Les bidochons en balades

Les bidochons en balades

Le marais de Grande Brière

Un rayon de soleil nous donne l'envie de balade. En ce samedi ce sera une boucle dans les marais de la Grande Brière.

 

La Brière ou Grande Brière est un marais indivis situé géographiquement au nord de l'estuaire de la Loire débouchant sur l'océan Atlantique, à l'ouest du département de la Loire-Atlantique. Il appartient aux habitants des 21 communes environnantes.

 

 

 

 

 

 

Autrefois, on y récoltait la tourbe et on y navigue encore grâce à une barque appelée «chaland». Ses habitants s'appellent les Brièrons.

 

 

 

Les marais de Brière sont protégés à plusieurs titres. Le Parc naturel régional de Brière a été mis en place en 1970.

 

 

DSC00917.JPG

 


DSC00918.JPG

 

Notre premier arrêt sera au port de Rozé qui nous permet de rejoindre la réserve Pierre Constant.

DSC00862.JPG


DSC00863.JPG


DSC00866.JPG

 

 

 

La réserve ornithologique Pierre Constant est l'une des trois zones composant les 843 hectares de l'immense Parc naturel régional de Brière.

 

DSC00877.JPG

 


DSC00883.JPG


DSC00890.JPG


DSC00929.JPG

 

 

Il occupe la partie Est et se trouve dans le marais privé de Rozé, au sud de l’île de Fédrun. Sa particularité tient du fait qu'il est le seul à accueillir des visiteurs.

DSC00867.JPG


DSC00868.JPG

 

 

Ce coin de nature abrite une impressionnante faune d'oiseaux allant de la Gorgebleue à la Guifette noire... Les curieux comme les passionnés y trouvent leur compte et admirent les 142 espèces d'oiseaux d'eau dans leur environnement naturel. 

 

DSC00875.JPG

 

L'observatoire qui domine le marais


DSC00879.JPG


DSC00880.JPG


DSC00906.JPG

 


DSC00939.JPG


DSC00940.JPG


DSC00964.JPG


DSC00969.JPG

 

Une multitude de papillon, de fleurs

 

DSC00944.JPG


DSC00950.JPG


DSC00959.JPG

 

 

Etape suivant c'est l'île Fedrun, incontournable, 

 

Un village d'un autre temps.  Ici, beaucoup de chaumières, l'habitat traditionnel des Briérons.

 

DSC00976.JPG


DSC00979.JPG

 

Les passiflors cotoient les horthensias


DSC00981.JPG

 

DSC00975.JPG

 

Elles ont toutes leur accès particulier à l'eau du marais de Brière, où est stationné le chaland familial.

 

Les chaumières font partie du riche patrimoine du Parc Naturel Régional de Brière qui a d'ailleurs engagé une politique d'aide en faveur du chaume. Un toit de chaume a une durée de vie moyenne de 30 ans et c'est désormais le roseau qui est utilisé dans sa fabrication.

 

DSC00974.JPG


DSC00982.JPG

 

 

Même les chèvres ont ici un habitat particulier Rigolant

 

DSC00983.JPG
DSC00989.JPG

 

Les nasses à anguilles attendent de travailler

 

DSC00971.JPG

 

 

DSC00969.JPG

Une petit pause café  devant l'église de Saint Lyphar

 

DSC00993.JPG   DSC00995.JPG

 

avant d'arriver à Kerhinet

 

Abandonné progressivement dans la première moitié du XXe siècle. Il restait en 1973, deux habitations principales et quatre secondaires soit 1/4 des habitations.

 

DSC00996.JPG

 

Le village était en ruine à plus de 60%.

 

Devant la préservation de l’habitat (pas de constructions neuves, pas de restaurations inappropriées), l’Etat décide d’inscrire le village à l’inventaire des sites naturels le 13 mars 1967. Le Parc naturel régional de Brière, nouvellement créé, rachète l’ensemble des chaumières et le réhabilite afin de montrer l’habitat traditionnel de la Brière des terres.

 

DSC00998.JPG

 

DSC01006.JPG

 


DSC01010.JPG

 

 

Aujourd’hui le village qui accueille près de 200 000 visiteurs par an, abrite :
– la Maison du Parc qui accueille et informe les visiteurs 


– Un espace dédié à des expositions sur le territoire ou le patrimoine briéron 


– La chaumière du gîte des écoliers comprenant des hébergements réservés à l’accueil des scientifiques ou des stagiaires développant des études de terrain
– L’auberge de Kerhinet mise à disposition par le Parc naturel propose un service de restauration ainsi que 6 chambres.
– Une chaumière des saveurs et de l’artisanat.

 

et un four

 

DSC01011.JPG

 

Voilà, encore une belle balade. Et pour finir en rentrant sur notre mur,  une nichée à pris son envol mais les petits attendent encore la becquée de maman....

 


DSC00839.JPG


DSC00848.JPG

 

DSC00837.JPG

 

 

 

 Bon vent, bon envol......



16/06/2018
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi