Les bidochons en balades

Les bidochons en balades

Brest et ses alentours

 

 

 

 

 

Nous voici repartis pour 5 jours en ce week end de 1er mai 2017.

 

Direction Bretagne, Bretagne....

 

itinéraire.jpg

 

Nous avons décidé de découvrir Brest que nous ne connaissons pas. La famille (du coté Madame) nous a tellement parlé de Logonna Daoulas où ils ont tous vécus des moments mémorables que j'ai réservé un mobil home à Logonna.

 

Voici notre home sweet home pour les jours à venir.

 

logonna j1 (29).JPG

 

La vue de la terrasse...Pas mal.

 

logonna j1 (32).JPG

 

Il est 15 heures, un petit tour de reconnaissance pour terminer la journée.

 

Logonna Daoulas

 

Commune littorale au fond de la rade de Brest, Logonna forme une presqu’île entre les estuaires de la Mignonne et du Camfrout. Elle se situe entre Brest et Quimper

 

Sa situation péninsulaire a longtemps contribué à l'isolement de Logonna-Daoulas.

 

La commune dispose de deux ports, Pors Beac’h et Moulin-Mer et de nombreuses criques et grèves, le Bendy, l’Île Grise, le Château, Porsisquin, l’anse du Bourg, l’anse du Roz, le Yelen. Tous ces lieux sont reliés par un sentier côtier.

 

La pointe du Bindy

 

Cette pointe face à la rade de Brest offre un petit port et une grève et des genets

 

 

logonna J1 (1).JPG

 


logonna J1 (2).JPG

 


logonna J1 (7).JPG

 


logonna J1 (13).JPG

 

Mais surtout plein de souvenirs de famille....(la qualité est pas géniale mais ce sont de vieilles photos numérisées)

 

 Numériser0006.jpg

 


Numériser0012.jpg

 


Numériser0014.jpg

 

 

Dans ce temps là, y'avait de la pêche

 

Numériser0008.jpg

 


Numériser0009.jpg

 


Numériser0011.jpg


 

 

Quelle belle famille...

 

Numériser0018.jpg

 

Erick et pépite batifolent sur la grève et marche sur les huîtres sauvages.

 

logonna J1 (8).JPG

 

Prolifération de la Crassostrea gigas

 

Introduite en France dans les années 1970 et vite adoptée par les producteurs logonnais, l'huître japonaise Crassostrea gigas n'était pas supposée se reproduire au nord de l'estuaire de la Loire.

 

logonna J1 (17).JPG

 

Pour des raisons sans doute liées au réchauffement climatique ou à des capacités d'adaptation mal évaluées, la Crassostrea gigas a commencé vers 1990 à coloniser les rochers et les quais d'abord à proximité des installations ostréicoles, puis un peu partout le long de la côte, formant parfois de véritables récifs.

 

 

logonna J1 (15).JPG

 

Les côtes logonnaises sont affectées dans leur quasi-totalité ; en certains points de la rivière de Daoulas, la roche disparaît sous plusieurs couches d'huîtres.

 

Certes ce phénomène réjouit de nombreux pêcheurs à pied, mais les huîtres, dont les jeunes pousses sont extrêmement coupantes, constituent par endroits une gêne, voire un danger, pour les baigneurs, véliplanchistes, kayakistes et promeneurs, surtout accompagnés de chiens dont les coussinets sont particulièrement vulnérables.

Le problème est devenu suffisamment préoccupant pour faire l'objet d'études scientifiques officielles menées au sein du programme ProGig39 (Programme de recherche sur la Prolifération de l'huître creuse Crassostrea Gigas) coordonné par le LEMAR, Laboratoire des sciences de l'Environnement marin de l'Université de Bretagne occidentale. Le ProGig a mis en place de la Normandie au Pays basque 28 sites témoins dont le site de Moulin-Mer à Logonna.

 

Moulin mer

 

Situé en bordure nord de la rivière du Camfrout, le moulin à mer est judicieusement établi à l’entrée d’une grande anse transformée en étang par la construction d’une digue d’environ cent mètres de long, surmontée d’une chaussée.

 

moulin mer j1 (1).JPG

 

Le moulin, dont l’existence est attestée dès le début du xvie siècle, connaîtra plusieurs transformations (moulin banal, second moulin en 1711, usine à trois tournants en 1783, puis à six tournants vers 1802) avant de se présenter sous sa forme actuelle après reconstruction en 1852-1853.

 

 

moulin mer j1 (4).JPG

 

 

Vendu en 1885, le moulin ne sera plus exploité en tant que tel. En 1939, la grande bâtisse est transformée par l’État afin d’accueillir des réfugiés, mais le site est réquisitionné par l’armée allemande qui y installe des baraquements abritant un hôpital pour les officiers allemands.

 

moulin mer j1 (5).JPG

 

 

E1949, c’est une école d’officiers de réserve qui occupe les lieux ; la mécanique est alors définitivement démontée.

 

moulin mer j1 (3).JPG

 

En janvier 2009, à la suite d'actes de vandalisme, les ouvertures en partie basse du bâtiment principal sont murées à l'aide de parpaings.

 

(petit apparté, encore pour la famille) Sur la route du retour, une petite photo, j'ai l'impression que je suis devant chez " chose de bain"?????

 

 logonna j1 (30).JPG

 

La Pointe de Rosmellec

 

 

pointe de rosmelec j1 (7).JPG

 


pointe de rosmelec j1 (9).JPG

 

 

pointe de rosmelec j1 (8).JPG

 

 

La Pointe du château

 

 

pointe du chateau j1 (1).JPG

 


pointe du chateau j1 (7).JPG

 

pointe du chateau j1 (2).JPG

 

 

en reprenant la route du Bindy pour rentrer nous passons devant une maison bien connue (re, re aparté pour la famille)

 

 

logonna j1 (31).JPG

 

 

Voilà pour la découverte de notre environnement.

 

Seconde journée, nous partons à la découverte de la presqu'île de Crozon

 

En forme de croix la presqu'île de Crozon sépare la baie de Douarnenez et la rade de Brest

 

itinéraire.jpg

 

Notre premier arrêt est Argol, normal il est 10h30 et c'est l'heure de la pause café.

 

 

L'enclos paroissial et son arc de triomphe

 

argol j2 (2).jpg

 

Comme souvent le cimetière entoure l'église

 

argol j2 (5).jpg

 

Place de l'Église, à droite de l'arc de triomphe, devant l'entrée de la cour de l'ancien presbytère, se trouve une statue monumentale en granit du roi Gradlon réalisée par Patrig Ar Goarnig, mesurant 3 m de long et pesant trois tonnes. Cette statue équestre raconte les deux versions (la chrétienne sur le côté droit et la païenne sur le côté gauche) de la légende de la ville d'Ys.

 

argol j2 (8).jpg

 

Une fontaine près d'un musé des métiers vivants malheureusement fermé ce matin

 

argol j2 (6).jpg
argol j2 (7).jpg

 

Nous prenons les petites routes jusqu'à rejoindre Morgat.

 

morgat j2 (4).jpg

 


morgat j2 (5).jpg

 

Morgat est un ancien port sardinier

 

morgat j2 (18).jpg

 


morgat j2 (20).jpg

 

Quelques oiseaux font les fous

 

morgat j2 (9).jpg

 


morgat j2 (16).jpg

 

Nous poursuivons notre route jusqu'au cap de la chèvre

 

En route un arrêt devant un petit hameau qui nous tape dans l'oeil : Montourgard

 

Quelques maisons, des fleurs, des toits de chaume.... L'ensemble est magnifique

 

montourgard (1).jpg

 


montourgard (4).jpg

 


montourgard (6).jpg

 

 


montourgard (7).jpg

 


montourgard (14).jpg

 


montourgard (16).jpg

 


montourgard (17).jpg

 

Cap de la chèvre

 

Ancien poste d'observation allemand, le cap offre une vue sur les pointes avancées du Finistère. A gauche la pointe du Raz

 

cap de la chevre j2 (5).JPG

 

et vers la droite les tas de pois.

 

cap de la chevre j2 (1).JPG

 

 

Un monument représentant une aile d'avion plantée dans le sol est dédié au personnel navigant de l'aéronautique navale.

 

cap de la chevre j2 (10).jpg

 

cap de la chevre j2 (8).jpg

 

il y a aussi un sémaphore dont les missions vont de l'observation météo, à la surveillance des espaces maritimes et aériens entre autre.

 

cap de la chevre j2 (4).jpg

 

Après nous voyons la pointe de Dinan

 

pointe de dinan (3).jpg

On retrouve le tas de pois de la pointe de Pen Hir au loin

 

 

pointe de dinan (4).jpg

 


pointe de dinan (9).jpg

 


pointe de dinan (10).jpg

 


pointe de dinan (11).jpg

 


pointe de dinan (13).jpg

 

Nous arrivons à Camaret

 

camaret (5).jpg

 


camaret (11).jpg

 

La chapelle de Rocamadour

 

camaret (15).jpg

 

 

Construite entre 1610 et 1648, elle doit son nom (peut être) à 2 racines celtiques

Roc'h = Rocher

Dour = Eau

 

 

camaret (25).jpg

 

Dans les 2 sanctuaires (Rocamadour dans le Lot et celui ci) on trouve des ex-voto marins ,ils expriment la reconnaissance des marins croyants sauvés d'un grave péril en mer.

 

 

De plus les pélerins originaires des pays du Nord de l'Europe rentrant de Rocamadour (dans le Lot) aimaient faire escale à Camaret.

 

La couleur jaune, rouge de la pierre provient de carrières ouvertes de Logonna. En 1910 un incendie à détruit la chapelle et la pierre à virée du jaune vers le rouge avec la chaleur.

 

camaret (22).jpg

 

Un autel du 17èm siècle restauré en 1998

 

camaret (23).jpg

 

 

 Sur le coté de la chapelle, un escalier menant à une petite porte pour accéder aux cloches.... Ouille ouille.... JE ne m'y risquerais pas

 

camaret (37).JPG

 

Non loin de la chapelle se trouve une tour Vauban

 

camaret (32).jpg

 

Construite de 1693 à 1696, son enduit rouge tendant vers l'orange au soleil lui a valu le nom de "Tour dorée".

 

La tour est entouré d'une batterie prévue pour 11 canons et d'un fossé.

 

 

A droite se trouve  l’arche de Camaret

 

C'est un hommage à la mémoire des péris en mer. C’est le sculpteur breton Patrig ar Goarnig qui a exécuté cette commande de la ville de Camaret en 1995.

 

camaret (36).jpg


Ces paroles y sont inscrites en breton et en français :


« Ecoute, passant,
Ce n’est pas le vent que tu entends
Chanter sur les vagues émues
Sculptées dans la pierre
Mais les voix des marins perdus
Qui montent de la mer. »

 

 Sur le mur derrière un alignement de cairn 

 

camaret (27).jpg

 

 

et à nos pieds, des Triskell

 

camaret (30).jpg

 

 

Pour terminer cette découverte nous arrivons à la pointe des Espagnols.

 

La tour de la pointe

 

pointe des espagnols (6).jpg

 

 

De l'autre coté la base sous marine de Brest 

 

 

pointe des espagnols (8).jpg

 


pointe des espagnols (9).jpg

 

Le phare de Portzic


pointe des espagnols (10).jpg

 

Et pour finir, la pointe du petit minou

 


pointe des espagnols (11).jpg

 

Il est déjà 19 heures et nous devons rentrés. Nous n'avons pas eu le temps de visiter Lanvéoc, Roscanvel, Landevennec et son abbaye.... Bref 4 jours c'est trop court il faudra envisager de revenir.....

 

Demain, une journée pour découvrir Brest qui sera l'objet de mon prochain article.

 

 



27/04/2017
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi