Les bidochons en balades

Les bidochons en balades

Presquîle de Gâvres

J'accepte avec plaisir l'invitation de Cousine Anne pour 48 heures dans la Prequîle de Gâvres

 

plan1

 

Gâvres se situe à 48 km au nord de Vannes et 28km au sud de Lorient

 

 

La commune de Gâvres, située à l’entrée de la rade de Lorient, séparée de la commune de Port-Louis par l’étroit goulet de la Petite Mer de Gâvres, couvre une superficie de 188 hectares.

 

plan 2

plan 2

 

Elle est surtout remarquable par son environnement naturel, heureusement conservé par la présence d’un établissement militaire qui a permis de préserver dans son intégralité, le cordon dunaire et son tombolo, ainsi que la plage qui la sépare de la commune de Plouhinec. 

 

 

 

Une ancienne occupation du site est attestée par la présence du tumulus de Goêrem et de vestiges romains à Kersahu.

 

P1010400

 

 Le tumulus de Goêrem

 

 

Cousine Anne réside au pied de la plage

 

P1010346

 

 

et c'est un plaisir pour l'oeil de voir le ballet de tout type de bateaux qui font le va et vient tout au long de la journée. Le soleil est présent ce qui ne gâte rien.

 

P1010348

Les navettes pour Port Louis

 

P1010351

Un catamaran de course

 

P1010355

Une frégate de l'arsenal de Lorient

 

P1010365

Une vedette de la SNSM

 

P1010386

Une flotte de voiliers qui profite d'une bonne brise

 

 


Depuis le XVIIIe siècle la population gâvraise vit de la pêche, de l’exploitation des marais salants de Kersahu, des conserveries de sardines à l’huile établies au XIXe siècle à Ban-Gâvres. La presqu’île ne devient une commune et paroisse qu’en 1867 et 1868.

 

P1010366

 

 

P1010368

 

 

 

Gâvres offre trois façades maritimes très diverses avec sa longue plage de sable fin orientée plein sud, la petite mer de Gâvres protégée au nord et le panorama sur les remparts et l’île de Groix au large. Grâce au “batobus”, Gâvres est facile d’accès de Lorient et de Port-Louis.

 

Le soleil étant toujours de la partie, nous faisons le tour Gâvres.

 

 

P1010353

Le fort de Porh Puns

 

Située à l’embouchure de la rade de Lorient, la presqu’île de Gâvres a abrité plusieurs batteries côtières destinées à protéger la citadelle de Port-Louis et pendant la seconde guerre mondiale la rade de Lorient et sa base sous-marine. 

 

Le premier fort construit à Gâvres, en 1695, est le Port-Puce ou Porh Punz en breton, par décision du marquis de Lavardin, pour protéger Port-Louis. Il compte rapidement 10 canons et 2 mortiers. A la fin du XVIIIe siècle, il est doté d’un corps de garde intégré au rempart pouvant accueillir 60 hommes. Il subit quelques années plus tard des profondes modifications par l’ajout de terre et la construction d’un magasin à munitions.

 

 

P1010354

 

 

P1010357

 

 

P1010370

 

Beaucoup d'oiseaux, entre autre des cormorans

 

 

P1010372

 

 

P1010375

 

 

P1010380

Encore beaucoup de fleurs bordent les chemins

 

P1010381

 

 

Le soleil se couche et j'en profite pleinement

 

P1010393

 

 

 

Au matin, le soleil se lève et le ballet des navires recommencent 

 

P1010395

 

 

 

P1010397

 

 

P1010399

 

Une file de cannots, remplis de marins de l'arsenal de Lorient qui reviennent d'un exercice en mer. Il n'est que 8h, des lèvent tôt

 

 

Pour cette seconde journée, nous faisons une balade dans le polygone de tir de Gâvres.

 

Nous sationnons la voiture au début de la route d'accès entre Gâvres et Plouhinec.

plan3

 

 

 

Cette route d'accès traverse un terrain militaire, le polygone de tir de Gâvres, un ancien centre d'essai militaire de la Délégation générale pour l'Armement (DGA) qui a désormais fermé ses portes. Mais il y a encore des entrainement de tirs en semaine.

 

P1010405

 

 

P1010406

Beaucoup d'oiseaux dans les marais 

 

P1010408

En face Riantec et son petit port

 

P1010409

 

 

P1010415

 

 

P1010418

 

 

P1010428

Des bois morts

P1010433

 

 

P1010441

 

 

P1010444

Au loin l'église de Plouhinec

 

P1010445

 

 

P1010447

 

 

P1010448

Un petit noyer planté surement la semaine dernière

 

L'après midi, une petite rando à partir du Magouër.

 

plan4

 

Petit port de pêche, en face d’Étel, Le Magouër est un havre de paix, un peu en retrait de la route et ne possédant aucun aménagement touristique.

 

P1010460

Au premier plan, le passeur 

 

Le passeur officie depuis le 18èm siècle, entre le Magouër et Etel. Son activité fut particulièrement intense lors de l'apogée de la pêche thonière, entre autre pour le passage des "filles d'usine". Il assure encore aujourd'hui les traversée à bord du Treh Simon.

 

P1010465

Sur la rive en face,  Etel

 

P1010469

La maison des huitres

 

Sur cet ilot (île du Nohic) entre le Magouer et Mané Véchen, une maison de gardien de parc ostréicole a été construite en 1893-1894 à la demande de M. Stéphan, afin de pouvoir surveiller ses parcs ostréicoles. L’île est désormais propriété du Conservatoire du Littoral.

 

P1010472

 

 

P1010482

 

 

 

P1010484

 

 

 

 

P1010474

 

La côte est vraiment très belle par ici.... Je reviendrais avec plaisir et ne doute pas des prochaines invitations de Cousine Anne

Gif OK

 

 

 

 

 



06/10/2019
9 Poster un commentaire

A découvrir aussi