique vestige de l'ancien hôtel de La Marcadière, est caractéristique du xviiie siècle. Il donne accès à une cour où se trouve un pavillon daté de 1878 et une maison d'habitation de la seconde moitié du xixe siècle

 

DSC08120.JPG

 

Les rues piétonnes principales du centre de Niort

 

DSC08052.JPG

 


DSC08055.JPG

 


DSC08056.JPG

 


DSC08057.JPG

 

Dans ces rues commerçantes, les 2 boutiques les plus importantes (pour nous) gérées par nos amis

 

La boutique du bas (en face des halles)

 

DSC08053.JPG

 

et la boutique du haut (rue ricard)

 

DSC08065.JPG

 

Une soirée très agréable chez nos hôtes qui se termine très très tard

 

DSC08150.JPG

 


DSC08151.JPG

 

 

Et le lendemain un petit détour par le marais poitevin à la place des tâches au Mazeau.... Souvenirs

 

DSC08153.JPG

 


DSC08155.JPG

 


DSC08157.JPG

 


DSC08159.JPG

 


DSC08161.JPG

 

 

Une bonne balade sympa

A refaire.....

 



26/01/2016
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi