Les bidochons en balades

Les bidochons en balades

Nouvel an Franc Comtois

 

 

 

 

De retour dans la Haute-Saône pour laisser derrière nous l'année 2013, nous complétons la découverte de cette région avec nos hôtes. (Cf article Réveillon du Nouvel an en Haute-Saône )

 

Grattery

 

grattery (1).JPG

 

Petite commune de 199 habitants (en 2010), c'est un village pittoresque logé dans une cuvette, entouré de vallons et de bois

 

L'église de Grattery date du XVIIIème siècle. On peut y voir un bel autel-tombeau du XVIIIème également, ainsi que des Vierges en bois doré des XVIIème et XVIIIème siècles.

 

 

 

grattery (5).JPG

 

 


grattery (7).JPG

 

 


grattery (19).JPG

 

La Scyotte le traverse en se jetant ensuite dans la Saône à Vauchoux.

 

grattery (13).JPG

 


grattery (14).JPG

 


grattery (18).JPG

 

À côté de l’église, se trouve la fontaine lavoir en eau avec son abreuvoir extérieur et le parvis pavé.

 

grattery (8).JPG

 


grattery (9).JPG

 


grattery (11).JPG

 

 

 

Le tunnel de Saint Albin

 

Le canal souterrain de Saint-Albin est un ouvrage d'art construit à proximité de la Saône afin de rendre cette rivière plus aisément navigable

 

 

Le canal souterrain est construit dans un méandre de la Saône, il permet d'éviter Traves ainsi que le barrage à aiguilles de Chassey-lès-Scey. Il est contrôlé en amont par la porte de Garde

 

canal saint albin (2).JPG

 


canal saint albin (10).JPG

 

 

 

 et en aval par une écluse.

canal saint albin (12).JPG

 

Tu es bien petit, mon frère....


canal saint albin (17).JPG

 


canal saint albin (18).JPG

 

 Il est conçu par l'ingénieur Philippe Lacordaire. Les travaux débutent en 1837 puis sont interrompus avant que le tunnel soit achevé en 18801. Le tunnel fait 681 mètres de long pour 6,55 mètres de large. Il est encore en usage actuellement pour la navigation de plaisance.

 

Le tunnel (entrées et aération) et ses abords (terrassements), le canal de dérivation, les ponts amont et aval, le barrage à aiguilles et son magasin, ainsi que la maison de l’éclusier et ses dépendances font l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 18 septembre 1990

 

canal saint albin (6).JPG

 


canal saint albin (7).JPG

 


canal saint albin (8).JPG

 


canal saint albin (9).JPG

 

Rupt sur Saône

 

rupt (11).JPG

 

Situé a une vingtaine de kilomètre de vesoul, cette petite commune possède un château.

 

 

rupt (2).JPG

 

Le château a été reconstruit au XIXème siècle, ne laissant du château médiéval qu'une tour du XIIIème siècle. Un logis du XVIème siècle subsiste également. Ces deux derniers bâtiments sont classés aux Monuments Historiques, ainsi que la ferme du château. Celui-ci est aujourd'hui une propriété privée, dont une partie peut se visiter le printemps et l'été.

 

 

il appartenait alors à Guy de Pesmes.

 

rupt (4).JPG

 

Il fut plusieurs fois vendu avant d'être acheté en 1820 par le Comte Albert Gaspard Grimod d'Orsay, général d'Empire (dont on peut voir le tombeau devant l'église de Rupt-sur-Saône).

 

rupt (8).JPG

 

L'édifice est inscrit au titre des monuments historiques en 1991.

 

 L'Église de la Nativité-de-Notre-Dame de Rupt-sur-Saône, construite en 1754

 

rupt (10).JPG

 


rupt (12).JPG

 

Comme toutes les communes de la Haute-Saône, Rupt possède un lavoir

 

Cette fontaine-lavoir fut édifiée au 19ème siècle, elle est la plus ancienne du village. Ce n'est qu'en 1894, que la couverture a été installée, et que les côtés Nord et Ouest ont été fermés, selon les plans de l'architecte Humbert et afin de protéger les laveuses des intempéries. Les côtés Sud et Est restant ouvert afin d'éclairer et d'aérer le lavoir. On y voit encore, accrochée le long du mur, une planche de bois qui servait aux lavandières.

La source qui l'alimente provient de la colline sur laquelle est érigé le château. Les lavandières pouvaient, depuis ce lavoir, se situer dans le temps grâce à l'horloge qui orne le clocher du village.

 

rupt (13).JPG

 

Nous profitons de la matinée du nouvel an qui est ensoleillée pour faire la tour du Lac de Vaivre a pied.

 

De l'autre coté du lac, la Motte nous domine

 

vesoul (2).JPG

 


vesoul (4).JPG

 

Le Lac de Vaivre est un lac artificiel créé en 1976 couvrant un espace de 95 hectares (0,95 km²) situé à l'ouest de Vesoul, sur la commune de Vaivre.

 

vesoul (23).JPG

 

 

Sa naissance est liée à l'extension de Usine PSA de Vesoul. Pour surélever les futurs bâtiments, afin qu'ils ne se noient pas, il est prévu de remblayer avec la terre de la zone marécageuse du Durgeon qui deviendra le lac.

 

 

vesoul (6).JPG

 

Un sentier de 5 km en fait le tour en longeant les berges, avec des zones de repos et des bancs, ainsi que des panneaux didactiques

 

 

 vesoul (8).JPG

 

L’île aux oiseaux,

 

vesoul (16).JPG

 

 

vesoul (9).JPG

 


vesoul (13).JPG

 

Depuis 2009, le site du lac de Vesoul-Vaivre bénéficie de l’agrément «Refuge LPO » de la Ligue pour la Protection des Oiseaux.

 

vesoul (19).JPG

 


vesoul (22).JPG

 


vesoul (30).JPG

 

Lorsque j'ai pris la photo précédente, je n'avais pas remarqué la femelle tant elle se confond avec les roseaux

 

 
vesoul (31).JPG

 

Notre petit séjour franc comtois se termine, il nous faut reprendre la chemin du retour....le travail nous m'attends et Erick doit installer son cadeau de noël (des enceintes de monitoring) !!!! le studio de musique prend de l'ampleur au fil des années...

 

Voilà, nous souhaitons une bonne et heureuse année 2014 à tous les visiteurs de ce blog et nous espérons vous faire découvrir de nouveaux paysages pour l'année qui vient.



05/01/2014
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi