Les Bidochons en balade

Les Bidochons en balade

Espagne 2022 - Premières découvertes

Lundi 24 Octobre

 

Une dernière balade avec Maya dans Salies, ses petites rues fleuries et sa mude,

 

20221024_094057

 

 

20221024_094454

 

 

20221024_094228

 

 

 

et un petit café plus tard, il est 11 heure en ce lundi matin et je repars direction l’Espagne.

 

Je file jusqu’à Burgos (340km) et m’arrête en étape de nuit dans un petit village au pied de son église en pierre. 

 

20221024_205959

 

 

La nuit est calme, même les cloches de l’église ne me dérange pas. Au matin un peu de pluie et la température est en baisse dans cette région, 14° à 8 heures.

 

Mardi 25 Octobre

 

Je reprends la 4 voies jusqu’à Olmedo qui sera le début réel de mon parcours découverte.

 

Un plein de Gazoil, ça pique dur… 2,029 le litre (plus cher qu’en France maintenant) mais je vais pas me plaindre, c’est pas pour aller bosser.

 

J’arrive à Olmedo vers midi, et je me stationne sur le parking d’un parc que j’ai décidé de visiter. La température est remontée, il fait 20 et soleil. Le parc ne rouvre ses portes qu’à 16h, je déjeune et pars faire un tour de visite de la ville.

 

Olmedo

 

 

Olmo signifiant orme, cette cité doit son nom aux nombreux ormes qu'elle abritait jusqu'à l'apparition de la graphiose, ou maladie hollandaise de l'orme.

 

Compress_20221025_213556_6790

 

 

 

Compress_20221025_213556_6503

 

 

Compress_20221025_213556_6242

Place Santa Maria

 

 

Au MoyenÂge, la ville d'Olmedo était protégée par un rempart dont quelques pans subsistent encore aujourd'hui.

 

Compress_20221025_213553_3192

 

 

arche du village

Porte de la Ville, l'arc San Miguel

 

 

 

Cette localité s'appelait la ville des sept sept parce qu'elle avait sept places, sept églises, sept couvents, sept arches ou portes d'entrée, sept maisons nobles, sept fontaines et sept villages rattachés.

 

Eglise san miguel

Eglise san miguel

 

Eglise san andrès1

Eglise san andrès

eglise san adrès

Eglise san Andrès

 

eglise santa maria del castillo &

Eglise santa maria del castillo

 

 

Eglise santa maria del Castillo

Eglise santa maria del Castillo

 

 

Le quartier religieux de la ville renferme le Monasterio de la Concepción, un couvent franciscain fondé en1516.

 

palais del caballero

palais del caballero

 

Ce palais, ancienne demeure des comtes de Bornos, est un hommage à la tragi-comédie ‘El caballero de Olmedo’, de Lope de Vega, laquelle se déroule dans la ville de Olmedo.

 


palais del caballero1

palais del caballero

 

 

 

Parc à thème du Mudéjar.

 

Ce parc miniature expose des maquettes d'édifices de style Mudéjar de la région de Castille-et-León.

 

Compress_20221025_213553_3478

Entrée du parc

 

 

parc

Etape de nuit au pied de la muraille du parc

 

 

Parc2

 

 

 

 

Les Mudéjars sont des musulmans devenus sujets des royaumes chrétiens de León, Castille, Aragon et Portugal lors de l'expansion de ces royaumes vers le sud durant la Reconquista.

 

Quelques reproductions sur les 18 que compte le parc

 

Compress_20221025_213549_9760

Reproduction de San Juan Batista de Valladolid

 

Compress_20221025_213549_9385

Reproduction de l'église San Miguel de Olmedo

 

Compress_20221025_213549_9103

Reproduction du château de la Mota à Valladolid

 

Compress_20221025_213550_0077

Reproduction de la gare de Olmedo

 

Compress_20221025_213550_0422

Avec un petit train qui fait tout un parcours

 

Compress_20221025_213550_0725

Reproduction de l'église du monastère des moniale de Avila

 

Compress_20221025_213550_0989

 

 

Compress_20221025_213551_1356

 

 

 

Dans les régions reconquise par les royaumes chrétiens, les architectes et artisans mudéjars contribuèrent à la construction de nombreux édifices, chrétiens et juifs, religieux et civils.

 

Compress_20221025_213551_1612

Reproduction du château de Coca, où je serais demain

 

 

 

Ces architectes et artisans mudéjars apportèrent à ces édifices leurs techniques, leurs matériaux (brique, azulejos) et leurs traditions ornementales et architecturales.

 

 

26 Octobre

 

 

Après une très bonne nuit au pied de la muraille du parc, une belle balade avec Maya et un petit café... Enfin prête à repartir pour faire 20 km et arriver à 

 

Coca

 

 

Prise deux fois par les romains, ce fut le lieu de naissance de l’empereur Théodose. Au cours de la seconde moitié du XVe siècle, la famille Fonseca la dota d’un imposant château de briques, d’un certain rôle historique et de plusieurs mausolées dans son église. Au XIXe siècle la prospérité lui vint de la résine de ses pins.

 

Compress_20221026_184015_5930

 

 

Compress_20221026_184015_5478

 

 

Compress_20221026_184015_5238

 

 

Compress_20221026_184014_4926

 

 

Compress_20221026_184014_4681

 

 

Compress_20221026_184014_4419

 

 

Compress_20221026_184015_5681

 

 

En Espagne, comme au Portugal, il y a toujours un tarif réduit pour les plus de 65 ans. Coût de la visite de ce château 2,50€.

 

Je commence la visite par la chapelle

 

 

Compress_20221026_184013_3660

 

 

 

Compress_20221026_185554_4522

 

 

Après ça se complique. L'accès au 3 étages se fait par le donjon par un escalier tournant et très étroit.

 

Compress_20221026_184014_4188

 

 

Compress_20221026_184011_1262

Les marches sont hautes, très hautes

 

 

Pour chaque étage, un peu plus de 50 marches en tournant. Vous savez  ma peur du vide (Je souffre d'acrophobie) et au fur et à mesure que je montais les premières marches, je me disais qu'il fallait que j'arrête, j'allais à la cata

 

1f631

 

 

 

Un jeune couple espagnol me précédait, j'ai donc décidé de rester près d'eux, pour qu'il soit systématiquement juste devant moi en montant, puis à la fin en redescendant (C'est la seule technique que j'ai trouvé pour éviter d'être paralysée par la peur. Je me fixe sur le dos de la personne devant moi et j'oublie tout le reste). Je leur ai gentiment expliqué, en français-espagnol-anglais, avec mes mains....nous nous sommes compris .... et ils ont été charmants avec moi.

 

J'ai donc, avec eux monté et descendu plus de 150 marches.

 

Compress_20221026_184013_3155

Arrivée au mirador du donjon

 

Compress_20221026_184012_2902

Vu sur la campagne alentours et le Cath'Car en contrebas

 

Compress_20221026_184012_2639

Au loin l'église Sainte Marie la Majeur

 

Compress_20221026_184012_2391

 

 

Compress_20221026_184012_2194

Le chemin de ronde et la galerie

 

Compress_20221026_184011_1866

Au loin la Tour Saint Nicolas

 

Compress_20221026_184011_1560

La cour des armes

 

Compress_20221026_184010_0666

Ouf, la sortie c'est par là

 

 

giphy

 

 

Pause déjeuner avant de visiter le reste de la petite ville de Coca.

 

Compress_20221026_184010_0372

Les sangliers, sculptures zoomorphes en granit et caractéristiques principalement du peuple Vettón, seraient utilisés comme repères sur le territoire et reflèteraient l'importance des mouvements de bétail dans cette région depuis l'Antiquité.

 

Compress_20221026_184010_0083

La porte de la ville 

 

Compress_20221026_184009_9797

 

 

Compress_20221026_184009_9553

L'église Santa Maria la Mayor

 

 

 

Compress_20221026_184008_8985

 

 

L'hôtel de ville

 

Compress_20221026_184008_8410

La tour Saint Nicolas

 

 

Je repars de Coca pour rejoindre Segovie à 60 Km. La visite sera pour demain.

 

Jeudi 26 Octobre

 

 

Segovie

 

 

Je suis stationnée au pied des arènes.

 

Encore une bonne nuit et bien que j'ai le contre coup des marches d'hier

 

5a9ea4f60156f2fa065498fc0d398c3f

 

 

 

 

Je décide de partir avec Maya faire le tour de la ville.

 

 

Compress_20221027_175420_0950

 

 

Compress_20221027_175421_1186

 

Après environ 15 minutes de marche, voici ma première photo

 

Compress_20221027_175420_0736

 

 

Il devait être parmi les plus grands du monde romain.

 

 

Il fut probablement construit à l'époque des Flavius, entre la deuxième moitié du Ire s. et le début du IIe s., pendant le règne des empereurs Vespasien et Trajan, pour transporter l'eau de l'Acebeda jusqu'à la ville.

 

Compress_20221027_175419_9993

 

 

 

Cet impressionnant ouvrage de génie civil, en excellent état de conservation, commence près du palais de la Granja par des arcs simples qui conduisent l'eau jusqu'à la citerne appelée « caserón ».

 

Compress_20221027_175420_0228

 

 

 

Ensuite, un canal de pierres de taille la transporte jusqu'à une seconde tour, puis à l'arrivée  deux monumentales files d'arcs superposés. Ses 20 400 blocs de pierre ne sont unis par aucune pâte ou ciment et se maintiennent dans un équilibre de forces parfait et solide.

 

Le point culminant de cette construction est atteint sur la Plaza del Azoguejo avec 28,10 m de haut et un total de 167 arcs.

 

Je commence un circuit qui devrait me faire voir pas mal des monuments de ville. Le fait d'avoir pris Maya avec moi m'empêche de visiter l'intérieur des monuments. Tant pis

 

 

Compress_20221027_175418_8098

La cathédrale

 

Compress_20221027_175420_0503

Casa de los picos

 

Compress_20221027_175419_9299

Eglise san Esteban

 

Compress_20221027_175417_7838

Eglise San Martin

 

Compress_20221027_175417_7582

Médina del campo

 

Compress_20221027_175416_6562

La bibliothèque

 

La ville étant sur une hauteur et dominant une plaine dédiée à la culture céréalière, à de nombreux endroits il y a des mirador qui offre de jolis points de vue.

 

Compress_20221027_175416_6802

Place de la Canaleja, une jolie maison et ses bow-windows

 

Compress_20221027_175417_7130

Offre une vue sur les toits de la ville

 

Compress_20221027_175417_7344

 

 

L'alcazar de Ségovie

 

 

Le mot alcazar signifiant palaisforteresse, présent dans les dictionnaires de langue française est d'origine espagnole (où il a la forme alcázar) ; le mot espagnol est lui-même issu de l'arabe.

 

Ce château fortifié fut l'une des résidences préférées des Rois de Castille.

Il se distingue par sa forme qui évoque la proue d'un navire. La forteresse du XIIIème siècle, qui a servi de palais royal et de prison d'État, abrite désormais une académie militaire.

 

 

 

Compress_20221027_175418_8352

 

 

Le château abrite de nombreux passages secrets qui descendent jusqu'à la rivière et communiquent avec certains palais de la ville.

Les amateurs de Walt Disney reconnaitront le château de la reine dans Blanche Neige et les Sept Nains.

 

Compress_20221027_175418_8585

Vu depuis le mirador situé près de l'Alcazar

 

 

Compress_20221027_175418_8808

Les murailles de la ville

 

Compress_20221027_175419_9043

 

 

Je reviens vers mon point de départ par les petites rues

 

Compress_20221027_175415_5332

 

 

Compress_20221027_175415_5574

 

 

Compress_20221027_175415_5857

 

 

Compress_20221027_175416_6091

 

 

Et comme j'ai monté, j'arrive en haut de l'aqueduc

 

Compress_20221027_175419_9744

Vue a droite de l'aqueduc

 

Compress_20221027_175419_9534

Vue à gauche de l'aqueduc

 

 

Pour Maya, j'ai trouvé la solution idéale pour elle comme pour moi.

 

Compress_20221027_175413_3305

 

 

 

Une laisse, normalement pour les joggeurs qui courent avec leurs chiens. Élastique avec 2 poignées à des longueurs différentes et que je porte à la ceinture. Ca me laisse les mains libres, et en fonction de l'endroit je gère la longueur de la laisse.

 

Compress_20221027_175412_2843

 

 

 

Je pars de Ségovie vers San Lorenzo de El Escorial et me retrouve à 1850 mètres d'altitude. Je suis passée de 21° à 10° en à peine une heure.

 

J'ai traversée la Sierra de Guadarrama et ses forêts de chênes et de pins sylvestre au troncs orangés. Cette sierra sépare les provinces de Madrid et de Ségovie.

 

Compress_20221027_175413_3928

 

 

Compress_20221027_175413_3620

 

 

J'arrive au col de Navacerrada, 1858 mètres, qui possède une station de ski

 

Compress_20221027_175414_4225

 

 

Compress_20221027_175414_4515

Il souffle un vent fort et très très froid

 

Compress_20221027_175414_4755

 

Il est temps de redescendre l'autre versant pour arriver à ma destination d'étape de nuit.

 

Vendredi 28 Octobre

 

 

San Lorenzo De El EScorial

 

Cette commune situé dans la sierra de Guadarama, est surtout connue pour son monastère classé au Patrimoine mOndial de l'Unesco.

 

Compress_20221030_115738_8299

Photo récupérée sur Internet pour se rendre compte de la taille du Monastère-Palais-Collège

 

 

La visite au monastère de San Lorenzo de El Escorial est le meilleur moyen de parcourir l'histoire de l'Espagne et en particulier le règne de Philippe II. D'une superficie de 33 327 mètres carrés,

 

Compress_20221030_115414_4167

Les collégiens sortaient au moment où j'arrive

 

Compress_20221030_115413_3214

Déjà pour trouver l'entrée visiteurs, j'ai fais 3 cotés du monument 😄

 

Compress_20221030_115413_3652

Des gardiens sont à chaque porte et dès que l'on arrive ils font signe et crient "a la derecha"

 

Compress_20221030_115405_5256

a droite, a droite, je vais bien finir par trouver

 

Regroupant plusieurs fonctions dans un même bâtiment, San Lorenzo el Real est né comme un monastère de moines de l'ordre de San Jerónimo, dont l'église a servi de panthéon à l'empereur Carlos V et à sa femme, Isabelle de Portugal, ainsi qu'à son fils Felipe II.

 

 

Compress_20221030_115405_5647

 

 

 

Il dispose également d'un palais pour accueillir le roi, patron de la fondation, et son entourage.

 

 

Compress_20221030_115413_3001

La cour des rois et ses six statues représentant les rois des tribus de Juda,

 

Compress_20221030_115412_2728

 

 

 

Le collège et le séminaire complètent la fonction religieuse du Monastère, et la Bibliothèque est établie pour ces trois centres.

 

Compress_20221030_115413_3850

 

 

Compress_20221030_115408_8013

 

 

Compress_20221030_115407_7483

 

 

Compress_20221030_115407_7718

 

 

 

Ce régime est maintenu, dans une certaine mesure, aujourd'hui. La figure de Carlos V est décisive dans la fondation de ce site royal en raison de son influence sur l'esprit de son fils.

 

Les photos en intérieur ne sont pas terribles car dans beaucoup d'endroits elles étaient interdites, donc prise à l'arrache....Des surveillants sont partout et  rappel à l'ordre souvent les visiteurs...

 

La Basilique

 

Compress_20221030_115412_2044

 

 

Compress_20221030_115411_1585

 

 

Compress_20221030_115411_1835

 

 

L'une des principales fonctions d'El Escorial est d'être le lieu de sépulture des rois d'Espagne.

 

Le Panthéon  des Infantes

 

 

Compress_20221030_115410_0604

Construit à l'initiative d'Isabelle II il a été achevé en 1888. Chacune des neuf chambres, situées sous la sacristie et les salles capitulaires, est présidée par un autel et recouverte de marbre.

 

Compress_20221030_115410_0350

 

 

Compress_20221030_115410_0118

 

 

Compress_20221030_115409_9227

 

 

Compress_20221030_115409_9916

 

 

Compress_20221030_115409_9699

 

Mausolée de Don Juan d'Autriche

 

Compress_20221030_115409_9477

 

 

Le Panthéon des Rois

 

Compress_20221030_115408_8762

 

Dans les urnes reposent les restes des monarques et de leurs épouses (mais uniquement  celles qui ont été mère de rois). Les rois à droite de l'autel et les reines à gauche, classés par ordre chronologique 

 

Compress_20221030_115408_8271

 

 

 

 

La Bibliothèque

 

Compress_20221030_115412_2266

la bibliothèque fondée par Felipe II dans le monastère de l'Escorial répond non seulement à l'une des principales préoccupations du roi tout au long de sa vie, celle de collectionner et d'accumuler des livres, mais aussi à l'un des idéaux fondamentaux de l'humanisme.

 

Bien qu'elle ait été décimée à plusieurs reprises, dont la plus grave fut l'incendie de 1671, plus de 400 000 textes sont conservés, dont une riche collection de manuscrits latins, grecs, hébreux et arabes. 

 

Les salles capitulaires

 

Compress_20221030_115411_1118

Dans ces salles symétriques, auxquelles on accède par un vestibule, se tenaient les réunions capitulaires des moines, d'où les bancs continus servant de sièges.

 

Compress_20221030_115410_0866

Ses voûtes sont décorées à fresque de grotesques Renaissance à caractère religieux et moralisateur, comme il sied à un monastère.

 

Compress_20221030_115407_7237

 

 

Le cloître

 

Compress_20221030_115411_1341

 

La salle des combats

 

 

Compress_20221030_115406_6948

 

Cette galerie-promenade a été décorée de fresques vers 1590 par une équipe d'artistes génois

 

Compress_20221030_115406_6126

 

Les exploits de guerre espagnols avaient une grande valeur de propagande et étaient représentés, comme de fausses tapisseries

 

Compress_20221030_115406_6385

 

 

Compress_20221030_115405_5890

 

 

Une super visite de plus de 3 heures, pour seulement 6€ et un audio guide.

 

La journée est bien entamée, mais comme d'habitude j'avance vers ma destination du lendemain. Je fais étape de nuit dans un petit village, Nalvalperal de Pinares où une aire de services me permet de faire le nécessaire pour le Cath'Car (2€ pour 24H d'électricité et 50 cts pour 120 litres d'eau... presque donné)

 

Samedi 29 Octobre

 

Après une nuit un peu fraiche, je suis quand même encore dans la sierra à 1280 mètres d'altitude. Mon étape suivante est 

 

Avila

 

 

Les remparts sont le véritable symbole d’Ávila. On les aperçoit de loin. Ils valent à la ville d’être considérée comme l’une des cités fortifiées les mieux conservées en Europe.

 

Compress_20221030_152456_6466

 

Les remparts, ce sont 2516 mètres en continu d´enceinte essentiellement médiévale, 87 tours, 9 portes, 2500 créneaux.

 

Compress_20221030_152456_6713

 

 

Compress_20221030_152456_6965

 

Compress_20221030_152455_5764

 

 

 

 

Classée au patrimoine mondial de l’humanité, Ávila présente des rues pavées, des sites médiévaux, des églises de grande valeur

 

Mais pour commencer la visite, il me faut tout d'abord grimper et arriver au niveau de la muraille.

 

Compress_20221030_152506_6330

 

 

Compress_20221030_152506_6600~2

 

 

 

La première cathédrale gothique espagnole commencée dès 1172 sous Alphonse I. Elle fut conçue comme un temple forteresse. Son abside et la nef sont construits dans la muraille de la ville.

 

Compress_20221030_152505_5371

 

 

Compress_20221030_152505_5643

 

 

Compress_20221030_152504_4259

 

 

Compress_20221030_152504_4531

 

 

Compress_20221030_152503_3983

 

 

Compress_20221030_152504_4786

 

 

Compress_20221030_152503_3444

Ce qui est impressionnant est la couleur de la pierre locale avec des reflets rouges mélangés à la lumière filtrée par les vitraux.

 

Compress_20221030_152459_9868

 

 

Il n'est guère besoin de présenter la femme qui, pour beaucoup, est l'écrivain espagnol le plus remarquable ou, du moins, l'écrivain mystique le plus important. Fondatrice de l'Ordre des carmélites aux pieds nus, avec près de vingt couvents, Ávila est profondément imprégnée de la figure de cette religieuse. À tel point qu'elle est appelée La Santa et est la patronne de la ville; sa fête est célébrée le 15 octobre.

 

Sainte Thérèse d’Avila est l’autre symbole de la ville. Elle est présente partout : des sculptures en son honneur aux pâtisseries traditionnelles appelées yemas de Santa Teresa.

 

Compress_20221030_152503_3706

 

 

Compress_20221030_152457_7573

Le musée et la salle des reliques consacrée à Sainte Thérèse

 

Compress_20221030_152457_7902

 

La ville est grande et possède tellement de monuments que je décide prendre un petit train touristique qui fait le tour de la ville

 

Compress_20221030_152459_9209

Basilique Saint Vincent

 

Compress_20221030_152458_8577

 

 

Voilà encore une belle découverte. Je dois maintenant faire un petit plein de courses, je profite d'être dans une ville pour trouver un supermarché.

 

Il est presque 19 heures quand j'ai fini et il fait nuit. Ne voulant pas faire étape de nuit dans les villes, je reprends la route et m'arrête au village suivant qui me parait bien tranquille.

 

Dimanche 30 0ctobre

 

 

Cardeñosa

 

Il pleut, une heure de plus pour ce dimanche. Je décide que ce sera repos.

 

Je vais le consacrer à rédiger cet article pour partager avec ceux qui me suivent mes premières découvertes.

 

Je suis encore à 1100 mètres d'altitude et je découvre un petit village célèbre pour son histoire, pour ses monuments en pierre et pour le travail des tailleurs de pierre.

 

Et aussi, que mourut, ici,  l'infant Alfonso de Castilla , frère cadet d' Isabelle la Catholique et héritier du trône qu'il disputait avec son demi-frère le roi Enrique IV.

 

En début d'après midi, le soleil est revenu et je pars faire une balade avec Maya.

 

J'emprunte un sentier à la sortie du village

 

Compress_20221030_163154_4429

 

 

 

 

et de loin j'aperçois une croix sur un ensemble de rochers

 

Compress_20221030_163157_7666

 

 

En arrivant au pied des rochers je vois plus haut 3 autres croix, donc....

 

 

Petit aparté pour Tata Colette, cela m'a fait pensé aux 3 croix de Barrret-de-Lioure à Montbrun-les-Bains....

 

 

Compress_20221030_163155_5154

 

 

Au sommet se trouve  Calvaire de Las Tres Cruces , un calvaire datant du XIe-XIIIe siècle qui termine un chemin de croix  prolongée dans toute la ville avec des croix de pierre.

 

Compress_20221030_163155_5893

Une chapelle entourée d'un mur en pierre

 

Compress_20221030_163156_6293

 

 

 

 

Compress_20221030_163156_6566

 

Compress_20221030_163157_7666

 

 

Compress_20221030_163158_8609

 

 

Compress_20221030_163158_8969

 

 

Compress_20221030_163154_4817

 

 

Une bien belle balade pour clore ce chapitre de mes premières découvertes de l'Espagne.

 

 Mon itinéraire depuis Olmedo

 

 

Screenshot_2022-10-30-16-52-46-751~2

207 Km en 6 jours de visite, moyenne 34,5 km par jour, à ce tarif là je vais surement pas faire l'itinéraire prévu où alors je rentre en 2024

 

857f52f64d638f0eae64704b615ebb2f

 

 



30/10/2022
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 59 autres membres