Les bidochons en balades

Les bidochons en balades

Le Mans - Tharon Plage Via Montelimar et Sarlat

 

 

 

Comme dit dans le titre, pour nous la ligne droite n'est pas forcément la plus interressante.

Pour ces 11 jours de congés de la Toussaint, nous avions prévu d'aller dire bonjour aux cousins de Montélimar.

 

Nous sommes donc partis du Mans, le samedi 23 octobre, en prenant la route.... de Paris... jusqu'a la Ferté Bernard, où nous avions un déjeuner de prévu chez ma filleule. Ca commence fort.

 

Le déjeuner se poursuite jusqu'a 18 heures. A ce train là, nous ne sommes pas rendu au pays des nougats.

 

Enfin, nous prenons la route, direction Vibraye, Saint Calais, Beaugency, et étape pour la première nuit à Saint Laurent Nouans dans le Loir et Cher. Rien à signaler de spécial.

 

Le lendemain nous traversons les grandes étendues de la Beauce pour atteindre la Sologne. A cette époque de l'année, les arbres sont magnifiques et la route est vraiment agréable à suivre.

 

Nous sommes obligés de prendre 40 km d'autoroute pour trouver du gas oil, entre la pénurie et en plus nous sommes dimanche, rien de rien depuis la veille.

Sur l'autoroute la première station est limitée à 30 €, mais c'est bon, nous ressortons de l'autoroute.

 

Alors que nous avions beau temps jusqu'à présent, la pluie nous gagne. Nous faisons un arrêt pour la nuit au plan d'eau de Prades, à Saint Rémy sur Durolle.

A 8 km de Thiers, près du mont Forez.

 

 

Le cadre est très agréable pour passer la nuit, inutile de vous dire que nous sommes tout seul.

 

 

 

Dans l'arrière du parc il y  une aire de service Camping car, très facile d'accès et d'utilisation

 

 

Au petit matin....heu!!! pour ceux qui nous connaissent, 9h...10heures, nous décidons de faire le tour du plan à pied. Après 3 à 400 mètres nous faisons demi tour tellement nous avons froid. Il ne doit pas faire plus de 5 à 6 degrés et surtout le vent souffle fort.

 

 

Nous reprenons la route vers Montélimar. Nous passons le col de la République (1161m), sous la neige.

 

 

 

Nous entendons l'alerte orange concernant le vent, et pour souffler, il souffle. En traversant un pont, j'ai l'impression que le camion va décoller. Nous décidons d'être prudent et contrairement à nos habitudes, nous choisissons une aire de stationnement dans une ville avec l'électricité. Nous nous arrêtons à Crest vers 16 heures jusqu'au lendemain sans sortir de CC pratiquement.

 

Nous sommes déjà mardi et pour atteindre Montélimar, nous prenons une petite route

 

 

 

 

 

 

 qui nous amène au Col de la Chaudière (1047m) ou nous trouvons de nouveau de la neige.

 

 

 

 

Nous redescendons par Bourdeaux dont j'ai déjà parlé dans un autre article ainsi que de Crest (http://lesbidochons.blog4ever.com/blog/lirarticle-111502-1324550.html).

 

 

 

 

Et enfin, nous arrivons chez Cousins dans le début d'après midi.

2 jours de farniente et d'achats de nougats.......

 

Patrick nous emmène visiter des maisons troglodytes. Le site du Barry.

 

Balade étonnante et magnifique par la vue sur la vallée immense de Bollène et du canal de Donzère Mondragon, sur le Ventoux, etc.

 

 

Et par cet extraordinaire village troglodytique accroché au flan d'une colline. Il a vécu une occupation quasi permanente dès la préhistoire jusqu'au début du XXè siècle.

On ne sait pas exactement de quand datent les premières "constructions" taillées dans la roche, à l'abri du mistral. L'habitat y était sommaire mais aussi dangereux, à cause de la friabilité de la roche.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est ainsi que dès le début du XIXè siècle, le village du Barry commence à être abandonné par ses habitants pour l'être totalement au début du XXè siècle.

 

Ah non! il reste un exemplaire des hommes de cromagnon!!!!!

 

 

 

Vendredi 29 octobre nous reprenons la route du retour.

 

Direction Aubenas, Mende, Laguiole.

 

Nous passons au Col du pendu, ou nous retrouvons la neige,

 

 

Pépite est toute folle dans la neige.

C'est sur que par chez nous elle n'en voit jamais.

 

 

Le midi étape au lac de Coucouron ou une aire de service CC est fermée, mais nous n'en avons pas besoin. Nous sommes de nouveau tout seul. Nous en profitons pour faire une bonne balade a pied le long du lac.

 

 

Sur la route un arrêt rapide à Aubrac.

 

Le village d'Aubrac renferme les restes de l'ancienne Dômerie ou Hôpital d'Aubrac créé par le seigneur flamand Adalard en 1120, au retour d'un pèlerinage à saint Jacques de Compostelle.

 

 

 

L'hôpital d'Aubrac fut une étape importante au Moyen Âge pour les milliers de pèlerins qui allaient vers Saint-Jacques-de-Compostelle. Le pèlerin, après avoir enduré la rudesse du plateau, se retrouvait à la Dômerie pour s'y restaurer et se reposer

 

 

Une fois installés dans l'abbaye, les moines reçurent en donation des seigneurs locaux de grandes étendues de terre qu'ils s'employèrent à défricher. C'est ainsi que les pâturages prirent progressivement le dessus sur la forêt. Le paysage actuel de l'Aubrac est donc pour une large part le résultat de l'action de ces moines « défricheurs ».

 

Nous passons la nuit a Laguiole, et le lendemain matin nous visitons la dernière fabrique artisanale (Honoré Durand)de couteaux de la ville.

 

Le midi nous nous arrêtons à Estaing pour manger un aligot

 

 

 

 

 

....et des profiterolles aux chocolat

 

 

...un délice

 

 

 

...mais la route après!!!!!!!

 

Nous trouvons à Monsalvy, une aire de service pour Cc très bien aménagée.

 

 

Nous faisons plein d'eau et vidange tout en discutant avec un couple de Valence.

 

 

 Nous arrivons de nuit à Sarlat (notre objectif pour ce samedi soir).

Je suis persuadée que la marché de Sarlat à lieu de Dimanche matin. Nous faisons une balade de nuit dans Sarlat et apprenons que le marché à lieu le ....Samedi matin...foutu.

 

Dimanche 31, nous commençons à remonter vers la vendée et la Loire atlantique en nous arrêtant au Château de Commarques (entre Sarlat et les Eyzies), perdu en pleine nature.

Nous empruntons un chemin forestier pour y arriver.

 

 

 

L'accès au chateau est tellement difficile qu'il est surnommée "La forteresse oubliée".

 

 

 

 

 De l'autre côté de la rive de la Beune, il fait face au chateau de Laussel.

 

 

 

Déjeuner du midi aux Eyzie, foie gras et confit de canard....oh la la .....

 

Nous faisons une pause à Bourdeilles, au bord de la rivière la Dronne, ou je vais me promener toute seul, Erick fait la sieste....on se demande pourquoi!!!!!

 

 

 

Bourdeilles possède deux châteaux, l'un médiéval, l'autre de la renaissance.

 

 

 

 

La luminosité ce jour là m'a permis, je trouve, de faire de belles photos

 

 

 

et surtout celle là que j'aime beaucoup

 

 

Nous poursuivons avec une visite de Brantome.

 

L'abbaye de Brantôme a été construite dans un site exceptionnel, au pied d'une falaise en croissant surmonté d'un écrin boisé, au bord de la Dronne, qui entoure la cité médiévale.

 

 Dès le VIIIe siècle, les moines bénédictins ont donc vécu en troglodytes, la falaise fournissant abris et matière première de qualité pour la construction. La tradition veut que ce soit Charlemagne qui consacra l'abbaye

 

 

 

Nous nous arrêtons, par hasard, a Sers (juste avant Angoulème), sur une aire de service Cc car la nuit nous a surpris.  Au matin balade dans le village.....Il n'y a rien a part une sculture en bois,

 

 

 

Et une église du XIIèm siècle classée monument historique depuis 1970.

 

 

 Nous continuons notre route vers la maison avec une dernière étape de nuit à Benet dans le marais poitevin, et mardi 2 novembre nous sommes de retour à Tharon.

 

Encore une belle balade ou nous avons eu du soleil, du froid, de la pluie, de la neige, des paysages et des couleurs magnifiques,

 

Bref, le france est bien belle.

 

 

 



06/11/2010
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi