Les bidochons en balades

Les bidochons en balades

Nimes

 

 

 

 

Une journée dans les rues de Nîmes.

 

La maison Carrée

Edifié au tout début de notre ère en l'honneur de Caïus César et de Lucius César, petit fils et fils adoptifs de l'Empereur Auguste, ce temple faisait partie du Forum, coeur économique et administratif de la cité antique

La porte d'Auguste

 Visible au nord du Bd Amiral Courbet, elle est le point d'arrivée de l'antique Via Domitia qui s'étale de Beaucaire (Ugernum) à Nîmes et porte d'entrée principale de l'enceinte Augustéenne. Vue de face on distingue deux grandes arches, point de passage pour les chars romains et autres véhicules (le magnifique dallage de la Via Domitia peut être encore admiré). Deux autres arches, plus petites sont destinées aux piétons. A l'origine, la Porte d'Auguste était également pourvue de deux grandes tours. Une statue d'Auguste, copie en bronze, trône dans la partie intérieure du monument

 

 

L'église Saint Baudille

Pour l'histoire, il faut savoir que Saint-Baudille est le patron de la ville de Nîmes. Sa vie est assez peu connue mais la légende veut qu'il ait refusé d'adorer les idoles païennes, affirmant sa foi chrétienne. Pour cela, il sera exécuter au lieu des Trois Fontaines, hors des remparts de la ville.

 

La cathédrale Notre Dame et Saint Castor

La Cathédrale de Nîmes a été dédiée à la sainte Vierge

La frise supérieure est considérée comme une œuvre majeure de la sculpture romane du Midi de la France.

Le palais épiscopal, aujourdh'ui musée du vieux nimes.

La chapelle Saint Eugénie, avec la cathédrale, c'est la plus ancienne chapelle de  de Nimes.

 

 

La place de l'horloge

Avec sa tour, reconstruite au XVIIIe siècle, elle rythme le temps depuis cinq cents ans au cœur de la ville.

 

L'esplanade et La fontaine du Pradier

Charles Questel, l'architecte de l'Eglise Saint Paul, le restaurateur du Pont du Gard l'a imaginée. James Pradier, le Grand Prix de Rome, l'a sculptée dans du marbre blanc. Depuis 1845, cette fontaine monumentale trône au centre de l'Esplanade.

 

Et bien sur, il ne faut surtout pas les oublier

Les arènes

Les Arènes de Nîmes sont un amphithéâtre romain. L'édifice est bâti à la fin du Ier siècle pour divertir la population de Nîmes et de ses alentours. Lors des  Grandes invasions, il se transforme en village fortifié, où la population va se réfugier, puis constitue au moyen-age jusqu'au XIXe un quartier avec ses rues et ses boutiques. Au XIXe siècle, le monument est dégagé puis reconverti en arènes pour ses courses de taureaux en 1863.

Elles accueillent une vingtaine de  corridas et courses camarguaises annuelles et diverses manifestations culturelles (concerts, reconstitutions historiques...).

L'édifice a une structure elliptique, longue de 133 mètres, large de 101 mètres et haute de 21 mètres et a une capacité de 13 000 places assises.

 

 

 

 

La statue de Nimeño II (Christian Montcouquiol) matador français.

Nimes possède aussi plein de petites rues piétonnes et commerçantes ou il fait bon flâner.

Voilà une bonne journée bien remplie.



28/06/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi