Les bidochons en balades

Les bidochons en balades

Estuaire 2007-2009-2012

31 mai 2014, nous faisons une croisière sur la Loire de Nantes vers Saint Nazaire.

Nous découvrons une partie des œuvres faisant partie des biennales d'art contemporain 2007-2009-2012.

ESTUAIRE

Une collection d’œuvres d’art contemporain

Estuaire est une aventure artistique en trois épisodes dont le dernier a eu lieu l’été 2012.

 

En 2007 et 2009, une trentaine d’œuvres sont réalisées in situ, à Nantes, Saint-Nazaire et sur les 60 km de l’estuaire de la Loire qui les relient. Si certaines créations ont été présentées le temps d’un événement, d’autres, sont installées définitivement sur le territoire.

Le choix des sites est pensé pour que la plupart des communes riveraines abritent une œuvre.

Chacune des 29 œuvres de cette collection permanente, répartie sur douze communes, guide vers un lieu atypique ou un site remarquable de l’estuaire. Entre réserves naturelles fragiles et bâtiments industriels gigantesques, l’estuaire de la Loire est un territoire complexe. Dédales de petits chemins, enchevêtrements d’étiers, portes d’entrées multiples à sa découverte : les œuvres d’Estuaire sont le fil d’Ariane d’un espace en mutation incessante.



LUNAR TREE (MRZYK & MORICEAU)

Butte Saint Anne - Nantes

La sculpture prend la forme d'un arbre d'un blanc immaculé de 12m de haut sur la butte Saint Anne de Nantes.


DSCF5757.JPG



LE PENDULE (ROMAN SIGNER)

Reze – Trentemoult



Un pendule de 7m de long s'accroche au bâtiment de la centrale de Trentemoult. Il bat le temps, régulièrement et inexorablement. Il rythme le flux du fleuve.

 


DSCF5760.JPG



THE SETTLERS (LES COLONS) SARAH SZE

Bouguenais– Port Lavigne

 

Trois arbres sont colonisés par un ensemble de sculptures improbables sous nos latitudes.


DSCF5778.JPG

 

 


DSCF5782.JPG

 

 


DSCF5785.JPG

 

 


DSCF5790.JPG

 

 


DSCF5792.JPG

 

SERPENTINE ROUGE - JIMMIE DURHAM

Indre

Étrange animal industriel qui semble sortir du fleuve. Serpent de mer de plus de 40m de long il surgit de l'estacade et se dresse face à la Loire,



DSCF5796.JPG

 

 

LA MAISON DANS LA LOIRE - JEAN-LUC COURCOULT

Couëron



Fondateur de la compagnie Royal de Luxe, il est l'homme des voyages extraordinaire et des histoires à rêver debout. Il propose ici une maison dont les fondations sont capturées par la vase et qui penche comme une épave inhabitée.



La maison, la matin à marée descendante

 

DSCF5804.JPG

 


DSCF5806.JPG

 

 

En fin d'après midi nous remontons la Loire avec la marée montante. Le rez de chaussée n'est plus visible.


DSCF5909.JPG

 

 

MISCONCEIVABLE - ERWIN WURM

Le Pellerin - Canal de la Martinière



Ce voilier se penche, se plie comme irrésistiblement attiré par le fleuve.


DSCF5812.JPG



VILLA CHEMINEE – TATZU NISHI

Cordemais



Tatzu Nishi joue avec les perspectives et se mesure au gigantisme des cheminées de la centrale thermique de Cordemais. Il en reproduit à l'identique une tour qui émerge du sol et s'élève à 15m de haut. Au sommet un petit pavillon avec jardinet sorti tout droit des années 70. Cette habitation est devenu un gite que l'on peut louer.

 

DSCF5876.JPG

 

 


DSCF5882.JPG

 


SUITE DE TRIANGLES – SAINT NAZAIRE 2007 – FELICE VARINI

Terrasse panoramique de l'écluse fortifiée



L’écluse qui jouxte la terrasse panoramique est la plus ancienne entrée du port (inaugurée en 1856). Fortifiée pendant la Seconde Guerre Mondiale pour protéger le site de la base de sous-marins, la terrasse offre un point de vue exceptionnel sur le port et l’estuaire.

Le travail de l’artiste franco-suisse Felice Varini, né en 1952, s’inscrit dans le champ de la peinture.. l’œuvre, dressée sur 2 km, est la plus grande jamais réalisée par l’artiste.

À partir d’un point de vue situé sur le toit de la terrasse, Felice Varini matérialise une “ligne” qui embrasse le paysage du port. Telle une partition, les formes disposées successivement sur le haut et le bas de cette ligne scandent le paysage en différentes séquences. L’artiste révèle une forme peinte sur un seul plan, forme qui se détache et se superpose à l’architecture à laquelle elle semble appartenir.



DSCF5829.JPG

 


DSCF5830.JPG

 

 

LE JARDIN DU TIERS PAYSAGE – GILLES CLEMENT

Toit de la base sous-marine de Saint Nazaire



Accessible au public depuis 1998 grâce au projet de l’urbaniste Manuel de Sola Morales, le toit de la base des sous-marins est une terrasse à ciel ouvert entre ville et bassin portuaire.

En concevant son premier Jardin du Tiers-Paysage, Gilles Clément voit en la base de Saint-Nazaire « un lieu de résistance » capable d’accueillir la diversité écologique de l’estuaire.

En 2009, les chambres d’éclatement des bombes accueillent Le Bois de Trembles : 107 trembles surgissent du béton. Faire scintiller et trembler la base, telle est la première intention – poétique – de Gilles Clément…


DSCF5838.JPG

 


DSCF5840.JPG

 

LE JARDIN ETOILE – KINYA MARUYAMA

Paimboeuf


DSCF5823.JPG

 


DSCF5824.JPG



 

Paimbœuf est au cœur de l’estuaire, là où fleuve et océan commencent à se confondre et où la présence de l’homme se confronte à des échelles monumentales.

En travaillant à partir de la constellation de la Grande Ourse et des quatre points cardinaux, l’architecte-artiste-paysagiste Kinya Maruyama construit Le Jardin étoilé à l’aide de matériaux vernaculaires. C’est un espace à vivre : on s’y promène, on y joue, on se pose, on respire, on contemple. Créé pour Estuaire 2007, Le Jardin est évolutif.




P5310036.JPG

 


P5310038.JPG

 


P5310042.JPG

 


P5310044.JPG

 

Un toit de tuiles en bois

 

P5310054.JPG


P5310053.JPG

 



 

 

SERPENT D'OCEAN – HUANG YONG PING

Saint Brévin les pins



C’est à la pointe du Nez de chien, à « la limite transversale de la mer » (frontière entre espace fluvial et maritime), que surgit l’immense serpent de mer de Huang Yong Ping (1954, Chine) dont le squelette apparaît comme issu d’une fouille archéologique. Son mouvement le rend vivant : on devine qu’il a traversé les mers pour venir échouer sa gueule démesurée sur cette plage. La ligne de ses vertèbres joue avec la courbe du pont de Saint-Nazaire, et la manière dont il se pose rappelle l’architecture des carrelets, ces pêcheries typiques de la côte atlantique.

 

P5310060.JPG

 


P5310062.JPG

 

Voilà une partie des oeuvres de Estuaire.

 

La promenade continue avec des photos des paysages rencontrés lors de cette croisière : Paysages de Loire

 

Et aussi, des photos spéciales "Industries" prises le long de la Loire : Beautés industrielles

 

 



01/06/2014
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi