Les bidochons en balades

Les bidochons en balades

Pêcheurs de reve

La côte de Jade est l’endroit où vous trouverez le plus de pêcheries en France, c’est là qu’elles se sont développées, entre Saint-Brévin-les-Pins et la baie de Bourgneuf.

 

Une pêcherie c’est une cabane ou une plate forme qui surplombe la mer, montée sur pilotis et accessible par un ponton ou directement posée sur les rochers.

DSC00024.JPG

Ces cabanes permettent de pêcher au carrelet, c'est-à-dire à l’aide d’un grand filet suspendu à des longues perches de châtaigniers démontables (bois debout). Le carrelet nécessite un treuil pour être relevé. La plupart des pêcheurs appâtent le fond de leur maille (lestée par des plombs) en vers de terre.

DSC00027.JPG

Les pêcheries de la côte de Jade appartiennent à des particuliers et sont donc privées. Mais comme elles sont sur le domaine maritime, les propriétaires sont locataire du domaine maritime et paient une redevance aux affaires maritimes.

Cette redevance est calculée par les finances publiques en fonction de la surface de la cabane, de la plate-forme, de la passerelle, de l'échelle et des contreventements. En 2016 la plupart des propriétaires payent 253 € par an. Pour les pécheries équipées seulement d'une plate-forme et d'un treuil la redevance s'élève à 126€, l'emprise sur le domaine publique étant moindre.

DSC00031.JPG

 

Sur le domaine maritime, 167 pêcheries entre les les moutiers en Retz et Saint brévin (64 à Pornic, 38 aux Moutiers, 27 à la Plaine sur mer, 25 à Saint Michel chef chef/Tharon Plage, 2 pour Saint Brévin).

 

En effet toutes les pêcheries de l'estuaire de la Loire à partir de Saint Brévin sont gérées par le grand port maritime et ne dépendent pas de la DML (délégation de la mer et du littoral) anciennement Affaires maritimes.

 

L'occupant d'une pêcheries est tenu de l'entretenir et des contrôles sont effectués tous les 5 ans par la DML. Une manière de vérifier que la pêcherie n'est pas devenu un petit hôtel. La sous location est interdite et la pêche en pêcherie est soumise aux mêmes règles que la pêche de loisir : Pas de revente et un partage à la famille proche.

 

L'association Territoires imaginaires organise depuis 2013 des animations pour mettre en valeur nos pêcheries.

 

Cette année, la route des pêcheries se déroule en 4 temps, du 15 au 25 septembre.

Pêcheurs de rêves

Au cœur des pêcheries

La nuit des pêcheries

Les voyages sonores

 

Nous ne profiterons que du premier temps (après nous partons).

 

Pêcheurs de rêves :

 

Au Moutiers en Retz, chemin du Lancastria une installation poétique par le collectif Lucie Lom.

DSC00252.JPG

DSC00254.JPG

 

DSC08974.JPG  DSC08988.JPG



 

Quinze personnages, installés autour et sur les pêcheries semblent scruter l'horizon.

DSC00255.JPG


DSC00257.JPG

 

 

Ces silhouettes sont en résine.

DSC00260.JPG


DSC00261.JPG


 

 

Un petit arrêt près de l'église des Moutiers

 

 DSC00273.JPG

Et la lanterne des morts

 

Elle fut construite vers la fin du 11ème siècle ou au début du 12ème siècle au centre du cimetière antique entre les deux églises (Eglise Madame et Eglise Saint-Pierre). Cette tour de 7 mètres de haut et de 1,50 mètre de circonférence est percée de trois petites fenêtres dans sa partie supérieure, laissant passer la lumière d’une lampe qui brille chaque fois qu’un décès survient dans la paroisse et reste allumée le jour des Trépassés. Jadis, la veilleuse était alimentée à l’huile, aujourd’hui l’électricité l’a remplacée.

DSC00267.JPG



La porte située au bas de la tour ouvre sur un escalier de huit marches accédant à la lanterne proprement dite. A l’extérieur de cette tour des morts, un autel est dédié à Saint-Joseph, patron de la bonne mort. Elle est unique dans la région : les lanternes sont des monuments médiévaux rares, de tradition plutôt périgourdine, limousine ou poitevine.

 

Eglise Saint-Pierre (XIème siècle). Il s'agit à l'origine de l'église d'un prieuré bénédictin dépendant du monastère de l'abbaye de Redon.

DSC00265.JPG  DSC00269.JPG

 

 

Le grand retable du XVIIème siècle occupant tout le chevet surmonte trois autels appuyés au pignon.

DSC00271.JPG


DSC00272.JPG


 

Sur le chemin du retour, un arrêt à la Bernerie où se déroule le festival annuel des Grandes marées.

DSC08995.JPG

 

Nous assistons à des démonstrations de sauvetages avec des chiens (Terre-neuve et golden retriever).

DSC00278.JPG


DSC00280.JPG

Travail avec un mannequin ou avec un homme

DSC08998.JPG

DSC00293.JPG


DSC09006.JPG


DSC09008.JPG


DSC09012.JPG


DSC09028.JPG


DSC09037.JPG

Y'a un peu de monde sous le soleil


DSC09048.JPG


DSC09049.JPG


DSC09057.JPG



 


DSC00302 (1).JPG

 

Un petit tour du plan d'eau

 

DSC00305.JPG

Et le soir,  je retourne (toute seule, Erick abandonne) voir les pêcheries illuminées.

DSC00310.JPG

C'est 
DSC00311.JPG

poétique


DSC00316.JPG

Magique


DSC00319.JPG


DSC00324.JPG


DSC00327.JPG

Une pêche lumineuse


DSC00330.JPG

 

 


DSC00331.JPG


DSC00335.JPG


DSC00337.JPG

 

J'en profite pour faire des essais de prises de vue avec mon nouvel appareil (mon cadeau d'anniversaire).

DSC00274.JPG


DSC00277.JPG

Un arrêt chez nous devant nos pêcheries

 


DSC00354.JPG

Pas encore tout compris dans les différents réglages mais ça va venir.....


DSC00361.JPG

 

 

Voilà encore quelques photos des pêcheries, elles sont magiques....



17/09/2016
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi