Les bidochons en balades

Les bidochons en balades

2019 - Avril au Portugal (suite)

 

 

 

Alors, nous continuons notre escapade portugaise, où, il faut bien le dire, ce mois d'avril est pluvieux.

 

Pour nous consoler et nous réchauffer un peu, nous prenons quelques calories qui font du bien au moral

 

 

 

 

Dimanche, nous décidons d'aller à Fatima au sanctuaire.

 

Comme nous sommes Dimanche nous supposons voir quelques pelerins. J'avais juste oublié que nous sommes le dimanche des rameaux et donc.... On est pas tout seul 

 

 

 

 

Et comme il est 10h30 quand nous arrivons, il y a une messe en plein air et la bénédiction des rameaux. 

 

Toutes les personnes ont dans les mains des brins d'olivier, de laurier, des genêts......

 

 

 

Des pèlerins avancent à genoux sur plusieurs centaines de mètres, témoignent de leur grande ferveur et du poids de la religion dans ce pays.

 

 

 

 

 

 

L'histoire de Fatima commence durant la première guerre mondiale. Un ange apparaît à trois jeunes bergers au printemps et à l'automne 1916. La saint Vierge leur demande de prier pour la paix dans le monde.

 

 

 

 

 

 

 

 

Depuis la ville de Fatima s'est développée. Plus de 5 millions de gens s'y rendent chaque année. Ces pélerinages font de Fagtima l'un des plus importants santuaires catholiques dans le monde.

 

 

 

L'intérieur de la basilique

 

 

Avec les tombeaux des enfants qui ont été béatifiés par Jean Paul II en 2000

 

 

 

 

 

 

Nous abandonnons les fidèles à leurs prières et processions pour nous restaurer de bacalhau bien sur.

 

Dans le centre de Fatima une abondance de petits commerces religieux qui vendent de drôles de cierges de formes très inatendues (des bras, des pieds, des seins.....)

 

 

 

Nous avons vue passer une dame qui avait une jambe (en cire) avec des fleurs dedans ??????????????

 

Sur la route du retour nous passons par la petite citée de Porto De Mos où se déroule, apparement, une fête. Mais comme il est déjà 17h30.... Nous arrivons à la fumée des cierges 

 

 

 

Les rues sont encore jonchées de décorations

 

 

 

 

 

 

 

Devant l'église se trouve les statues des enfants de Fatima

 

 

Porto De Mos est dominé par un château qui a  été conquis en 1148 par Afonso Henriques aux musulmans.

 

 

 

 

 

Sa construction est basée sur un plan pentagonale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 1735, la chute d’une des cinq tours et, plus tard, la secousse sismique détruisent une partie du château. En 1909, le tremblement de terre au Portugal détruit un peu plus le château et c'est à partir de l'année 1930 que commence la restauration de ce château historique.

 

 

 

Le château de Porto de Mós est considéré comme une œuvre architecturale grandiose avec des caractéristiques originales. Il est classé monument national depuis 1910.

 

Voilà un dimanche bien rempli

 

 

Une nouvelle semaine commence et nous allons au Centre culturel de Nazaré visiter une petite exposition sur les tabliers des Nazaréennes.

 

Comme on le constate tous les jours dans la rue, beaucoup de femmes de Nazaré portent encore les habits traditionnels (jupons, jupes, tabliers, chausettes et claquettes aux pieds, foulard sur la tête).

 

Leurs tabliers sont de tous les jours ou des jours de fêtes mais toujours brodés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur le retour après notre traditionnel galão (café au lait) accompagné d'un natas,

 

 

Colette décide d'acheter un gâteau de Pâques

 

 

Heu... Nous le tremperons dans le café car un peu serré comme patisserie.

 

 

 

 

En  2013 nous avions passé  3 semaines à Nazaré et avions découvert par hasard un lieu très particulier sur une petite route. Nous avions visité en 1 heure car arrivés presque à l'heure de fermeture. Nous retrournons visiter ce jardin extraordinaire et nous y passerons tout l'après midi. J'ai dû faire un tri dans les dizaines de photos prisent. Ci dessous une petite partie.

 

Bacalhôa Buddha Eden

 

La Quinta dos Loridos, qui abrite le plus grand jardin oriental d’Europe, sur environ 35 hectares, le jardin a été créé pour protester contre la destruction des bouddhas géants de Bamyan. Ce fut l'un des plus grands actes de barbarie culturelle, effaçant des chefs-d'œuvre de la dernière période de l'art de Gandhara.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Parmi les bouddhas, les pagodes, les statues en terre cuite et plusieurs sculptures soigneusement placées dans la végétation, on estime que plus de 6 000 tonnes de marbre et de granit ont été utilisées pour construire cette œuvre monumentale. L'escalier central est le point central du jardin, où le Bouddha d'or accueille les visiteurs calmement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans le lac central, on observe des poissons KOI et des dragons sculptés qui sortent de l'eau. Il y a  également environ 600 soldats en terre cuite peints à la main, tous uniques, dont certains sont enterrés, comme il y a 2 200 ans.

 

 

 

 

 

 

 

 

Même les canards sont bizarres .....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le jardin de sculptures modernes et contemporaines offre un espace calme dans la nature pour apprécier l'art moderne. Des pièces sélectionnées de la collection Berardo, telles que Joana Vasconcelos, Alexander Calder, Fernando Botero, Tony Cragg, Lynn Chadwick, Allen Jones et bien d’autres, sont disposées dans le jardin entouré de diverses plantes. Cette galerie en espace ouvert présente des œuvres régulièrement remplacées.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le jardin d'art africain de la sculpture est dédié au peuple shona du Zimbabwe, qui depuis plus de mille ans transforme la pierre à la main en œuvres d'art.

 

Les Shona croient aux esprits ancestraux appelés "Vadzimu". leurs sculptures démontrent l'union de ces deux mondes, le physique et le spirituel. Ces incroyables sculpteurs sur pierre croient que chaque pierre a un esprit vivant qui influence ce qu’elle va devenir.

 

Le travail de l'artiste est de "libérer l'esprit de la pierre". Il y a plus de 200 sculptures disposées à l'ombre de 1000 palmiers.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'ai des copines Chouettes partout

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nos vacances se poursuivent avec une alternance de rayon de soleil et de ciel très nuageux accompagné de pluie.

 

Une visite de Tomar prévue, il pleut au départ le matin et nous espérons que cela va s'arranger pour la visite...... L'espoir fait vivre.....

 

Nous arrivons sous une pluie battante. Heureuseument il y a un grand couvent à visiter et au moins nous serons à l'abri.

 

 

 

 

Classé au patrmoine Mondial de l'humanité par l'Unesco, le Covento de Cristo constitue l'un des plus emblématique monument de l'histoire portugaise et même de l'Occident Chrétien dont il dispose un véritable condensé architectural et artistique.

 

 

 

 

 

Le château des chevaliers du Temple de Tomar a été construit par Gualdim Pais, maître provincial de l'ordre du Temple, vers 1160. Quelques années après, le château fut choisi comme siège de l'ordre des templiers au Portugal.

 

La Rotonde

L'église ronde du château, dite la Rotonde, a été construite pendant la deuxième moitié du xiie siècle par les chevaliers du Temple.

 

 

 

 

À l'extérieur, l'église est une structure polygonale fortifiée à 16 côtés, dotée de solides contreforts, de fenêtres rondes et d'un clocher.

 

 

 

À l'intérieur, en son centre, se trouve la Rotonde, une structure octogonale reliée par des voûtes à une galerie (déambulatoire). La forme générale de l'église primitive est semblable aux structures rondes de la mosquée d'Omar ou de l'église du Saint-Sépulcre à Jérusalem.

 

 

Le couvent du Christ comporte au total, huit cloîtres, construits entre le xve et le xvie siècle. Tous les styles s'y côtoient du gothique, au manuélin, renaissant au néoclassique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Les gargouilles dégoulinent

 

 

Le cloître  de D. João III :  Le premier architecte à avoir travaillé sur le bâtiment, à partir de 1557, était l'Espagnol Diogo de Torralva et c'est seulement en 1591 que les travaux ont été achevés par l'architecte de Philippe II, l'italien Filippo Terzi.

 

Ce magnifique cloître de deux étages relie le dortoir des moines à l'église et il est considéré comme l'un des exemples les plus représentatifs de l'architecture maniériste au Portugal.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les plafonds en bois sont magnifiques

 

 

 

 

 

La porcelaine utiliser par les moines 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Colette espère être servie

 

 

 

 

A côté du refectoire, les cuisines

 

 

 

 

 

 

Les étages sont reliés entre eux par quatre élégants escaliers hélicoïdaux, situés à chaque coin du cloître.

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour conclure ces deux semaines de vacances, quelques photos de la côte au nord de Nazaré

 

San Pedro de Moel

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Praia da Légua

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dernier jour avant de reprendre la route. Aujourd'hui Vendredi saint c'est férié au Portugal.

 

Il y a beaucoup de monde sur le grand boulevard qui borde la mer et les femmes de Nazaré ont revêtus leur plus beaux tabliers.

 

 

 

 

Elles sont ravies de nous faire découvrir leurs jolis costumes et jupons

 

 

 

 

 

 

 Sur une place nous les découvrons qui jouent.

 

Il y a deux équipes, le but est de lancer 7 fois une balle avec des rebonds et elle doit venir toucher la boite en bois. L'équipe gagnante est celle qui à touché le plus de fois la boite.

 

 

 

Elle mise (la mise est à 1 euro) sur le résultat. Du coup nous misons aussi... Avec les gains on nous explique qu'elles achètent des dragées de Pâques et les distribuent (surement aux enfant....)

 

Mais elles font le spectacle car nous avons l'impression qu'elles se concertent, élaborent des statégies, trichent sur le nombre d'envoi de la balle. Une équipe passant de 5 à 7 alors que l'équipe advairse affirme que c'est seulement le 3èm envoi, de disputent.......

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous en profitons pour admirer de prêt le travail de broderie sur leur tablier

 

 

 

Dans une autre rue, un autre groupe qui porte des chapeaux. On suppose qu'elles représentent un autre quartier

 

 

 

 

 

 

 Voilà, un très bon restau pour conclure ces deux semaines de vacances et demain matin nous prenons la route du retour vers chez nous.

 

 

 

 



19/04/2019
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi