Les bidochons en balades

Les bidochons en balades

Festival de Confolens

 

 

Comme beaucoup le savent avec les voyages la musique sous toutes ses formes est notre grande passion.

 

Cette annee nous avons décidé de venir passer 4 jours au festival de Confolens.

 

Située dans le département de la Charente au confluent de la Vienne et du Goire, la cité médiévale de Confolens forme un ensemble particulièrement harmonieux avec son Pont Vieux fortifié datant du XIIIe siècle, ses jolies maisons qui s'alignent le long de la rivière Vienne et son église Saint-Maxime au clocher gothique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La lumière que la Vienne est magnifique ce matin

 

 

 

 

Un crocodile dans la Vienne ????? laughing

 

 

 

Confolens, avec son donjon, ses églises romanes, les vestiges de ses fortifications, témoigne du rôle qu'elle eut au Moyen-Âge. Confolens connut une prospérité due à l'activité de ses tanneries. Des deux côtés du Pont Vieux une soixantaine de maisons à pans de bois et de nombreux hôtels particuliers attestent de cette époque.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un petit effort pour grimper jusqu'au panorama Sainte Catherine nous permets de découvrir toute la ville.

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons réservé une chambre d'hôte à la villa les Magnolias. Davina, anglaise nous  réserve un acceuil chaleureux dans une maison situé en plein coeur de la ville.

 

 

Une petite idée de la maison avec de grandes chambres

 

 

 

 

 

et des  petits déjeuners.... A ça vous rajouter des yaourts, de la charcuterie et des céréales...

 

Un petit jardin qui donne sur la Vienne

 

 

 

Vu de l'autre coté de la rivière, on aperçoit le parasol du petit jardin.

 

 

 

Et le soir, un petit apéro sur les bord de la Vienne

 

 

 Le Festival de Danses et Musiques du monde

 

 

 

Créé il y a 60 ans ce festival d'arts et traditions populaires du monde » est né en 1957 grâce à Concarneau !!!!!!

 

Nous sommes en 1957. Henri Désaphie, dit « Filau » se trouve en vacances à Concarneau (Bretagne) et assiste à la « Fête des Filets Bleus ». Il est captivé par la richesse des costumes bretons et ébloui par la prestation des Marins de Lann-Bihoué. A son retour à Confolens, il émet le désir d’inviter ces marins. Jacques Auguste Rougier devient le 6 décembre 1957, le premier président de ce qui s’appelait alors le « Comité d’Organisation des fêtes du 2èmedimanche d’Août ».

 

Les 9 et 10 Août 1958, a lieu la première manifestation folklorique à Confolens. Elle se nomme « Folklore des Pays d’Ouest » et seuls des groupes français sont invités avec comme invité d’honneur le bagad de Lann Bihoué.

Le Festival de Confolens est né !

 

 

 

Le Festival de Confolens attire chaque été près de 100 000 visiteurs. Le festival est reconnu comme l’une des trois plus importantes manifestations de Poitou Charentes. Bien au-delà d’une prouesse artistique et technique, c’est avant tout une aventure culturelle et humaine.

Pendant toute une semaine, fini les rivalités, fini les frontières ! Tout est couleur, passion et partage. Confolens s’illumine et rayonne au travers d’une chaine d’union humaine qui diffuse paix et amitié.

 

Grace à la magie du festival, 500 jeunes artistes des 5 continents, 400 bénévoles, partenaires publics et privés relèvent le défi et tous œuvrent ensemble pour offrir le plus beau des festivals, un festival de sourires et de joie.

 

 

 4 jours intenses et riches de concerts, messes, spectacles et animations proposés à tous les coins de rue.

 

J'ai fait beaucoup de photos en essayant de saisir les mouvements des danseurs. J'ai fait aussi des vidéos qui dans ce types de spectacles sont plus parlantes. Nous avons passé les 4 jours à aller des rues ou des scènes étaient montées, à l'église ou nous avons suivi (pour une fois) des messes, au théatre ... J'ai donc pris le parti de présenter les groupes que  nous avons vu par Pays.

 

Pour chaque Pays, une petite description, des photos et un petit montage vidéo (je ne sais pas si l'affichage sera rapide ou pas, c'est une nouveauté du site) et un petit avis personnel.....

 

 

La Bolivie COMPAÑIA ACUARELA BOLIVIANA

 

La compagnie Acuarela Boliviana est un groupe indépendant de danseurs et danseuses qui oeuvre depuis 2013 pour préserver le folklore bolivien.

 

La compagnie propose un répertoire varié présentant le folklore des principales régions géographiques du pays : Altiplano, vallées et plaines.

 

Musiques très enjouées et sympa mais pour les danses c'est un peu le foutoir.... Difficile de trouver une harmonie dans les déplacements des danseurs et de comprendre les tableaux.

 

 

Le canada MACKINAW

 

Ce groupe voit le jour en 1974 suite à la fusion de deux groupes folkloriques de la région de Drummondville, au centre du Québec.

 

Les chorégraphes tirent leur inspiration descontes et légendes, avec un énorme travail ethnographique.

 

Le groupe est également composé de musiciens remarquables qui donnent aux prestations une couleur et une sonorité distinctive.

 

Je n'imaginais pas les danses du canada si débridées, pas une seconde de répit pendant tous les tableaux.

 

 

 

Nous avons cherché Jean et les Gratteux de Guitares.....

L'Irlande : Celtic Légend

 

Né dans les plaines du Connemara, Celtic Legends a été créé par de jeunes artistes talentueux de Galway réputés pour leur contribution au développement de la culture irlandaise.

 

Ils fêtent en 2017 leur 15e anniversaire. Les musiciens sont issus du sérail de la musique irlandaise et utilisent uniquement des  instruments traditionnels : le Fiddle est soutenu par les rythmes du Bodhran et ceux plus mélodiques de la guitare, la langoureuse Uilleann pipe, le penny whistle ou encore l’accordéon.

 

Le tout est ponctué de chansons relatant l’histoire du peuple de l’île d’Emeraude. Les danseurs s’emparent de la scène, avec des chorégraphies fluides mais rigoureuses martelant le sol avec une époustouflante synchronisation.

 

Ayant vu RiverDanse, j'ai été un petit peu déçue car beaucoup moins de recherche dans les tableaux et surtout une troupe beaucoup moins importante ce qui ne donne pas le même type de spectacle. Mais super soirée quand même

 

 

 

 

La Colombie : ORKESEOS

 

Cette compagnie de danse sublime le folklore traditionnel colombien depuis 1981.

 

Leur objectif est de devenir des ambassadeurs culturels de la Colombie en travaillant pour la consolidation et la diffusion de l’identité culturelle du peuple colombien. Leurs danses sont un mélange de cultures entre plusieurs groupes amérindiens : los Tairons, los Muiscas, los Caraïbes, los Calimas, entre autres.

 

Ca part dans tous les sens, ça bouge, ça gesticule.... Super bien

 

 

 

 

 

 

La France : 

Bagad de Lann-Bihoué

 

Depuis 1952, cet ensemble de musique bretonne représente brillamment la Marine Nationale dans de multiples manifestations en France et à l’étranger.

Le Bagad de Lann-Bihoué témoigne de la richesse du patrimoine culturel breton. Le groupe est composé de 2 officiers mariniers et de 30 sonneurs. Ce sont ces derniers qui écrivent et arrangent les 90 minutes de leur répertoire.

 

Leurs représentations sont composées de bombardes, cornemuses, percussions et batterie. Leurs compositions révèlent des airs autant traditionnels que contemporains.

 

Ce groupe était présent lors du 1er Festival de Confolens en 1958 et tout comme il y a 60 ans, il ouvrira le défilé du  Août.

 

Ce sont au niveau musical ce que l'on apprécie le moins. La provence, le confolentais ou la bretagne, sympa pour le folklore mais...... 

 

 

Lous De Bazats

 

Fondé en 1927, le groupe folklorique Lous de Bazats, composé d’une trentaine de jeunes filles et garçons, a pour but de conserver vivantes les traditions du terroir bazadais.

 

Ils proposent un spectacle en plusieurs parties avec des danses sur échasses telles : Le Chiouli Chioula, la Bazadaise, la Biroulère ou le salut des échassiers et aussi des danses au sol telles le Rondeau, le Congo Landais ou le Cordon Bleu, il y a aussi des scottishs, toutes montrent la souplesse et l’agilidé des

danseurs.

 

Les danses sont accompagnées par des fifres, des tambours et accordéons.

 

Quelle joie de retrouver ce groupe qui était présent lors du 1er Festival de Confolens en 1958.

 

Bunda Blanca

Il s’agit d’un groupe de percussions afrobrésiliennes basé en Charente formé en 2003.

Il évolue entre la « Mini-Machine » (7 à 10 personnes) à la « Big-Machine » (jusqu’à 40 personnes).

 

Le leader, chef d’orchestre, dirige les musiciens au sifflet et aux signes de la tête ou de la main. Leurs instruments sont harnachés aux musiciens et le groupe joue en marchant. Les instruments utilisés sont le Surdo (basses de tous les orchestres de percussions brésiliennes), la Caixa (caisse claire), le Timbao (type de conga) et le Rocar (rangées de cymbalettes).

 

 

La poulido De Gemo

 

Ensemble folklorique provençal créé en 1982 en Provence.

Il oeuvre pour la défense et l’illustration de ses traditions à travers la danse, la musique, le chant, la langue provençale et le port du costume.

 

Leurs chants et musiques sont extraits du répertoire traditionnel provençal et accompagnés par des instruments traditionnels : galoubet, tambourin, fifre,

bachas, flûte, violon, tambourin à corde.

 

Lo Gerbo Baudo

 

Créé en 1960, l’ensemble de danses et musiques traditionnelles de Charente Limousine, est parvenu à reconstituer des costumes différents, de fête et de travail, allant de la fin du XVIIIe siècle jusqu’à la Première Guerre Mondiale.

 

Les diverses danses s’intègrent dans des tableaux retraçant la vie d’antan : les battages, la lessive, ou évoquant des légendes locales comme la Mandragore.

 

 

 

Je n'ai pas réussi à attraper le pompon

L'Italie : Sbandieratori Leone Rampante

 

Cet ensemble de lanceurs de drapeaux a vu le jour en 1970.

 

Ils sont représentés dans des processions, des défilés, des places ou des spectacles sur scène.

 

Les drapeaux sont montés sur des tiges de hêtre et sont imprimés ou peints sur du tissu dans les couleurs des différents district : jaune – rouge avec le Lion Rampant pour la Communauté de Cori.

 

Le Kenya : African Tumbas Of Kenya Dancers

 

 

Le groupe fut créé pour collecter et présenter les danses des nombreux groupes ethniques formant le Kenya.

 

Leur spectacle présente des danses des 42 ethnies du pays : Masai, Luo, Luhya, Kikuyu ou encore Giriama, etc...

 

Ces danses sont généralement très énergiques et rythmées au son des tambours et des instruments traditionnels du pays.

 

Alors là, comment dire..... C'est fou .... Dans l'église, la messe nous a un peu scotché... Le rythme est tellement effrénén, le chant répétitif que l'on a vraiment l'impression que pour bouger aussi vite ils sont en transe....

 

Les instruments sont fait de bout de bois et de ficelle.... Avec eux pas d'électronique

 

 

 

 

 

 

La Malaisie : Orang Orang Frum Theatre

 

 

Cet ensemble a été fondé par Boyz et Zyee, en 2013. Il s’agit d’une école qui associe percussions et mouvements du corps.

 

Chacune de leur représentation aux chorégraphies captivantes et aux percussions traditionnelles chinoises est autant un plaisir pour les yeux que pour les oreilles.

 

D’autres percussions viennent agrémenter leur spectacle : tambours de jazz, la tabla, la conga, le bongo, le gamelan ou le sitar.

 

Chaque tableau retrace une époque de l'histoire du pays ou un moment spécifique de l'année....

 

 

 

 

 

Le Mexique : Ballet Folklorique de L'université de Colima

 

Fondé en 1980, le groupe présente un spectacle haut en couleurs avec un répertoire époustouflant puisé dans chaque région du pays ou dans son histoire et ses coutumes des périodes aztèques et préhispaniques.

 

Les danses combinent les mythes religieux aux scènes de la vie quotidienne. Les danseurs sont portés par d’excellentes chorégraphies.

 

On a vu Diego de la Véga mais pas Zorro ....

 

C'est coloré, ça bouge, ça crie, ça tape, ça saute......

 

 

 

 

 

La Nouvelle Zelande : Whitirea Performing Arts De Porirua

 

 

Cet ensemble vient de Porirua, ville de la région de Wellington.

 

Le répertoire de cet ensemble ne se résume pas uniquement aux danses maories et au Haka mais présente également des chants, des danses célébrant les ancêtres et la vie quotidienne.

 

Le répertoire présente également des danses des Iles Samoa et Iles de Cook.

 

Très particulier. On passe des vahinées douces et ondulantes au Haka avec de belles grimaces.

 

 

 

Ossetie du Nord : Gorets (Montagnards)

 

La République d'Ossétie du Nord - Alénie se trouve tout au sud de la Russie, au centre du Caucase, à l'endroit où se rejoignent l'Europe et l'Asie.

 

Créé en 1963 , le groupe Gorets est composé essentiellement d'étudiants dont l'objectif est de faire connaître la culture et les traditions ossètes.

 

L'ensemble est lauréat de grand nombre de concours internationaux et ceux de Russie.

 

C'est un folklore riche et varié que nous propose l'ensemble Gorets, avec un programme de danses à l'image de la vie, tantôt passionnées, tantôt lyriques.

La chorégraphie la plus caractéristique est la danse sur les pointes exécutée par les hommes.

 

Très particulier. On sent les hommes dominants et la femme toute douce et menue, cela transparait dans toutes les danses et même dans la musique. Les filles apprennent le violon a partir de 3 ans et les hommes les percussions. Mais quand on écoute bien, le violon n'est plus audible dès que les hommes dansent.

 

 

 

 

Serbie : Aku Španac

Fondé en 1954, Španac est l’ensemble artistique national des étudiants de l’Université de Belgrade.

 

Il regroupe environ 400 membres de différentes branches artistiques. La musique accompagnant la danse est principalement basée sur la musique  folklorique ou des motifs de musique traditionnelle. Servi par une chorégraphie très pure et sophistiquée, ce spectacle est d’une très grande qualité

artistique.

 

A travers ce spectacle, un véritable voyage au coeur des Balkans nous est offert.

 

Voilà 4 jours jours intenses qui nous laisserons beaucoup de souvenirs dans les yeux et les oreilles laughing

 



17/08/2017
12 Poster un commentaire

A découvrir aussi