Les Bidochons en balade

Les Bidochons en balade

Espagne 2022 - De Salamanque à Mérida

Lundi 31 Octobre

 

Après une bonne journée de farniente, je repars ce matin en direction de Salamanque. 95 km sauf si un site intéressant m'oblige à m'arrêter.

 

Nuit fraiche, et ce matin 12° et un ciel gris.

 

Salamanque

 

Arrivé à Salamanque, déjeuner dans la Cath'Car puis direction la découverte de la ville. 


Il pluviotte toutes les demi-heures.

 

Avec les infos d'internet, je me suis fais un itinéraire qui devrait me permettre de voir les plus beaux monuments de la ville.

 

Salamanque est une ville sortie tout droit d’un conte de fées. Elle est connue pour ses bâtiments de grès qui semblent changer de couleurs au fil de la journée. Blancs le matin, ils deviennent roses l’après-midi et, une fois la nuit tombée, ils sont baignés d’une douce lumière dorée. Cette transformation quotidienne lui a valu son surnom de « La Dorada » ou la « ville d’or ».

 

En premier j'arrive à la cathédrale.


La Cathédrale de Salamanque est en fait composée de deux cathédrales, une datant du douzième siècle et l'autre plus récente datant du seizième. 

 

Compress_20221031_220528_8150

 

 

Compress_20221031_220519_9302

 

Compress_20221031_220519_9568

 

 

 

Dans la chapelle d'Anya, on peut admirer un orgue datant du seizième siècle qui est probablement l'un des plus anciens en Europe. 

 

Compress_20221031_220524_4300

 

 

La nouvelle cathédrale dont la construction ne s'est achevée qu'au dix-huitième siècle a mélangé plusieurs styles. 

 

en vrac, quelques photos prises dans une multitudes de chapelles, salles capitulaires....

 

Compress_20221031_220528_8549

 

 

Compress_20221031_220528_8765

 

 

20221031_151107

 

20221031_151152

 

 

 

 

20221031_150822

Premier orgue

 

20221031_150837Second orgue

 

Compress_20221031_220526_6397

 

 

20221031_150937

arrière du second orgue

 

 

Compress_20221031_220525_5040

 

 

Compress_20221031_220524_4612

 

 

Compress_20221031_220524_4843

 

 

20221031_151733

 

 

Compress_20221031_220525_5238

 

 

Compress_20221031_220525_5437

Nous voilà dans Alice aux pays des merveilles "Qu'on leur couper leur la tête"

 

Compress_20221031_220516_6033

 

 

 

 

Pour l'anecdote, un mystère plane sur cette cathédrale. En effet, parmi les nombreuses sculptures et gargouilles qui orne la Puerta de Ramos,  un étrange anachronisme. Un astronaute.

 

Compress_20221031_220528_8150

 Puerta de ramos

 

astronaute

 

 

Cette sculpture est en réalité apparue en 1992, lors de la rénovation de la Puerta de Ramos de la Cathédrale qui avait été endommagée. Les ouvriers alors en charge de la restauration se sont donc amusés à intégrer quelques figures modernes parmi les hauts-reliefs du bâtiment, ce qui est une tradition en architecture

 

 

L'université

 

Compress_20221031_220512_2263

 

 

 

Compress_20221031_220523_3070

 

 

Compress_20221031_220522_2862

 

 

Compress_20221031_220519_9801

 

Bien qu’elle soit l’une des plus anciennes du monde, elle est encore ouverte aujourd’hui. Fondée en 1218 par le roi Alphonse IX, son prestige a été énorme pendant de longues périodes de son histoire, non seulement en Europe, mais aussi en Amérique latine.

 

 

 

 

Compress_20221031_220513_3290

 

 

Compress_20221031_220513_3011

 

 


L'histoire de la grenouille

 

Selon la tradition, les étudiants qui entamaient leur première année à Salamanque devaient la trouver pour obtenir leur diplôme.

 

 

 

20221031_154911

 

 

La grenouille  qui se trouve sur un des trois crânes ornant la partie basse du grand pilastre de droite.

 

Compress_20221031_230025_5761

Je l'ai trouvée....

 

Compress_20221031_230026_6273

 

 

A l’époque, elle pouvait symboliser la métamorphose vers la plénitude ou bien la représentation du péché de la luxure et de la mort avec son association au crâne. Son but initial était donc de rappeler aux étudiants de bien se tenir dans une ville où le péché était présent partout.


La Casa de las conchas

 

 

La maison des coquillages est le bâtiment le plus original de Salamanque.

 

Compress_20221031_220523_3298

 

 

Compress_20221031_220523_3541

 

 

 

 

C'est un manoir du XVe siècle dont la construction a été ordonnée par Rodrigo Maldonado de Talavera, l'une des personnalités les plus distinguées de la ville à cette époque.

 

Entre autres choses, il a été recteur de l' Université de Salamanque et chevalier de l'Ordre de Santiago.

 

Compress_20221031_220511_1627

 

 


Le manoir est connu sous le nom de Casa de las Conchas en raison des 300 coquillages qui décorent ses façades .

 

 

La clérecia

 

 

C'est l'un des bâtiments les plus beaux et les plus spectaculaires de l'architecture baroque et la vue panoramique depuis ses tours est spectaculaire.

 

La Clerecía de Salamanca, connue à l'origine sous le nom de Colegio Real de la Compañía de Jesús,  abrite une partie publique, une église et des écoles où enseignaient les jésuites, et une partie privée, où vivaient les religieux.

 

20221031_161202

L'entrée se trouve à gauche au bout des marches. Mais comme je n'ai pas l'intention de monter jusqu'en haut....

 


Ensuite, sous la pluie fine, je vais jusqu'a La Plaza Mayor

 

Compress_20221101_155706_6089

 

 

 

 

Compress_20221031_220510_0344

 

 

 

 

La Plaza Mayor du XVIIIe siècle, est l'une des plus belles places monumentales  d'Europe.

 

Elle a commencé à être construite en 1729 et achevée en 1755.

 

Situé au centre de la ville, elle forme un quadrilatère irrégulier à trois étages sur chaque façade, présidé par la Mairie.

 

Compress_20221031_220509_9893

 

 

 

Les médaillons sur les écoinçons de ses arcs représentent des monarques espagnols, d'illustres soldats ou conquérants ou des personnages de la culture.

 

Compress_20221101_155706_6586

 

 

Après ces visites, je déambule dans les rues de Salamanque. Partout il y a de somptueux bâtiments

 

 

 

Compress_20221031_220515_5780

 

 

Compress_20221031_220520_0084

La statue de Lazarillo de Tormes, héros d'un roman espagnol

 

Compress_20221031_220520_0461

Vieux pont romain traversant le Tormes. 176 mètres de long et 26 arches

 

20221031_170635

Ma ville natale... ALors là je suis toute ébaubie.....

 

image_processing20200511-27036-rfcvjd

 

20221031_172014

Là,  je m'en lèche les babines.... Surement Maya qui parle pour moi 

 

Compress_20221031_220521_1195

 

 

Compress_20221031_220522_2197

 

20221031_161152

Dommage de la pluie qui à gâché un peu cette visite.

 

 

Mardi 1er Novembre

 

J'ai passé la nuit à Salamanque et une fois prête, je prends la direction de Béjar.

 

Béjar

 

Cette commune est située à 70 km de Salamanque, à 1000 mètres d'altitude. Je me stationne sur le parking de l'ancienne gare qui est une aire de stationnement et de  services gratuit pour les Camping Car.

 

Compress_20221101_162022_2844

 

 

 

Après le déjeuner, je pars avec Maya découvrir la petite ville. Nous sommes jour férié et ici tout est fermé quasiment. Donc pas de visites en prévision.

 

 

Compress_20221101_162023_3619

 

La ville est en toute en hauteur et sentier piétons/vélos, en fait l'ancien tracé de la ligne de chemin de fer,  permet de rejoindre les hauteurs (Le Camino Natural Via de la Plata)

 

Le chemin m'amène au tunnel de Béjar. Il est éclairé, donc je m'engage. En fait ce tunnel fait 372 mètres (mais ça je l'ai su qu'après) de long et toute seule dedans, même éclairé....j'avais hâte de voir le bout

 

Compress_20221101_162022_2285

 

ghost_1f47b

C'est vrai que c'est Halloween

 

 

Compress_20221101_162022_2584

 

A la sortie du tunnel, j'arrive sur la route des fabriques de textiles.

 

 

L' histoire de Béjar a été fortement influencée et marquée par l'industrie textile lainière dès le XIIIe siècle.

 

 

 

 

Compress_20221101_162021_1498

 

 

 

 

Compress_20221101_162022_2044

Le musée du textile

 

 

Compress_20221101_162021_1803

Les rives du fleuve Cuerpo de hombre, au nord de Béjar, ont servi de cadre naturel à l'implantation des usines

 

 

C'est pas tout ça mais je suis au niveau de la rivière, donc tout en bas, et le centre de la ville est tout en haut. Faut que je grimpe....

 

Je déambule dans les petites rues, il se met à bruiner, et je trouve la ville un peu tristounette et un peu déserte.

 

 

Compress_20221101_162021_1212

 

 

Compress_20221101_162020_0959

 

Une vue sur les remparts de la ville et la montagne environnante

 

 

Compress_20221101_162020_0383

 

 

Compress_20221101_162020_0065

 

 

Compress_20221101_162020_0644

 

 

Compress_20221101_162023_3115

 

 

Au retour, une petite pause devant des agneaux qui font des cabrioles

 

 

Compress_20221101_162018_8389

 

 

Compress_20221101_162018_8940

j'ai trouvé une toute petite épicerie ouverte, j'ai acheté ce qui restait comme pain... J'ai pas tout compris, je sais pas vraiment ce que j'ai acheté.... Je vous dirais... Demain

 

 

Je passe la nuit à Béjar, car demain je veux aller visiter un jardin très réputé dans le coin et il n'est ouvert pas ouvert aujourd'hui.

 

Mercredi 2 Novembre

 

 

Bon j'avoue, hier soir j'ai rajouté une couette car les nuits commencent à être vraiment fraiches en altitude. Ce matin 8°

 

full

 

 

Au fait, le pain, c'est bof bof. Très sec et l'intérieur la mie ne se tient pas du tout et s'émiette d'un rien.... Pas grave, je fais avec.

 

Une fois prête je vais découvrir

 

El Bosque

 

 

C'est un parc majestueux et sa construction est lié au Duché de Béjar.

 

Compress_20221102_182914_4766

 

 

 

Compress_20221102_182915_5123

 

 

Compress_20221102_182915_5376

 

 

Compress_20221102_182914_4321

 

 

 

 

Le parcours permet de contempler l'ancien palais, du XVIe siècle, et le grand bassin qui s'ouvre à côté, dans lequel glissaient autrefois les bateaux.

 

Compress_20221102_183031_1585

J'ai de la chance, normalement l'entrée est payante, mais il y quelques travaux qui trouble la visite, aussi c'est gratuit...

 

Compress_20221102_183031_1961

 

 

Compress_20221102_183032_2264

 

 

Compress_20221102_182916_6507

 

 

 

Entouré d'un bosquet dense, il y a des passerelles et des escaliers, des bancs cachés ou des fontaines cachées.

 

Compress_20221102_182915_5636

 

 

Compress_20221102_182915_5896

 

 

Compress_20221102_182916_6213

 

 

Compress_20221102_182916_6775

 

 

Compress_20221102_182917_7030

 

 

Après cette jolie visite avec le soleil revenu, je prends la direction de

 

Plasence

 

Plasencia est située sur les rives du Jerte. Sa vieille ville occupe une position stratégique sur la Ruta de la Plata.

 

Compress_20221102_193331_1792

Je suis stationnée près d'un très joli parc

 

Compress_20221102_193332_2230

Belle balade avec Maya

 

Compress_20221102_193338_8537

 

 

 

À partir du XVe siècle, la noblesse de cette région s'installe en ville, lui conférant ainsi sa physionomie actuelle.

 

Compress_20221102_193334_4597

 

 

Compress_20221102_193335_5444

 

 

Compress_20221102_193335_5701

 

 

Compress_20221102_193336_6196

 

 

Compress_20221102_193335_5138

 

La place Mayor

Compress_20221102_193337_7465

 

La mairie est située sur la Plaza Mayor , entourée d'arcades et entièrement piétonne avec des arbres et des bancs.

 

La mairie a été construite au XVIe siècle et abrite un clocher où, curieusement , il y a un automate dédié à sonner les heures en frappant la cloche du beffroi avec un marteau, cette figure est le grand- père Mayorga .

 

Compress_20221102_193338_8035

Le grand-père Mayorga est un automate qui a été construit au 13ème siècle lors de l'invasion française l'automate a été totalement détruite et une reconstitution fidèle a dû être faite, actuellement cette réplique date des années 70. La figurine actuelle mesure deux mètres et pèse environ 85 kilos,

 

Compress_20221102_193338_8283

 

 

 

La vieille ville est jalonnée de palais, de demeures seigneuriales et de constructions religieuses d'un grande intérêt.

 

Compress_20221102_193333_3815

 

 

Compress_20221102_193334_4845

 

 

Compress_20221102_193335_5966

 

 

Compress_20221102_193336_6452

 

 

Compress_20221102_193336_6683

L'église San Nicolas

 

Compress_20221102_193336_6938

 

 

Compress_20221102_193337_7189

 

 

Compress_20221102_193337_7796

La cathédrale

 

Un petit tour aux murailles de la ville

 

Compress_20221102_193332_2564

 

 

Compress_20221102_193332_2867

Ils ont réussi à couper la muraille pour construire une maison dans son épaisseur....

 

Compress_20221102_193333_3170

 

 

Compress_20221102_193333_3406

 

 

Après cette belle balade, je pousse un peu plus loin pour la nuit et je fais halte à Serradilla.

 

Jeudi 3 novembre

 

Serradilla

 

Le village se trouve dans le Parc National de Monfragüe,  à 1500 mètres d'altitude. Ce parc forme un triangle entre Cacéres, Plasence et Tujillo. Il est composé de chênes verts, chênes-lièges, collines et énormes rochers qui sont l’habitat de l’une des plus grandes colonies de vautours moines du monde.

 

Une pluie fine et un ciel tout gris, ce sera comme ça toute la journée.

 

Une fois prête une balade dans le village

 

 

Compress_20221104_162907_7338

Il y a un ruisseau quelque fois dans le milieu de la rue ?????

 

Compress_20221104_162907_7099

Le sanctuaire de Santo Christo de la Victoria

 

Compress_20221104_162906_6869

La fontaine nueva

 

Compress_20221104_162906_6541

Et une drôle de maison décorée....

 

 

Le temps étant quand même bien pourri aujourd'hui ce sera route jusqu'à Trujillo et farniente en attendant un temps meilleur.

 

Vendredi 4 Novembre

 

Le soleil est revenu et je suis bien reposée pour visiter

 

Trujillo

 

Cette ville de la province de Cáceres a marqué l'histoire en tant que berceau, au XVIe siècle, d'illustres personnages liés à la découverte de l'Amérique. C'est pourquoi Trujillo trouve sa place au cœur de la route des Conquistadors.

 

 

 

Compress_20221104_164922_2774

 

 

Compress_20221104_164923_3106

 

La cité s'articule autour de la monumentale Plaza Mayor, présidée par une statue équestre de Pizarro, en bronze. Durant des siècles, elle était au cœur de la vie sociale et commerciale de la ville, accueillant marchés, fêtes et spectacles en tout genre. C'est au XVIe siècle qu'elle se transforme en place seigneuriale, alors que les conquistadors et diverses familles nobles commencent à y construire leurs musées et palais.

 

Compress_20221104_164926_6707

 

 

Compress_20221104_164927_7046

 

 

 

L'église San Martin qui se trouve sur la place fut construite au XVe siècle. Sa construction a duré plus de 100 ans, se terminant après de nombreuses modifications en 1564.

 

Elle se visite pour 2€ et présente de très belles collections.

 

Compress_20221104_164914_4330

 

 

Compress_20221104_164923_3613

 

 

Compress_20221104_164923_3882

 

 

Compress_20221104_164924_4160

Exposition de chasubles de prêtres brodés à la main

 

Compress_20221104_164924_4427

 

 

Compress_20221104_164924_4790

 

 

Compress_20221104_164925_5080

 

 

Compress_20221104_164925_5385

 

 

Compress_20221104_164925_5709

L'orgue fût construit en 1663 par José AMADOR, facteur de Salamanque. IL présente une valeur historique exceptionnelle, puisqu’il est resté quasiment intact depuis sa construction. Sa mise en valeur et sa restauration doivent beaucoup à l’organiste français Francis Chapelet, grand spécialiste de l’orgue baroque ibérique. 

 

Compress_20221104_164925_5948

 

Après la Place Mayor, je monte jusqu'au château et ses remparts. 

 

Un seul mot

 

C'est magnifique

 

Compress_20221104_164915_5635

 

 

Compress_20221104_164921_1758

 

 

Compress_20221104_164921_1217

 

 

Compress_20221104_164920_0487

 

 

Compress_20221104_164919_9398

 

La vue sur les toits en contrebas et le parc de Monfragüe

 

 

Compress_20221104_164920_0969

 

 

Compress_20221104_164920_0723

 

 

Compress_20221104_164919_9936

Ruines en contrebas du château

 

Compress_20221104_164920_0228

 

 

Compress_20221104_164917_7801

La Alberca, un monument inconnu du grand public et d'origine quelque peu cryptique en raison de la présence de pierres de taille romaines mais avec une structure islamique. La piscine, profonde de 14 mètres, creusée dans la roche vivante, impressionne dès qu'on y pose les yeux. Son originalité et la quantité d'eau qu'il contient permettent aux jeunes de défier la gravité, de se jeter dans le vide en sachant qu'ils tomberont sans se faire une égratignure et qu'ils ressortiront rafraîchis de la chaleur suffocante des mois d'été. Le plaisir est garanti dans cette ancienne auge à bétail.

Compress_20221104_164918_8098

 

 

Compress_20221104_164917_7245

 

 

Compress_20221104_164917_7548

Place de la Alberca

 

Compress_20221104_164916_6985

 

Pendant plus de 2 heures je vais déambuler dans les ruelles du centre historique. A chaque coin de rue, un palais, une église... le tout en pierre et dans la pierre et les rochers.

 

 

cheyenne-412

 

 

 

Compress_20221104_164915_5910

 

 

Compress_20221104_164914_4758

 

 

Compress_20221104_164918_8338

 

 

Compress_20221104_164918_8850

 

 

Compress_20221104_164919_9106

 

 

Compress_20221104_164922_2469

 

 

Compress_20221104_164922_2097

 

Et avec le soleil, ça rattrape de la journée d'hier. Vraiment une très très belle découverte.

 

Je décide de passer une seconde nuit à Tujillo pour profiter encore demain matin et retourner au coeur de la ville boire mon petit café.

 

 

 

Samedi 5 Novembre

 

Après une matinée à paresser dans le centre de Tujillo, je repars vers Mérida. Je descends vers le sud ouest de l'Espagne et la paysage change. 

 

Les oliviers ont remplacé les épineux et c'est plus plat. Je suis à une altitude de 217m, au confluent de la rivière Albarregas  avec le fleuve Guadiana.

 

 

Je me pose le long d'un grand parc au pied d'un vieil aqueduc.

 

Compress_20221105_153528_8029

 

 

Compress_20221105_153527_7683

 

 

La température est bien remontée, il fait 22°. Idéal pour farnienter et se balader avec maya. La visite ce sera pour demain.

 

1223222355_gifs_animaux

 

 

 

Dimanche 6 novembre

 

Merida

 

Mérida est une ville de l’ancien Empire romain. Son théâtre romain de plus de 2000 ans.

 

Merida (45)

 

 

Je suis stationnée depuis hier soir au pied de cet aqueduc colossal qui  fait partie d'un système hydraulique qui a amené les eaux du barrage de Proserpina, également connu sous le nom de réservoir d'Albuera.

 

Il est populairement connu sous le nom de "Los Milagros" ("Le Miraculeux") en raison de l'admiration que son état de conservation suscite surtout compte tenu des vicissitudes du temps.

 

Merida (12)

Il accueille les premières cigognes que je croise depuis mon départ

 

Merida (14)

 

 

Il porte bien son nom populaire, car plus de huit cents mètres de cet aqueduc existent encore aujourd'hui et certaines de ses structures de soutien en brique et en granit s'élèvent à vingt-sept mètres au-dessus du sol.

 

Au fil des rues je découvre

 

Le temple de Diane

 

Merida (23)

Il a probablement été construit alors qu'il était encore sous le pouvoir d'Auguste. Son état de conservation exceptionnel est dû au fait que, pendant des siècles, le temple a servi de fondation et d'enveloppe au palais renaissance du comte de los Corbos, dont certaines parties sont encore conservées.

 

L'arc Trajan

 

Merida (38)

C'était la porte d'accès monumentale à l'espace sacré qui entourait un temple de culte impérial géant. L'arche arrondie a une hauteur de 15 mètres.

 

L'Alcazaba (Citadelle arabe)

 

Merida (26)

Cette grande forteresse a été construite dans la Mérida musulmane

 

Merida (29)

 

Le pont  romain

 

Merida (30)

Il est considéré comme le plus long de l'Antiquité. Sous l'Empire romain il traversait le fleuve Guadiana en deux tronçons séparés par un terre-plein. Aujourd'hui, le pont a une longueur de 790 m et repose sur soixante arcs.

Le nom à l'époque romaine du fleuve était l'Anas, auquel le préfixe arabe Guad, qui signifie fleuve, a été ajouté.

 

La Basilique de Santa Eulalia

 

Merida (15)

Impossible de la visiter, il est 12 heures et la messe du dimanche est en cours....

 

Merida (17)

Devant la basilique le Temple de Mars, un bâtiment plus petit qui est une chapelle consacrée à Eulalia

 

 

Merida (19)

 

Merida (25)

 

Merida (31)

 

Merida (32)

 La représentation du fleuve Guadiana sous la forme d'un vieil homme, barbu, appuyé sur une amphore coulante et tenant un roseau typique de la région . 
L'inscription le définit : ANA . Ci-dessous se trouvent les lettres B · B qui, comparées à une mosaïque de Mérida connue depuis l'Antiquité, peuvent, être développées comme B(onis) B(ene), étant une formule qui fait peut-être allusion aux richesses qu'elle procure.

 

J'arrive sur la place principale "La Plaza de Espagna"

 

Merida (33)

Un  bâtiment singulier, connu sous le nom de « Palacio de la China ». Il a été construit en 1928 aux frais du célèbre marchand de textile, D. Bartolomé Gil "El Chino", pour abriter un grand magasin. Il est bien délabré et en vente....

 

Merida (34)

 

Merida (35)

L'hôtel de ville et bientôt le festival international de Flamenco

 

Merida (41)

 

Merida (43)

Au loin une barre d'immeubles

 

 

Voilà encore une semaine de visites et découvertes bien agréables.

 

 

ititnéraire salamanque-mérida

324 km en 7 jours - Moyenne 46.5 km par jour

 

A bientôt pour une visite de Séville......



06/11/2022
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 59 autres membres