Les bidochons en balades

Les bidochons en balades

Nouvelle année en Algarve

 

Nous poursuivons notre séjour en ayant déménagé de quelques kilomètres.

 

Nous voici installés à Santa Luzia, petit village de pêcheur, capitale de la Pesca do Polvo (capitale de la pêche aux poulpes)

 

 

Le petit port de pêche s’anime très tôt le matin lorsque les pêcheurs retournent décharger et vendre la capture de la nuit précédente. Aussitôt la vente finie, le pittoresque village replonge dans un sommeil paisible et ininterrompu jusqu’au lendemain.

 

C'est la plus petite paroisse du comté, elle compte 1450 habitants.

 

 

 

 

 

 

 

Nous sommes toujours dans la Ria Formosa

 

 

Nous décidons de profiter du week end pour.... ne pas faire grand chose et lézarder sur ce petit port, profiter des restaurants nous régaler de poulpes cuisinés de plein de façons.

 

Les petites baraques des pêcheurs 

 

 

 

 

 

 

Les casiers à poulpes sont prêts pour les prochaines pêches

 

 

 

Les petites barques des pêcheurs... Paisibles

Les petites barques des pêcheurs... Paisibles

Notre appartement est tout près de l'église de Santa Luzia. Assez moderne, la croix qui domine est allumée la nuit

Notre appartement est tout près de l'église de Santa Luzia. Assez moderne, la croix qui domine est allumée la nuit

La ria à marée basse

La ria à marée basse

Quelques jolies maison avec des toits terrasses

Quelques jolies maison avec des toits terrasses

La meilleurs solution pour entretenir le terrain de sport et ses abords

La meilleurs solution pour entretenir le terrain de sport et ses abords

Il y a beaucoup d'oiseaux dans la ria. Je ne les connais pas mais j'aime bien les voir se balader

Il y a beaucoup d'oiseaux dans la ria. Je ne les connais pas mais j'aime bien les voir se balader

A la tombée de la nuit

A la tombée de la nuit

Un vol de cormorans

 

 

Un oiseau qui nous se pavane et se mire dans l'eau

 

Nous faisons une petite visite amicale à des camping caristes que nous ne connaissons pour l'instant qe virtuellement via un forum de voyage (http://lvsc.forumactif.com/).

 

Nous dégustons un morceau de gâteau aux oranges fait maison par Alain.

 

 

 

 

Nous faisons juste une petite excursion jursqu'à Cacela Velha

 

 

 

Le petit village de Cacela Velha se trouve au sommet d'une colline et domine le bout est de la lagune.

 

L'église

 

Cette charmante église nichée sur le promontoire du village a été construite au XIIe siècle mais n'a conservé de cette époque que le petit portail gothique. La dernière construction date des XVIet XVIIIe siècles ; elle a été influencée par le style de la Renaissance. 

 

 

 

Les scuptures près de l'église

 

 

Un joli sapin de Noël

 

 

Et surtout une vue sur la lagune

 

 

 

 

 

 

 

 Le cimetière dans toute sa blancheur qui se détache sous le ciel bleu.

 

Au siècle VIII (vers l’an 711), les arabes, aussi appelé musulmans ou maures, venant du nord de l’Afrique, ont envahis la péninsule ibérique par le Sud, après avoir traversé le détroit de Gibraltar. 

 

L’influence des arabes est fortement restée au Portugal puisqu’ils sont restés plus de 5 siècles (711-1249) dans une grande partie du territoire actuel du Portugal et de l’Espagne. Les vestiges de ce peuple sont accentués surtout au Sud du pays dans la région du Algarve.

 

 

 

Une partie de la forteresse

 

Surplombant la Ria Formosa, à 67 mètres au-dessus du niveau de la mer, dans le coin sud-est du village de Cacela Velha, le fort est placé sous la direction de la brigade fiscale GNR.

 

 

 

 

 

Cacela Velha et sa forteresse vu de la lagune

 

 

 

 

Tranquille.......... Paisible

 

 

 

Pas un mouvement

 

 

Nous partons lundi et mardi sur Portimão, rejoindre des amis qui passent l'hiver ici.

 

 

 

97km, et le paysage complètement différent. La Ria est terminée et nous sommes face à l'océan avec des falaises de couleur ocre.

 

 

 

 

 

 

Certains courageux se baignent

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous faisons une grande balade sur cette plage magnifique avant bien sur de déjeuner de poisson dans un restau 

 

De loin un voilier rentre au port

 

 

Merci les copains pour ces 2 jours très sympa

 

 

Pour digérer, une autre balade de l'autre coté où nous apercevons sur l'autre rive du fleuve Arade, la petite ville de Ferragudo au soleil couchant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous longeons une partie du port, et là c'est pas des petites barques de pêcheurs

 

 

 

 

 

 

Le lendemain matin, nous allons jusqu'à Ferragudo faire une petite visite.

 

 

 

Un cormoran se sèche les ailes.... Ya du boulot de nettoyage sur le bateau

Un cormoran se sèche les ailes.... Ya du boulot de nettoyage sur le bateau

L'église de Ferragudo

L'église de Ferragudo

Quelques marches comme dans tout le Portugal

Quelques marches comme dans tout le Portugal

Une nouvelle idée pour recycler

Une nouvelle idée pour recycler

Vu de Portimão

Vu de Portimão

Balade sur la plage avec Pépite

Balade sur la plage avec Pépite

La roche, très calcaire se creuse avec les vagues

La roche, très calcaire se creuse avec les vagues

Les pigeons trouvent refuge dans les éboulements de la roche

Les pigeons trouvent refuge dans les éboulements de la roche

Portimão

Portimão

Nous voici revenus à Santa Luzia et sur les conseils d'Alain (Vadrouilleur) nous allons jusqu'au Forte Do Rato dans la Ria

 

 

 

Le Fort de Santo António de Tavira, également connu sous le nom de Forte do Rato (Forteresse de la souris) ou Forte da Ilha das Lebres (Forteresse de l'île Hare) est situé à l'est de Quatro Águas et à l'embouchure de la rivière Gilão.

 

La forteresse a été érigée dans la seconde moitié du XVIe siècle pour défendre le port de Tavira. Il était en construction lors de la visite du roi Sébastien dans cette ville en 1573 et fut placé sous l'invocation de Santo António (Saint-Antoine).

 

 

 

 

La lagune est toujours aussi paisible et les oiseaux présents

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous faisons une boucle dans les petits sentiers et arrivont jusqu'a

 

Histoire de Arraial Ferrera Neto, indiqué comme Hotel (Arraial en Portugais veut dire Camp)

 

 

 

L'Arraial Ferreira Neto est situé à l'embouchure du fleuve Gilão, près de Tavira, dans une zone appelée Quatro Águas (confluent du fleuve Gilão, du canal de Cabanas, du canal de Tavira et du bras d'accès à la mer par l'île de Tavira), à proximité du Fortaleza do Rato mais en dehors de sa zone de protection. 

 

Arraial Ferreira Neto est un très important vestige des activités économiques de la Ria Formosa et de la région et constitue l’un des rares témoignages architecturaux des installations de soutien à la pêche au thon sur l’ensemble de la côte de l’Algarve.

 

 

La construction actuelle à remplacé les installations précédentes démolies par la mer en 1943 sur la plage de Medo das Cascas, sur l’île de Tavira, juste en face de l’endroit où se trouve actuellement l’Arraial Ferreira Neto.

 

 L’Arraial a été conçue par l’ingénieur Sena Lino en 1943, sur la base du concept d’une unité urbaine autonome dans laquelle pourraient vivre environ 150 familles, avec sa zone industrielle, ses ateliers et sa zone résidentielle et de loisirs. 

 

 

L'Arraial était le lieu de concentration des pêcheurs et de la famille. Pendant la campagne, il vivait et prenait en charge dans les ateliers le matériel et l'équipement nécessaires à la pêche au thon.

 

« Toutes les familles intéressées par l'aventure vivent ensemble et partagent les risques, les joies et les déceptions." Ainsi est décrite, dans le "Diário de Notícias", la vie des pêcheurs de thon de l’époque.

 

 

 L'Arraial - qui est tout muré, avec seulement deux portes extérieures de service - a été construit de manière à séparer complètement la partie industrielle de celle réservée aux logements, constituée de deux larges avenue et cinq petites rues.

 

 

 

 Tout le camp est un authentique quartier social de pêcheurs, avec l'aspect d'un "village aux lignes portugaises rustiques" où 400 à 500 personnes habitaient confortablement, car il offrait les commodités et l'hygiène avec les équipements appropriés à l'exercice de l'activité industrielle.

 

 

 L’Arraial possède une école, des bains publics, un four, une chapelle, un centre médical, des toilettes publiques et un club, en plus d'un réseau complet d'eaux usées et de cinq citernes d'une capacité de 150 000 litres chacune. Il dispose également d'un quai d'embarquement équipé d'une grue manuelle à l'embouchure de la rivière Gilão.

 

 

 

 

L'utilisation de "matériaux portugais" (pierre enterrée, en terre cuite, tuiles en terre cuite, panneaux de carreaux et portes en bois peints avec heurtoir ou portail),fondations directes en maçonnerie ordinaire, escaliers en béton, murs en brique pleine. 

 

Avec la baisse des captures de thon qui a débuté en 1961, son importance a diminué jusqu'en 1970 et 1971, date des dernières campagnes de pêche au thon,

 

Toute cette propriété a une valeur patrimoniale importante, non seulement en raison de son unité et de ses fonctionnalités architecturales, de son individualité remarquable dans le paysage de la Ria Formosa et de son appartenance indubitable, mais aussi parce qu’elle représente peut-être le seul témoignage d’un espace construit objectivement pour une activité économique. importante pour le pays et pour la région, constituant donc un élément de l’histoire et du patrimoine régional.

 

 Arraial est devenu un hotel mais si l’intérieur à été modernisé, la structure globale de l’arraial à été conservé.

 

 

 

 

Nous continuons notre semaine par une visite de Castro Marim situé à 35km de Santa Luzia.

 

 

 

S'adossant à une hauteur qui domine la basse plaine marécageuse du Guadiana, près de son embouchure dans le golfe de Cadix, Castro Marim occupe une position forte, face à la ville espagnole d'Ayamonte.

 

Les marais sont classés comme réserve naturelle de Castro Marim.

 

Nous montons en premier à la "colline du Ravelin".

Au sommet de la colline se trouve le ravelin de Saint-Antoine, une fortification militaire construite en 1640 pour contrôler la navigation du fleuve et qui abrite l'Ermida de Santo António (chapelle Saint-Antoine),

 

 

 

 

La chapelle, de plan longitudinal, comporte des autels de style baroque et un curieux ensemble de peintures représentant des scènes de la vie de saint Antoine.

 

 

un moulin traditionnel

 

et le centre d’interprétation du territoire, utilisé comme point de vue sur le fleuve Guadiana et les marais de Castro Marim et qui offre aux visiteurs toutes les informations nécessaires sur la municipalité.

 

 

Nous avons, d'un côté, une vue très large de la réserve naturelle et des marais salants qui vont jusqu'aux Guadiana

 

Et de l'autre côté, le château médiéval

 

Nous allons jusqu'au château qui malheureusement est fermé (il est 12h15) et nous découvrons qu'il existe un jumelage entre Castro Marim et Guérande.

 

L’accord de jumelage entre Castro Marim et Guérande a été signé le 14 mai 2004 sur la base d’une influence culturelle et des traditions nées au Moyen Âge, communes aux deux villages. Grâce à ce jumelage, une série d'initiatives ont été développées pour renforcer les similitudes communes à Castro Marim et à Guérande, telles que la production de sel et de fleurs de sel, ses parcs naturels et la foire médiévale de chacun.

 

 

Conscients de leur passé, ils ont investi dans plusieurs projets de développement durable dans le respect de l'environnement et, en particulier, dans l'amélioration de leurs parcs naturels, Le Parc Régional de Briére et la Réserve Naturelle de Sapal de Castro Marim et Vila Real de Santo António.

 

Dans le centre de Castro Marim, l'église datant de la fin du 18e. elle est d'une blancheur immaculée.

 

 

La place et le rue principale

 

Nous déjeunons dans un petit snack avant d'aller faire un tour dans les marais.

 

 

 

 

 

De l'autre côté du Guadiana, l'Espagne

 

 

Nous prenons des petits chemins qui nous amènent jusqu'à un musée de la réserve

 

 

A l'aller nous avons été intrigué par des pigeonniers dans les marais. Au retour, un homme était présent et nous avons attendu pour voir ce qu'il faisait.

 

En fait il à laché les pigeons pendant environ 15 minutes. Ils ont tourné en rond au dessus des pigeonniers. Puis il à enlevé le bâton avec le drapeau et sifflé en modulant et tous les pigeons sont rentrés dans le pigeonnier.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans les marais les oiseaux sont aussi bien présents. Nous sommes tout seul et ils se laissent prendre d'assez près.

 

 

 

Sur une patte

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lors d'une petite pause café dans une pastelaria, quelques douceurs à déguster

 

 

 

 

La fin de notre séjour arrive et nous faisons un dernier restau

 

Poulpe huile d'olive et ail avec patates douces pour Erick

 

Et fricassée de poulpe à la crème et moutarde pour moi

 

 

 

Pour digérer une balade à la Praia Do BArril juste en face de Santa Luzia dans la Ria

 

 

Praia do Barril est l’une des plus belles plages de l’est de l’Algarve. En effet, ses sables dorés et ses eaux limpides agrémentent le patrimoine touristique de cette région. Cette plage fut jadis l’endroit où une petite communauté de pêcheurs au thon était installée : les vestiges de ce passé sont  bien incorporés avec l’aménagement touristique de cette plage.

 

 

 

 

 

 

L’attrait principal de Praia do Barril est son cimetière d’ancres marines. Ce dernier commémore l’ancienne flotte de bateaux de pêche : les ancres utilisées par les thoniers y sont incrustées dans les dunes de sable à proximité de la plage

 

 

 

 

 

Pour terminer notre séjour nous remontons vers le nord jusqu'a Barroselas près de Viana do Castelo pour passer le week end avant de rentrer en France.

 

 

Un pot au feu Portugais cuisiné par José

 

 

Une balade en famille jusqu'à Viana

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Grand grand merci les amis de ce week-end passé en votre compagnie. 

 

 Gros bisous à la pitchounette Léonor

 

 

 

 

Voilà, il n'y a plus qu'à prendre le chemin du retour

Jusqu'à la prochaine fois.....Les dates sont déjà fixées .... Avril ....La destination aussi .... NAZARE

 

 

 



14/01/2019
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi