Les bidochons en balades

Les bidochons en balades

Picardie et pays d'Artois

Nous sommes jeudi et j'entame ma troisième semaine de balade.


Après une petite pause Services à Neufchâtel en Bray, j'ai repris la route jusqu'à Digeon, soit 34 km plus loin...

 

A ce train là je pense que je n'arriverai pas à faire mon itinéraire prévu..... Le temps passe trop vite et il y a vraiment plein de choses à découvrir dans cette région.

 

J'ai quitté la Normandie et je suis maintenant en Picardie qui est  maintenant la Région Haut-de-France.

 

Digeon est un lieu dit qui fait partie de la commune de Morvillers-Saint-Saturnin, et qui possède un château et un jardin floral réputé que je visiterai bien demain.

 

De grandes étendues en herbe et tout autour de jolies maisons. Au centre une petite chapelle notre Dame du Bon Pasteur, construite entre 1935 et 1936 en briques.

 

Compress_20220521_214707_7056

 

 

Compress_20220521_214710_0974

 

 

Compress_20220521_214710_0316

 

Compress_20220521_214710_0974

 

 

Compress_20220521_214712_2201

 

 

Compress_20220521_214712_2720

 

Compress_20220521_214709_9649

 

 

 

Je me pose pour la fin d'après midi et la nuit. Maya va profiter de cet espace pour jouer.

 

Compress_20220521_214707_7685

 

 

 

Lendemain matin... Pfffff... il pleut et c'est prévu jusqu'a 17/18h. Pas question de visiter un parc floral sous la pluie. Pas grave, ce sera journée détente, lecture, quelques courses et entre les gouttes, balades avec Maya.

 

Le soleil est revenu au matin suivant et dès 10h je suis à l'ouverture du Jardin Floral du château de Digeon

 

Compress_20220521_214708_8313

 

 

Compress_20220521_214704_4503

 

 

 

Lidwine et Bruno Goisque ont créé le jardin de Digeon dans la Somme il y a 30 ans à partir d’un lieu qui les a inspirés. Il s'agit d'une ancienne ferme modèle datant de l'époque  Napoléon III accompagnée d’un petit château 19ème.

 

Compress_20220521_214708_8936

 

 

 

Lorsqu'ils ont acheté la propriété, il restait deux hectares et demi de terrain autour des bâtiments et de la maison. Bel espace pour créer un jardin avec une architecture exceptionnelle où pouvaient s’adosser des massifs et plantes de toutes sortes.

 

Compress_20220521_214736_6119

 

Compress_20220521_214734_4048

 

 

Compress_20220521_214726_6306

 

 

Compress_20220521_214708_8936

 

 

Compress_20220521_214703_3908

 

 

 

Ils se sont passionnés pour ce projet et aujourd’hui la ferme est classée monument historique, la maison et le jardin sont inscrits à l’inventaire supplémentaire des M.H et le jardin est labellisé « Jardin remarquable ».

Depuis avril 2019......

 

Compress_20220521_214716_6403

 

 

Compress_20220521_214715_5790

 

 

 

François, le fils de Bruno et Lidwine, arboriste expert et sa femme Emmanuelle ont pris la suite et ont à coeur de faire perdurer l'âme du jardin. 

 

https://www.jardin-picardie.com/a-propos

 

Quelques photos pleines de fleurs, de couleurs mélangées.

 

Compress_20220521_214737_7527

 

 

Compress_20220521_214733_3240

 

 

Compress_20220521_214732_2305

 

 

Compress_20220521_214731_1835

 

 

Compress_20220521_214731_1360

 

 

Compress_20220521_214728_8144

 

 

Compress_20220521_214727_7581

 

 

Compress_20220521_214726_6963

 

 

Compress_20220521_214725_5654

 

 

Compress_20220521_214725_5131

 

 

Compress_20220521_214724_4059

 

 

Compress_20220521_214723_3481

 

 

Compress_20220521_214722_2183

 

 

Compress_20220521_214722_2850

 

 

Compress_20220521_214721_1080

 

 

Compress_20220521_214720_0214

 

 

Compress_20220521_214718_8203

 

 

Compress_20220521_214717_7566

 

Compress_20220521_214719_9488

 

 

Compress_20220521_214715_5147

 

 

Compress_20220521_214714_4475

 

 

Compress_20220521_214713_3263

 

 

Compress_20220521_214713_3886

 

 

 

A la fin de ma balade dans le parc j'ai discuté avec eux en buvant un café. Vraiment une belle matinée.

 

Je reprends la route vers Amiens, j'en suis à une quarantaine de km. Arrêt déjeuner dans une forêt domaniale, et j'en profite pour peaufiner ma visite de Amiens... Où stationner, quoi visiter, arriver ce soir ou plutôt demain matin... Bref toute une organisation.

 

Et voilà que le téléphone sonne, c'est Thomas qui m'annonce que j'ai un rendez-vous impératif au Mans le 1er juin (ha l'administration française...).

 

telephone

 

 

 

 

 

 

 

Bon, c'est sur je n'arriverai pas à faire l'itinéraire de départ.

 

 

paneau direction

 

 

 

Je regarde les options et décide d'aller directement à mon étape suivante Arras et redescendre vers Amiens, puis Beauvais, puis Le Mans. J'ai quand même 9 jours devant moi, ça devrait le faire.

 

Si ce rendez vous annule celui du 14 juin prévu, je peux repartir et, et, faire quel itinéraire... A voir



interrogation1

 

 

En attendant je file jusqu'à Arras, 98Km et m'installe sur une aire de stationnement prévue pour les Camping Car, qui permet de rejoindre le centre de Arras à pied.

 

Le soleil est revenu mais avec quelques degrés en moins et c'est pas plus mal. 

L'aire est en fait un grand parking, mais j'ai de la place et juste à côté de ça

 

20220521_192012

Le canal Saint Michel

 

20220521_192031Ces péniches sont des bureaux, sympa le cadre pour travailler

 

20220521_192734

 

20220521_192754

Pour promener Maya, impeccable

 

20220521_200657

Cet aménagement permet de rejoindre le centre facilement à pied

 

 

Le matin, repérage avec Maya qui pour la première fois fait 1h30 de marche, sans soucis.

 

Par contre l'après midi je repars toute seule, elle est très très fatiguée et dors profondément.

 

20220508_131847

 

J'ai récupéré le matin à l'office du tourisme un plan de visite de Arras. Il me suffit de suivre les clous dans les trottoirs pour faire ce parcours de 3km qui permet de découvrir la plupart des monuments principaux de la ville.

 

20220518_125306

 

 

DSC02297

 

 

Je repère rapidement qu'il y a aussi des "clous" pour les pélerins vers Saint Jacques de Compostelle.

 

DSC02387

 

 

La Cathédrale Notre-Dame de l'Assomption et Saint Vaast d'Arras

 

Elle est édifiée à partir de 1778 en tant qu’église abbatiale.

 

L'église abbatiale est devenue cathédrale en 1804 sur décision de Napoléon Bonaparte lors de son passage à Arras.

 

20220522_150448

 

 

DSC02302

 

 

DSC02350

 

L'église est construite selon un plan traditionnel en forme de croix latine, formant un vaisseau de 102 mètres de long et  d'une nef  de 26 mètres de largeur.

 

20220522_144342

 

DSC02314

 

 

20220522_144047

Coupole magnifique - Hauteur sous voute 32 mètres

 

DSC02342

Le grand orgue de la tribune, qui compte 76 jeux sur 4 claviers, est sorti des ateliers de la maison Roethinger de Strasbourg en 1937. Son montage débute en 1938 mais est interrompu par la guerre et le matériel non installé est entreposé dans les caves de cathédrale lors de la Seconde Guerre mondiale, ce qui l'endommage fatalement. André Roethinger reprend son installation en 1960 pour l'achever en 1962

 

20220522_154456L'orgue de chœur a été repris puis installé par Victor Gonzalez. Il est en bon état

 

 

DSC02318

Cénotaphe du Cardinal de la Tour d'Auvergne, évêque d'Arras de 1802 à 1851

 

DSC02324

 Tombeau de Jean Sarrazin, abbé de Saint Vaast (+ 1563)

 

DSC02329

En verre blanc, les vitraux favorisent la luminosité de l'intérieur de l'édifice

 

DSC02330

Les statues des nefs latérales proviennent de l'église Sainte Geneviève de Paris (aujourd'hui, le Panthéon) : huit marbres signés par de grands maîtres de la statuaire du 19ème siècle.

 

DSC02336

 

 

DSC02339

La chaire, qui pour une fois n'est pas en bois.

 

DSC02341

 

 

DSC02344

 

 

DSC02345

Le lutrin, pupitre sur pied souvent monté sur pivot pour pouvoir tourner, est destiné à supporter un livre.  Celui ci à la forme d'un aigle.

 

DSC02347

Philippe de Torcy gouverneur de la cité d'Arras en 1640 mourut en 1652 et son épouse Suzanne d'Humières décédée en 1644

 

 

Dans la cathédrale, beaucoup de maquettes sont présentées.

 

DSC02311

 

 

DSC02326

 

Je suis les clous dans les pavés des trottoirs et j'arrive à l'ancienne Abbaye qui est maintenant le musée des beaux Arts de la ville, il intègre aussi la médiathèque.

 

20220522_151312

L’origine de l’abbaye Saint-Vaast remonte à l’an 667. Fondé par l’ordre de Saint-Benoît sur la colline de la Madeleine, elle devient le berceau de la future ville d’Arras.

 

DSC02356

 

 

DSC02358

 

En poursuivant mon chemin

 

 

20220522_152953

Le casino construit dans les années 1920, mais n'ayant jamais obtenu l'autorisation d'ouvrir, il devient une salle de cinéma en 1950.

 

DSC02296

 

 

DSC02338

 

 

DSC02351

 

 

DSC02354

 

 

DSC02359

le théatre

 

DSC02360

 

 

DSC02364

Palais des Etats d'Artois siège de l'administration provinciale de l'ancien régime édifié en 1701

 

J'arrive sur la Place des Héros

 

20220522_153428

 

 

Il s'agit, avec la Grand-Place d'Arras voisine, de la place centrale historique et principale de la ville.

 

DSC02374

 

 

DSC02370

 

 

La place des Héros est rectangulaire et dispose d'une superficie d'environ 70 ares

 

DSC02372

Cinquante-deux façades d'immeubles de la place sont répertoriés dans les monuments historiques de la commune. Ces classements ont été effectués entre 1919 et 1921.

 

 

Le Beffroi est érigé à partir de 1463 dans un style gothique.

 

DSC02375

 

 

DSC02375

 

 

 

 

DSC02390

 

 

Sa construction est achevée en 1554, sous la conduite de l'architecte Jacques Le Caron, Celui-ci surmonte l'édifice arrageois d'une couronne en hommage à l'empereur Charles Quinte, sur laquelle se dresse un lion.

 

DSC02294

 

 

DSC02366

 

 

Enfin j'arrive sur la "Grande Place".

 

La place est de type Grand-Place qui se caractérise par un aspect complètement minéral que l'on retrouve dans de nombreuses villes des anciens Pays-Bas. Il s'agit de la place historique et principale de la ville.

 

DSC02392

La Grand-Place d'Arras a une superficie de 17 664 m2 (1,76 hectare), mesurant 184 mètres de long, pour 96 mètres de large

 

DSC02393

 

 

DSC02397

Tout comme la place des Héros, l'influence flamande est visible notamment par les pignons à volutes donnant sur la place, ainsi que les arcades au devant des habitationsLes arcades sont soutenues par 345 piliers.

 

DSC02398

Un seul immeuble se distingue fortement des autres, au n°49, il s'agit de l'hôtel Les Trois Luppars. C'est la plus ancienne façade et maison de la place, datant du xve siècle (1467)

 

DSC02399

La façade de l'hôtel est classée au titre des monuments historiques par arrêté du 

 

 

DSC02292

Chemin du retour au Cath'Car rafraîchissant

 

 

Après cette découverte très intéressante de Arras, je reprends la route pour redescendre sur Amiens. Jusqu'à maintenant je suis agréablement surprise que ce soit par le Pays d'Auge ou le Pays d'Artois.
 
Une étape de 24 heures à Naours (prononcé Nor)
 
DSC02292

 

 

 
Situé à 18 km au nord d'Amiens, ce village de 1069 habitants est traversé par un petit ruisseau qui coule le long du mur du cimetière. 
 
20220523_181558

 

 

 

 
Ce petit village a obtenu 2 fleurs au label Villes et Villages fleuris.
20220523_181106

 

 

Naours Village Picard, Nor Ch'village picard.
 
 
Le picard est une langue régionale d'origine romane pratiquée dans le nord de la France et le Sud-Ouest de la Belgique. En plus d'être largement utilisée par les habitants de la région, la langue picarde à influencée  le territoire. C'est la première commune des Haut-De-France à avoir nommée ses rues dans les 2 langues.
 
20220523_181827

 

 

 

 
De jolies maisons avec leurs murs en briques et des colombages en bois qui s'entrecroisent.
 
20220523_183109

 

 

20220523_183119

 

 

20220523_181148

 

Son église du 13èm siècle

 

20220523_181038

 

 

20220523_181247

 

 
 
L'autre particularité de Naours et sa Cité Souterraine.
 

Durant des siècles, la Picardie connaît de nombreuses guerres et invasions. Les carrières de craie vont alors servir d’abris pour les habitants et leurs biens jusqu’à devenir de véritables souterrains-refuges, les « muches » (cachettes) en picard.

 

DSC02406

C'est un village sous le village

 

 

DSC02404

 

 

 

La Cité souterraine, entièrement creusée par la main de l’homme, est composée à son apogée de 28 galeries et 300 chambres.

 

Occupé depuis le Moyen-Age et jusqu’au 17ème siècle, le souterrain tombera dans l’oubli avant d’être redécouvert en 1887 par l’abbé Danicourt. Il entreprendra des fouilles et des travaux et une remise en état du site.

 

DSC02410

 

 

 

La visite se compose d’un tour du souterrain, du Musée des vieux métiers et du nouveau centre d’interprétation « Les Soldats voyageurs ».

 
DSC02412

Escalier pour accéder au souterrain

 

 

 

 
A l'entrée, un audio guide est remis à chaque visiteur et l'on effectue la visite librement en suivant des numéros. A chaque numéro correspond un commentaire audio.
 
Petit préambule : Il est demandé de s'équiper d'une lampe torche, on nous demande si l'on est claustrophobe, et de ne pas utiliser de flash avec l'appareil car il y a environ 2500 chauve souris qui vivent à l'intérieur et il ne faut pas les déranger.
 
terrified-96

 

 

 

Par conséquent la qualité des photos est pas forcément au top....
 
On parcours ainsi
 
Les rues

 

DSC02452

 

 

 

DSC02435

 Chaque rue avait un nom qui correspondait au nom de la même rue dans le village "d'en haut"

 

20220524_105023

 

 

 
Les chambres
 
DSC02418

Chaque chambre abritait une famille

 

 

DSC02425

Chaque chambre avait un numéro

 

 

La cheminée
 
DSC02421

 

 

 
Elle s'étend sur plusieurs dizaines de mètres en forme de L, elle rejoint la maison du meunier située plus loin dans le village. Cela trompait l'ennemi.
 
DSC02411

 

 

 

La salle des fêtes
 
DSC02446

Ce panneau répertoriait les fêtes religieuses à ne pas oublier

 

DSC02470

 

 

 

DSC02447

Cette pierre servait a tuer les animaux qui servaient à nourrir la population. Le sang s'évacuait par les rigoles de chaque côté.

 

 

La chapelle

 

DSC02429

 

 

DSC02427

 

 
 Durant la première guerre mondiale, des soldats du monde entier viendront découvrir la cité souterraine et y laisseront, par milliers leur signature comme des traces indélébiles de leur passage.
 
DSC02480

Signature de soldats français du 5ième génie 1915 et d'un soldat australien

 

DSC02482Signatures de soldats tasmaniens du 10 ème bataillon,

 

 

DSC02484

signature de Pierre Rocher de la compagnie des brûleurs de loups 1914

 

 
Aujourd'hui, pas moins de 3200 graffitis de cette période sont encore visible sur les parois du souterrain. Cette découverte fait du souterrain la plus grande concentration de graffitis de 14-18 connue à ce jour.
 
Le piège
 
Seule partie étroite, basse et non éclairée. La population entrainait l'ennemi vers ce piège. Avec les armures, ils ne pouvaient pas passer et se retrouvaient à la merci des villageois.
 
20220524_103824

 

20220524_104004

 

20220524_103527

 

 

20220524_103308

Par endroit des fossiles de coquilles d'huitres, la mer venait jusqu'ici à une époque très lointaine.

 

 

A la fin du souterrain, le musée des vieux métiers, l'intérêt est des métiers en langue picarde,

 

DSC02471

DSC02471

DSC02474

Le teilleur de lin :  action qui consistait à briser la partie ligneuse du lin pour séparer de la filasse

 

DSC02476

La tirloteuse : Personne qui tient une loterie appelé Tirlibibi

 

 

 
Après la visite de la cité souterraine, je fais un tour dans le parc boisé de 10 hectares et grimpe jusqu'en haut de la colline pour découvrir les 2 moulins.
 
DSC02409

 

 

DSC02495

 

DSC02489
Moulins à vent ont été utilisés dés le 16ème siècle, et jusqu'à la guerre de trente ans.

 

 

DSC02492

 

 

DSC02493

 

 

 

Le parc possède aussi un parcours d'accrobranche avec 4 niveau de difficultés....
 
DSC02496

Pas mon truc

 
DSC02409

 

 

 
Après toutes ces émotions fortes

 

 

chauve souris

Même pas peur,

 

Mais visite impressionnante il faut bien l'avouer,

 

Je vais me requinquer dans un bistrot de pays avec une spécialité locale

 

 

20220524_131249

Ficelle Picarde : une crêpe garnie de jambon de Paris, de champignons de Paris en duxelles, d'échalotes, d'oignons, de crème fraîche, de noix de muscade et de gruyère râpé. Elle est ensuite cuite au four

 

 

20220524_133539

et une tarte Tatin qui ne vaut pas du tout celle de Tata Colette

 

 

 

Après cette belle visite, j'arrive enfin à Amiens pour une découverte des hortillonnages et de la cathédrale

 

Les Hortillonnages

 

DSC02497

J'embarque sur une barque à cornet électrique pour la visite

 

 

 

Le terme hortillonnage dérive du nom hortillon, terme picard utilisé dès le XVe siècle et issu du bas latin hortellus, « petit jardin.

 

DSC02501

 

 

 

 

Il désigne, à Amiens et dans les environs, des marais entrecoupés de canaux, où l’on pratique la culture maraîchère, et a pris en picard le sens plus général de « maraîchage ». Un hortillon (au féminin hortillonne) désigne un maraîcher.

 

DSC02505

 

 

 

Les hortillonnages, sous leur forme actuelle, sont cultivés depuis environ 700 ans. Il faut noter que l’extraction de la tourbe utilisée comme combustible a contribué au façonnage du site tel qu’on le connait.

 

 

DSC02516

 

 

 

Il ne reste plus aujourd’hui qu’une dizaine d’hortillons (maraîchers) qui exploitent 25 hectares.

 

DSC02518

 

 

Chaque samedi, les hortillons vendent leurs produits lors du marché sur l’eau dans le quartier Saint-Leu. L'occasion de se procurer de bons légumes frais et de saison.

 

DSC02523

 

 

 

Les parcelles sont devenues des jardins d’agrément pour les Amiénois en quête de nature et de ressourcement.

 

 

DSC02513

 

 

DSC02534

 

 

DSC02547

 

 

DSC02556

 

 

DSC02563

 

 

DSC02565

 

 

DSC02572

 

 

DSC02576

 

 

DSC02577

 

 

 

Beaucoup de Grèbes Huppés dans les rieux (voies d'eau). Les femelles ont la particularité de porter leurs petits sur leur dos. 

 

 

DSC02529

Nid bien caché

 

DSC02539

Celle ci porte son petit sur son dos

 

DSC02549

Avec le petit sur son dos la mère ne peux plonger pour le nourrir c'est doc le père qui le fait et apporte la nourriture. J'ai eu de la chance d'être là au bon moment

 

 

DSC02554

Le petit est descendu du dos de sa mère pour manger le poisson

 

Le parcours dans le marais dure 45 minutes et se termine avec la cathédrale d'Amiens juste en face de nous

 

DSC02573

 

 

DSC02532

 

Après cette jolie promenade en barque, je pars découvrir le joyau de la ville

 

La Cathédrale

 

La cathédrale d'Amiens, au cœur de la Picardie, est l'une des plus grandes églises gothiques « classiques » du XIIIe siècle

 

20220525_143118

 

 

 

Notre-Dame d’Amiens est la plus vaste cathédrale médiévale du monde, avec un volume intérieur de près de 200 000 m3, soit le double de celui de Notre-Dame de Paris. Elle est également la plus haute sous nef, avec une hauteur sous voûte de 42 mètres.

 

DSC02593

Les portails de la façade ouest sont richement ornés de sculptures qui présentent tout un programme théologique. Le grand portail central est appelé parfois portail du Beau Dieu.

 

DSC02594

Les statues de la galerie des rois au nombre 22, haute de 3.75 mètres et placées à 30 mètres de hauteur.  Ces statues sont dotées de têtes surdimensionnées et de jambes sous dimensionnées. Les sculpteurs médiévaux tentaient vraisemblablement de rendre les visages plus visibles du sol.

 

DSC02597

Tympan du Jugement dernier.

 

DSC02598

 

 

DSC02600

 

 

DSC02602

 

 

 

DSC02612

Sa hauteur sous voûte est de 42,3 mètres

 

DSC02620

La rosace Nord

 

DSC02623

Chapelle Notre Dame de la Paix

 

DSC02624

 

 

DSC02625

Huit niches sculptées à la fin du xve siècle, surmontées d'une dentelle de pierre flamboyantes, retracent, de façon expressive, avec une multitude de personnages, les épisodes de la vie de Firmin d'Amiens et la découverte de sa dépouille 

 

DSC02630

Tombeau d'Adrien de Hénencourt.

 

DSC02616

Les personnages portent les costumes de la fin du xve siècle. On peut ainsi admirer les somptueux atours des notables rehaussés par la polychromie, ainsi que les haillons des pauvres de l'époque.

 

DSC02626

 

DSC02660

 

 

DSC02656

Admirable travail de ferronnerie, cette grille protégeant le chœur est un pur chef-d'œuvre, qui rappelle parfois plus l'orfèvrerie que de la ferronnerie.

 

 

DSC02661

La chaire est un ensemble baroque assez impressionnant qui date de 1773. Elle est supportée par des statues grandeur nature.DSC02633

Le maître-autel surmonté d'une gloire (Une gloire est un ornement placé en hauteur dans une église, portant un assemblage de rayons dorés)

 

 

DSC02634

Les stalles - Réalisées en bois blond de chêne, les stalles de Notre-Dame d'Amiens sont exceptionnelles, elles représentent le plus vaste ensemble d'ébénisterie que nous ait légué l'art gothique. Elles ont été  exécutés en 11 ans entre 1508 et 1522.

 

DSC02636

Elles mettent en scène plus de 4 000 personnages. 

 

DSC02638

 

 

DSC02640

Sur les miséricordes (genre de assis/debout), une multitude de personnages sculptés aux visages bien typés, retracent les évènements principaux décrits dans l'Ancien Testament, depuis la création de l'homme jusqu'au roi David. 

 

DSC02641

 

 

DSC02643

Sur les accoudoirs, une foule de personnages souvent truculents nous racontent la vie quotidienne à Amiens

 

DSC02645

 

 

DSC02649

 

 

DSC02654

 

Cette cathédrale est vraiment impressionnante par son opulance et son abondance.

 

En sortant au pied de ce monument,

 

DSC02662

 

Quel contraste !!!!!!!

 

Une balade dans le quartier Saint Leu

 

DSC02584

 

 

 

Traversé par les bras de la Somme, le quartier Saint-Leu est né au Moyen Âge.

 

DSC02586

 

 

 

 

À cette époque, l’eau et les moulins apportent l’énergie nécessaire à l’activité des tisserands, teinturiers, tanneurs et autres meuniers.

 

DSC02587

 

 

DSC02589

 

 

 

 

Aujourd’hui, le charme du quartier historique de Saint-Leu invite à la flânerie à travers ses ruelles pittoresques aux maisons colorées, faites de torchis, de bois et de brique.

 

DSC02663

 

 

DSC02588

 

DSC02664

Pas sur qu'il ai beaucoup de clients en ce moment ??? (restaurant rapide canadien )

 

Je longe la somme pour rentrer jusqu'au Cath'Car.

 

DSC02581

 

 

DSC02582

 

 

DSC02583

 

 

DSC02591

 

 

DSC02674

 

 

DSC02578

 

 

 

telephone

 

 

Un nouvel appel téléphonique modifie encore mon organisation. Je reprends la route directement sur Le Mans, Tata Colette nous fait une frayeur. Un infarctus, je file pour être là quand elle sortira de l'hopitâl.

 

La suite de cet itinéraire dans un prochain épisode.........

 

 

 

 



28/05/2022
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi