Les bidochons en balades

Les bidochons en balades

Massif du Cézallier et sur les traces de la Salamandre

 

 

 

 

Nous voici rendu en Auvergne dans le massif du Cézallier pour 3 jours.

 

 

Nous avons échangé les plages Normandes pour les volcans d'Auvergne

 

 baraques d'aubiat (6).JPG

 

 

Et les vaches normandes contre les vaches Salers et leurs clarines.

 

baraques d'aubiat (21).JPG

 


baraques d'aubiat (1).JPG

 

Pépite ne sait plus où courrir smiley clinoeil.jpg

 

 

baraques d'aubiat (5).JPG

 

Nous avons trouvé le gite et le couvert dans une auberge La Baraque d'Aubiat dépendant de la commune de Mazoires.

 

Nous emmenons Tata Colette et Cousine Christine qui sont déjà venues et veulent nous faire apprécier l'accueil des propriétaires pour qui convivialité et partage ne sont pas de vain mots.

 

La Baraque d'Aubiat se trouve à 1040 mètres d'altitude, seule au bord de la petite route.

 

baraques d'aubiat (19).JPG

 

Nous découvrons notre environnement en faisant une boucle autour de l'auberge

 

baraques d'aubiat (2).JPG

 


baraques d'aubiat (7).JPG

 


baraques d'aubiat (12).JPG

 


baraques d'aubiat (13).JPG

 


baraques d'aubiat (16).JPG

 

 

 

Un peu plus loin sur la route, le jardin qui fourni la plupart des légumes et épices de la cuisine de l'auberge.

 

baraques d'aubiat (25).JPG

 


baraques d'aubiat (27).JPG

 

Avec son cadran solaire

 

 

 

 baraques d'aubiat (26).JPG

 

 

Après un premier dîner nous permettant d'apprécier la cuisine de l'auberge : un Pelou (vin blanc et liqueur de châtaignes) ou un Birlou ( vin blanc ou pétillant accompagné de liqueur de pommes et châtaignes), suivi d'une truffade ou de choux farcis et pour clore une tarte aux myrtilles.......

 

Dès le lendemain, nous partons pour la journée faire une boucle d'environ 120 km.

 

La Baraque d'Aubiat - Léotoing - Lavaudieu - Domeyrat - La vieille Brioude - Brioude - Blesle - La Baraque d'Aubiat.

 

carte 1.jpg

 

 

Léotoing

 

 

En arrivant, nous traversons l'Alagnon au niveau de la commune de Lanau. La vue est superbe. Sur un versant se trouve le château de Léotoing

 

leotoing (11).JPG

 

et sur l'autre versant le château de Torsiac

 

leotoing (12).JPG

 

Minuscule et désert, Léotoing est encore coiffé des ruines du château du XIVèm qui appartenait au dauphin d'Auvergne.

 

leotoing (5).JPG

 


leotoing (6).JPG

 

A l'entrée du village, un four communal

 

leotoing (18).JPG

 

Dès la période médiévale, des terrasses en pierres sèches surplombent le méandre de l’Alagnon.

 

Longtemps laissé en friche, le site retrouve progressivement sa particularité grâce aux « Amis de Léotoing ».

 

leotoing (16).JPG

 

Des terrasses en écailles sont en cours de réalisation

 

leotoing (37).JPG

 

leotoing (25).JPG

 

 

 Nous grimpons jusqu'aux ruines du château

 

leotoing (28).JPG

 


leotoing (31).JPG

 


leotoing (36).JPG

 

 Et redescendons jusqu'à une chapelle

 

leotoing (45).JPG

 


leotoing (51).JPG

 


leotoing (57).JPG

 

Qui abrite une maquette du village

 

leotoing (62).JPG

 

 

La vue sur la vallée de L'Alagnon est splendide

 

leotoing (34).JPG

 


leotoing (39).JPG

 


leotoing (47).JPG

 

 

Lavaudieu

 

Ce village fait partie des plus beaux villages de France. 

 

Lavaudieu (3).JPG

 

Sur les bords de la Sénouire, son prieuré bénédictin a accueilli des moniales souhaitant se mettre à l'écart de toutes distractions.

 

 

Lavaudieu (8).JPG

 


Lavaudieu (19).JPG

 

Appelé Lavaudieu, la " vallée de Dieu ", le prieuré reçut très tôt de nombreuses donations et, dès le XIIè siècle, il connaît une expansion qui explique sans doute l'ampleur des bâtiments.

 

Lavaudieu (5).JPG

 


Lavaudieu (7).JPG

 

Vivant dans l'obédience rigoureuse de la Chaise-Dieu, la règle s'y assouplit peu à peu. Faisant état de leurs quartiers de noblesse, promues chanoinesses, les moniales furent dispensées de la vie communautaire et eurent, chacune, droit à une maison particulière.

 

Lavaudieu (9).JPG

 


Lavaudieu (14).JPG

 


Lavaudieu (21).JPG

 

Domeyrat

 

Construits sur la rive gauche de la Sénouire, affluent de l’Allier, le château et l’enceinte de Domeyrat passent dans lesmains de plusieurs familles : les PAPABOEUF au XIIIe siècle, les ROQUEMAURE, puis les LANGEAC au XIVe siècle. 

Domeyrat (2).JPG

 


La forteresse devient à la fin du XVIe siècle une demeure seigneuriale pour le ménage Françoise de LANGEAC/Jacques de la ROCHEFOUCAULD. 

 

Domeyrat (3).JPG

 

Après plusieurs transmissions familiales, le château revient à l’Etat, qui l’a rétrocédé au Département de Haute-Loire depuis le 4 janvier 1979. Le château a été classé Monument Historique le 30 décembre 1983. 

 

Pont vieux de Domeyrat  date probablement de la fin du xve siècle ou du début du xvie siècle.

 

Domeyrat (5).JPG

 

 

Il a été plusieurs fois réparé à la suite des dégâts provoqués par des crues. Celle du 19 février 1767 le détruisit en partie. Les parapets datent de la réparation qui a suivi. Il a été restauré en 1850 comme le montre une plaque sur le parapet aval, et en 1979.

 

Il a été classé au titre des monuments historiques le 23 novembre 1982

 

Domeyrat (8).JPG

 

 

 

 Vieille Brioude

 

Du haut de son éperon rocheux, le bourg de VIEILLE-BRIOUDE domine la vallée de l’Allier à la confluence du Ceroux.

 

vieille brioude (2).JPG

 

vieille brioude (3).JPG

 

Le bourg de VIEILLE-BRIOUDE a été construit il y a plus de 1000 ans, en lieu et place d’un château aujourd'hui disparu occupant une motte en plein cœur du village. Il a toujours été marqué par son pont renforcé au 19ème siècle, ultime passage sur l’Allier ; Le roi Lothaire et son fils, futur Louis V, y ont séjourné à l’occasion du mariage du second.

 

vieille brioude (5).JPG

 


vieille brioude (7).JPG

 

Brioude

 

Sous-préfecture de la Haute-Loire et capitale du Brivadois, la ville est située dans une petite limagne qui porte son nom.

 

brioude (1).JPG

 

La Basilique Saint Julien

 

 

La construction de l'église romane actuelle remonte à la deuxième moitié du ixe siècle. Elle est favorisée par le développement de Brioude devenue un lieu de pèlerinage et une étape sur le chemin de saint Jacques de Compostelle, de Rome et de Jérusalem.

 

 brioude (2).JPG  brioude (3).JPG

 


brioude (20).JPG

 

L'intérieur de l'église se caractérise par une belle polychromie de pierres grises, rouges, blanches et noires qui proviennent de carrières voisines : le grès rouge vient d'Allevier (Azérat), le grès calcaire de Beaumont, le basalte de La Vergueur (Saint-Just-près-Brioude) et le marbre de Lauriat (Enval).

 

brioude (8).JPG  brioude (16).JPG

 

 

Ils s'harmonisent avec le pavement, en galets de l'Allier noirs et blancs, aux motifs géométriques d'arabesques.

 

 brioude (17).JPG

 

 

Une petite page d'écriture pour envoyer une carte d'anniversaire

 

brioude (6).JPG

 

Dernière arrêt avant de compléter la boucle

 

Blesle

 

Classé parmi les plus beaux villages de France, ce village pittoresque à été choisi par Christophe Barratier comme décor de sa "Nouvelle guerre des boutons".

 

Blesle (2).JPG


Blesle (4).JPG

 

Situé au fond de la vallée de la Voireuze, il a été le siège d'un important monastère de femmes observant la règle bénédictine.

 

Blesle (26).JPG  Blesle (28).JPG

Blesle (30).JPG

 


Blesle (35).JPG

 

Se promener dans ce village est un enchantement.

 

Blesle (7).JPG

 


Blesle (10).JPG


Blesle (21).JPG

 


Blesle (23).JPG

 


Blesle (24).JPG

 

La tour des Baraons de Mercoeur contruite au XIè

 

Blesle (15).JPG

 


Blesle (28).JPG

 


Blesle (32).JPG

 

Le musée de la coiffe

 

Blesle (18).JPG

 

Magnifique haie pleine de couleur de printemps

 

Blesle (40).JPG

 


Blesle (41).JPG

 

 

 

Voilà pour cette première journée bien remplie avec du soleile et une température agréable. La neige fait son apparition en fin de soirée après notre retour à l'auberge.

 

Voulant profiter pleinement de notre seconde journée nous envisageons une boucle vers le nord 

 

Baraque d'Aubiat - Boudes - Nonette - Usson - Parentignat - Perrier - Villeneuve lembron - Baraque d'Aubiat

 

 

carte 2.jpg

 

 

 

La nuit à été froide et une couche glacée recouvre le pare-brise. 

 

 

Boudes 

 

Environné des terrasses de vignes qui s'étagent sur les coteaux ensoleillés, le village renferme de nombreuses maisons vigneronnes, dont les génoises soulignant les toits forment parfois de douces courbes, dites en chapeau de gendarmes .

 

Boudes (2).JPG

 


Boudes (1).JPG

 


Boudes.JPG

 

Nonette

 

Nonette est un village perché sur un piton rocheux d'origine volcanique, résidu d'un volcan datant d'environ 12 millions d'années. Le village s'enroule autour du piton et s'étend en direction du nord-est sur une crête qui domine la vallée de l'Allier.

 

nonette (2).JPG

 

 nonette (26).JPG

 

Il existait autrefois une carrière à proximité du village, aujourd'hui disparue, dont on extrayait un calcaire travertin appelé marbre de Nonette. Il a servi à construire des escaliers et des cheminées dans les maisons de la région.

 

 

 nonette (23).JPG

 

 Nous suivons le chemin de découverte

 

nonette (18).JPG

 


nonette (22).JPG

 

Qui mène jusqu'au sommet du piton rocheux ou une croix domine le village....

 

Soyons honnêtes, seule Christine à eu le courage de monter jusqu'en haut!!!!

 

nonette (3).JPG

 


nonette (4).JPG

 

En redescendant dans le village nous faisons un détour en passant dans le parc des Horts

 

nonette (35).JPG

 


nonette (37).JPG

 


nonette (38).JPG

 


nonette (1).JPG

 

Pour arriver jusqu'à l'église

 

nonette (6).JPG

 

 

et le nouveau château du XIX èm

 

nonette (33).JPG

 

Nous reprenons la route pour arriver à Usson

 

Usson (4).JPG

 

Usson fait parti des Plus Beaux villages de France.

 

 

  • Le château d'Usson, démoli sur l'ordre du cardinal de Richelieu, avait été auparavant, de 1585 à 1605, lieu de résidence surveillée de Marguerite de Valois(1553-1615), dite la Reine Margot, première épouse (1572-1599) du roi de France Henri IV.

 

Des panneaux explicatifs nous invitent à suivre les pas de la Salamandre pour visiter Usson. La salamandre était le symbole de François 1er, Grand-père de la reine Margot.

 

Extrait d'un  des panneaux

 

Usson (28).JPG

 

La Porte de France

 

Usson (29).JPG

 

L'église romane saint Maurice

 

Usson (12).JPG

 

Les orgues basaltiques

 

Usson (14).JPG

 

Des associations sont entrain de s'installer car demain il y a un tournoi d'archers

 

Usson (26).JPG

 

Le reste du village avant une pause déjeuner au restaurant de Usson qui se nomme "Le reine Margot" bien sur.

 

Usson (6).JPG

 


Usson (10).JPG

 


Usson (17).JPG

 


Usson (24).JPG

 


Usson (25).JPG

 


Usson (30).JPG

 

 

Tous les éclairages public de Usson sont identiques. 


Usson (32).JPG

 

 

Une jolie collection de brocs


Usson (34).JPG

 

Et une jolie enseigne de forge


Usson (1).JPG

 

 

 

 

Parentignat

 

Le château de Parentignat, baptisé le petit Versailles d'Auvergne par Henri Pourrat est un passage obligé. 

 

Parentignat (2).JPG

Le château de Parentignat est bâti entre 1707 et 1720 par François de Lastic, capitaine du régiment du Roy-Infanterie, sur les bases d'une ancienne maison forte : il appartient encore aujourd'hui à la même famille.

 

Parentignat (3).JPG

 

Le château est fermé à la visite en avril, 

 

Parentignat (8).JPG

 

Un aperçu du parc, un joli kiosque

 

Parentignat (5).JPG

 


Parentignat (7).JPG

 

Perrier

 

Perrier (1).JPG

 

Un arrêt à Perrier pour apercevoir les grottes considérées comme « l’un des plus beaux empilements de lahars du monde ».

 

Perrier (4).JPG

 

Perrier (8).JPG

 

Elles sont surprenantes avec leurs coteaux au relief ruiniforme et le village troglodytique des Roches. Depuis 1997, l’Association pour la Sauvegarde du Patrimoine de Perrier (ASPP), soutenue par la commune de Perrier et, depuis 2004, par Issoire communauté, épaulée par une équipe d’insertion depuis septembre 2006, entretient, sauvegarde et fait connaître ce patrimoine unique. 

 

Perrier (6).JPG

 


Perrier (10).JPG

 

Le chemin pour y grimper est caillouteux et pentu, la roche étant très friable, nous abandonnons la montée.

 

 

Saint Floret

 

Nous montons jusqu'au Chastel. 

 

Au loin un bon troupeau de moutons

 

 Saint floret (7).JPG

 

La chapelle du XIIe et XIIIe siècle, avec son clocher du XVIe, est entourée du cimetière de la commune.

 

Saint floret (3).JPG

 

saint floret (12).JPG

 

Site archéologique unique avec des tombes rupestres anthropomorphes du Haut Moyen Age,

 

 

Saint floret (9).JPG

 


Saint floret (11).JPG

 

dominée par un ossuaire à forme pyramidale.

 


Saint floret (17).JPG

 

 

Saint floret (14).JPG

 

Pendant la descente nous apercevons le château

 

Saint floret (22).JPG

 


Saint floret (25).JPG

 

 

 

Villeneuve-Lembron

 

Nous arrivons sur Villeneuve à 16h50, et le château et le parc fermant à 17h....

 

La personne à l'accueil très gentiment rouvre les anciennes écuries pour que nous jetions un coup d'oeil rapide aux peintures qui ornent le plafond et les murs, choses très rares pour des écuries.

 

Villeneuve (4).JPG

 

 

Le château est érigé pour témoigner de l'ascension de Rigaud d'Aureille, bailli des montagnes d'Auvergne, maître d'hôtel de quatre rois (Louis XI, Charles VIII, Louis XII et François Ier) et ambassadeur auprès des souverains d'Europe.

 

Villeneuve (2).JPG

 


Villeneuve (8).JPG

 


Villeneuve (10).JPG

 

Erick essaie de se fondre dans le feuillage.... Raté

 

Villeneuve (9).JPG

 

Un aperçu de l'ancien château de Villeneuve

 

Villeneuve (1).JPG

 

 

Sur la route du retour vers la baraque d'Aubiat, un arrêt rapide à Chalus.

 

Chalus (1).JPG

 

Erick et Christine abandonne et reste dans la voiture. Avec Colette nous montons jusqu'au château

 

Chalus (2).JPG

 


Chalus (3).JPG

 

Il est 18h30, la journée à été bien remplie et un Birlou est le bienvenu pour la conclure.....

 

Il est temps de penser à faire nos bagages, nous reprenons la route demain matin vers l'Ardèche.

 

Nous quittons La baraque d'Aubiat et ses hôtes, Jacqueline et Jacques JARRY que nous remercions pour leur accueil tellement chaleureux.



10/04/2016
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi