Les bidochons en balades

Les bidochons en balades

2015 - Magusto - Norte

 

 

 

 

Novembre 2015, de retour au Portugal pour un petit mois afin de découvrir après l'été et le printemps, une autre saison, l'automne.

 

A peine arrivés nous découvrons qu'au Portugal l'automne est fêté partout avec des châtaignes grillées, surtout dans le nord où nous sommes. 

 

 

Dès le premier jour, dimanche 08 novembre lors d'une balade nous nous arrêtons devant une école où se déroule une fête. 

 

Très gentiment, les gens nous invitent à entrer, nous offre des marrons grillés excellents et du café.

 

labruge (1).JPG

 

Pendant ce temps se déroule des danses folkloriques

 

labruge (5).JPG

 

Puis une petite représentation des enfants et des enseignants qui ont crée un vrai bandas.

 

J'ai suggéré à mes "ex" collègues de faire le même chose pour la prochaine fête de l'école en juin !!!!! smiley1.jpg pas sur qu'elles adhèrent smiley2.jpg

 

labruge (8).JPG

 

 

 

"O MAGUSTO"

 

La fête traditionnelle des marrons, "O Magusto" appelée aussi la fête de la Saint-Martin, "feiras de São Martinho".

C'est l'occasion de déguster des marrons chauds, du vin nouveau autour de grands feux de bois et de se retrouver entre amis, famille, voisins.

 A cette occasion de nombreuses foires sont organisées sur quelques jours permettant de mettre en lumière les produits du terroir portugais.
 

Le jour de la Saint-Martin, du feu, des marrons et du vin!

Un des proverbes portugais attaché à cette fête est "Dia de São Martinho, lume, castanhas e vinho !" littéralement, à la fête de la Saint-Martin, c'est du feu, des marrons et du vin!

Les châtaignes sont entaillées, saupoudrées d'un peu de sel et grillées dans des pots de terre cuite directement sur le feu de charbon. Les portugais dégustent aussi du vin nouveau, de l'"agua pé" et de la "Jeropiga", une boisson sucrée composée de vin et d'eau de vie.

Pour une fois, j'ai trouvé une fête au Portugal qui n'est pas religieuse.... Eh bé non

 

Ce que nous raconte la légende sur le Saint-Martin...

 

 
São Martinho était un soldat romain qui préférait de loin la religion à la guerre. Tellement, qu’à force de prêcher la bonne parole, il fut nommé évêque de Tours. Un jour de novembre, en route pour la ville d’Amiens, alors qu’il faisait grand froid et que la pluie s’en donnait à cœur joie, São Martinho croisa sur son chemin un pauvre homme qui demandait l’aumône.
 
N’ayant rien à offrir au mendiant, São Martinho sortit son épée et coupa sa cape en 2. Il lui donna une moitié pour qu’il se protège de vent et de la pluie. Quand soudain la pluie cessa, et le soleil se mit à briller de nouveau, comme en été, comme par miracle.
 
Pour l'été de la Saint Martin, ici c'est vrai, depuis que nous sommes arrivés, il fait entre 20 et 25°. Nous avons ressortis nos tee shirts et nos claquettes.
 
 
Fête de São Martinho à Terras do Bouro
 
Le samedi suivant nous allons vers le nord, au sein du parc de Géres  pour assister à la fête du village.  A 15h est prévu des cavaliers???? En fait il y a une course de chevaux qui va se dérouler dans l'avenue principale.
 
Avant le départ de la course pour occuper les spectateurs, un amuseur fait son show avec un cheval à bascule en bois. Tout étant en portugais........smiley4.jpg
 
Terras de Bouro (5).JPG
 
Les cavalier doivent faire un parcours sur tout la longueur de la rue principale en tournant autour d'un pneu au bout de l'avenue.
 
 Terras de Bouro (11).JPG
 

Terras de Bouro (12).JPG

 
Les chevaux glissent sur le goudron de la rue avant de tourner autour du pneu. Si il rate le contournement du pneu, ils doivent recommencer.
 
Terras de Bouro (20).JPG
 
Quelques chevaux ont du mal à reprendre le galop après avoir contourner le pneu et renaclent un peu.
 
 Terras de Bouro (1).JPG
 
Terras de Bouro (36).JPG


Chaque cavalier fait 3 ou 4 aller/retour et nous comprenons que celui qui aura été la plus vite aura gagné.
 
 Terras de Bouro (40).JPG
 
 
 La seule fille de la course, qui est très applaudi par la population.
 
Quelques "portraits"
 
Terras de Bouro (29).JPG
 

Terras de Bouro (30).JPG
 
 
Santo Tirso
 
Cette ville se situe sur les bords du Rio Avé
 
 santo tirso (1).JPG
 

santo tirso (24).JPG
 

santo tirso (28).JPG
 
Nous traversons un parc.
 
santo tirso (2).JPG
 
L'ancien Posto de Turismo transformé en café
 

santo tirso (3).JPG
 

santo tirso (6).JPG
 
Et arrivons au monastère São Bento.
 
 
 
 
santo tirso (5).JPG
 
 
Le monastère a été fondé par le roi Unisco Godiniz en 978
 
santo tirso (7).JPG
 


santo tirso (9).JPG
 
 
Le monastère est classé comme monument national depuis 1982.
 
 
 L'intérieur est très très chargé en dorures et ornements
 
santo tirso (15).JPG
 

santo tirso (16).JPG
 

santo tirso (21).JPG
 
En repartant de Santo Tirso nous montons jusqu'au Sanctuaire de Nossa Senhora da Assunção.
 
Ce sanctuaire domine et par beau temps, il parait que l'on peut voir la mer à environ 40 km.
Il est bientôt 17 heures et quelques nuages nous empêche de voir bien loin. On devine au fond un reflet de soleil rose sur la mer.
 
Santuario da assuçao (8).JPG
 
 
Santuario da assuçao (9).JPG
 
Un petit tour à l'intérieur du sanctuaire, très dépouillé par rapport au précédent.
 
 
Santuario da assuçao (1).JPG
 
Le carrelage, entre autre , est magnifique. J'aimerai bien le même à la maison!!!
 
 
Santuario da assuçao (13).JPG
 
 
 Tâmega et Douro
 
Une petite virée à l'endroit ou se rejoignent le Tâméga et le Douro à l'intérieur  des terres.
 
Premier arrêt  Notre dame de castelinho (notre dame du petit château). 
 
douro (10).JPG
 
La légende raconte une apparition de la vierge dans ce rocher qui a une cavité pour le corps, et la position des pieds. Là ou la vierge était il ne pousse pas de mousse ou tout autre végétal. Cet événement est fêter chaque 08 septembre et il parait que des milliers de gens viennent.
 
douro (12).JPG
 
Mais des rochers posés, là , simplement il y en d'autre dans le coin.
Sur la niche du chien!!!!
 
douro (11).JPG
 
Le long de la route nous croisons des camions chargés de grosses pierres de granit.
 
douro (36).JPG
 
En fait dans cette région il y a beaucoup de carrières.
 
douro (30).JPG
 

douro (31).JPG
 
 
D'ailleurs les maisons petites ou grandes sont toutes construites avec du granit gris ou marron clair.
 
douro (5).JPG
 

douro (6).JPG
 
 
Vous pouvez aussi agrémenter votre jardin avec un dauphin, un vieux silo ou encore une grande statue religieuse bien sur.
 

douro (34).JPG
 
 
douro40.jpg
 
Un arrêt le long de la route, un monastère est indiqué.
 
douro (25).JPG
 
Nous déambulons dans un parc, sans savoir si c'est privé ou non
 
douro (17).JPG
 
douro (19).JPG
 
La maison mitoyenne du monastère ( en fait une petite église) semble habitée
 
douro (18).JPG
 
 Il y a des fontaines superbes partout
 
douro (21).JPG
 
Et dans une entrée quelque voitures ... heu....Porche, Mercedes, Ferrari.... heu.... nous retournons à notre petite Logan et reprenons la route sans avoir vu personne!!!!!
 
Nous arrivons là ou le Douro et le Tâmega se rejoignent et c'est un cul de sac.
 
 
douro (4).JPG
 
Il n'y a qu'un parking et un petit snack, il est 14h30;
La patronne du snack accepte très gentiment de nous préparer une assiette chacun.
Une Pizza moyenne pour Erick avec 5 ingrédients - heureusement qu'il n'a pas choisi la grande avec 7 ingrédients.
 
douro (1).JPG
 
Pour moi, elle me fait comprendre qu'elle prépare une assiette complète?????
 
douro (2).JPG

 

Je me retrouve avec un steak de porc qui fait toute l'assiette recouvert de fromage, de jambon, d'un oeuf et accompagné de frites excellentes, de tomates, poivrons, oignons et salade ....

 

Au secours mon régime!!!! smiley5.jpg

 

 

 

Le tout accompagné d'un petit vin blanc nouveau (Vino Verdé - qui en fait pétille - donc j'en boit) 

 

Le tout pour une note de 14.95€

 

Nous prenons la route du retour en essayant de longer le Douro jusqu'a Porto.

 

douro (7).JPG

 


douro (39).JPG

 


douro (40).JPG

 


douro (41).JPG

 


douro (42).JPG

 

 

Voilà pour cette première quinzaine de novembre...

 

 



18/11/2015
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi